Manny Ramirez intéressé à jouer au Québec

Capitales

Manny Ramirez intéressé à jouer au Québec

Il n’y a pas que les joueurs de baseball du Canada qui s’intéressent au projet de Michel Laplante de tenir un tournoi à quatre équipes regroupant plusieurs espoirs canadiens des ligues majeures et des joueurs canadiens des circuits indépendants. Le Soleil a appris que le coloré ex-voltigeur des ligues majeures Manny Ramirez aurait lui aussi l’intention de jouer au Québec avec son fils Manny Jr. si le projet réussit à prendre forme.

Ramirez aurait tissé des liens avec les Capitales de Québec lors de sa visite de l’usine de bâton B-45 de Québec au mois de mars. Le Dominicain naturalisé américain n’a pas joué dans les ligues majeures depuis ses cinq matchs avec les Rays de Tampa Bay en 2011, mais il a effectué plusieurs retours au jeu depuis dans différents calibres de différents pays, dont en 2013 à Taiwan et en 2017 au Japon, dans la Ligue de l’île Shikoku.

Maintenant âgé de 48 ans, il avait l’intention de retourner à Taiwan cette saison avec son fils Manny Jr., âgé de 25 ans et qui évoluait dans la Ligue Atlantique en 2018. La pandémie mondiale a cependant un peu chamboulé les plans du duo père-fils, qui souhaiterait maintenant tenter sa chance dans le tournoi à quatre équipes que Michel Laplante tente de mettre en place à Québec et Trois-Rivières. Les deux Ramirez seraient actuellement en Floride et ne sauraient cependant pas encore à quelles mesures de quarantaine ils devraient se soumettre pour pouvoir traverser la frontière et participer au tournoi.

Les Remparts sélectionnent Gaudet et Gweon

Remparts

Les Remparts sélectionnent Gaudet et Gweon

Les Remparts ont fait de l’ailier Kassim Gaudet des Estacades de Trois-Rivières et du centre Andrew Gweon du des Caps Office Interior de Fredericton leurs choix de quatrième ronde en les sélectionnant samedi respectivement avec les 63e et 73e choix au repêchage de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

Les Remparts ne repêchaient ni en deuxième ni en troisième ronde. Gaudet, qui est originaire de Victoriaville, a marqué 7 buts et ajouté 12 aides en 42 matchs la saison dernière, sa première dans la Ligue de hockey Midget AAA de Québec. Le hockeyeur de 16 ans qui fait 5 pieds 9 pouces et pèse 141 livres était classé en cinquième ronde par la centrale de recrutement. Quant à Gweon, il a inscrit 16 buts et 22 aides en 37 parties la saison dernière.

Le DG et entraîneur des Remparts Patrick Roy avait de bons mots pour Gaudet, dont il a apprécié la progression et l’amélioration cette année. Le jeune hockeyeur approuvait le verdict de son futur pilote.

«Je ne suis pas le même joueur que j’étais au début de la saison. J’ai pris de la maturité car je n’étais pas totalement adapté au début de l’année. J’ai toujours travaillé fort et ça a rapporté», poursuit celui qui s’amènera au camp avec la ferme intention de demeurer à Québec. «Pour moi, c’est faire l’équipe et rien d’autre», lance-t-il.

Le jeune homme suivait le repêchage à l’extérieur sur une télé avec sa famille et ses amis. «Je suis très content, ça a été un très beau moment quand j’ai été repêché», ajoute-t-il.

Le risque Richard

Tout juste avant de choisir Gaudet, les Remparts avaient vu les Sea Dogs de St John opter pour le défenseur de Québec Guillaume Richard, libéré par les Tigres de Victoriaville car il avait refusé de se rapporter à l’équipe après avoir été repêché en première ronde l’an dernier.

Roy avait dit s’intéresser au récalcitrant vendredi soir. Cependant, il a assuré samedi qu’il n’avait pas l’intention de le choisir en quatrième ronde. «On avait déjà pris un risque (en première ronde) avec Evan Nause, alors nous voulions prendre un joueur de première année d’admissibilité au repêchage», a-t-il expliqué, avouant bien candidement qu’il ne savait pas, au moment de choisir Nause, qu’aucune compensation ne serait donnée à son équipe s’il n’arrivait pas à le mettre sous contrat.

«On a appris ce matin (samedi) qu'il n'y avait pas de compensation pour les joueurs de 17 ans, mais ça ne change rien car on est plus que confiants d’en arriver à une entente avec Nause. Sa famille est très contente et nous comme confiants de pouvoir faire une annonce au cours de la prochaine semaine», a indiqué Roy.

L'agent de Nause et Richard, Dominic De Blois, a d'ailleurs déclaré au Soleil samedi (voir autre texte) que Nause était à l'écoute des propositions des Remparts mais que Richard n'avait pour l'instant pas l'intention de changer d'idée et qu'il visait toujours le hockey universitaire américain.

Un autre joueur qui avait clairement manifesté sa préférence pour les universités américaines, le Montréalais Michael La Starza de l'école préparatoire Shattuck St. Mary's, a abouti dans l'escarcelle des Voltigeurs de Drummondville. Ceux-ci ont sélectionné le talentueux ailier en septième ronde alors qu'il était le dixième espoir de cet encan.

L’arrière Isaac Ménard des Estacades de Trois-Rivières a pour sa part chuté d’une ronde. Classé en deuxième ronde, il a été choisi en troisième par les Cataractes de Shawinigan, qui ont transigé avec les Tigres de Victoriaville pour pouvoir le sélectionner même s’il avait avisé toutes les équipes qu’il avait l’intention de poursuivre son cheminement aux Etats-Unis.

Attaquants

Roy a aussi expliqué que c’est parce que l’encan était plutôt mince en matière d’attaquants qu’il avait décidé de lancer la quatrième ronde avec Kassim Gaudet et Gweon. «Ce sont deux joueurs que nous aimions beaucoup.»

En cinquième ronde, les Diables rouges ont choisi les défenseurs Zachary Gaudet et Samuel Lachance des Vikings de Saint-Eustache avec deux choix consécutifs, après avoir donné un choix de quatrième ronde en 2022 aux Foreurs de Val-d’Or pour pouvoir mettre la main sur Lachance.

«Je sais que nous avons beaucoup de défenseurs gauchers, mais c’est le résultat de notre stratégie de choisir toujours le meilleur joueur sur notre liste», a expliqué Patrick Roy.

«Les joueurs que nous avons choisi aujourd’hui ne feront pas tous l’équipe l’an prochain, mais ce n’est pas impossible qu’il y en ait deux sur quatre. Il y aura beaucoup de compétition chez les défenseurs, alors ce n’est pas impossible qu’on opte pour des joueurs de 16 ans. La porte est ouverte pour «challenger» les gars qui sont là», a-t-il ajouté.

En sixième ronde, Roy a refilé son choix au Titan d’Acadie-Bathurst en échange du choix de cinquième ronde de ces derniers en 2021. En septième et en huitième, il a sélectionné l’arrière Josh O’Connor des McDonald’s d’Halifax et l’ailier Noah Gibbs, un coéquipier de Gweon à Fredericton, tous deux classés en quatrième ronde par la centrale de recrutement du circuit.

En neuvième ronde, les Remparts ont jeté leur dévolu sur le gardien Benoît Forget, qui évolue au niveau Midget Espoir en Outaouais. Ils ont ensuite sélectionné l’ailier Pierrick Brousseau du Phénix du Collège Esther-Blondin en dixième ronde et le gardien de but de 17 ans Julien Létourneau, qui a disputé quatre matchs avec les Forestiers d’Amos l’an dernier, en onzième ronde. Létourneau a passé l’essentiel de la dernière saison avec le Filon de l’Or-et-des-Bois dans la Ligue de hockey préparatoire scolaire et évoluera l’an prochain avec le Boomerang du Cégep André-Laurendeau.

Roy a complété son repêchage en choisissant le centre Gabriel Pelchat des Gaulois de Saint-Hyacinthe et son neveu Cédric O’Connell, fils de sa soeur Alexandra Roy, en treizième et quatorzième rondes. O’Connell, un défenseur de 15 ans, porte les couleurs de l’Express du Collège Saint-Sacrement, une formation de première division au hockey scolaire masculin juvénile.

Côté glisse en deuxième

La deuxième ronde avait été lancée samedi matin par la sélection de l’attaquant Justin Côté des Grenadiers de Châteauguay par les Voltigeurs de Drummondville. Côté, qui dit-on fait 5 pieds 6 pouces et 146 livres, était classé sixième espoir de la première ronde mais a glissé en deuxième en raison de son petit gabarit. Les Moosheads d’Halifax ont suivi avec le défenseur Jake Furlong.

Au total, huit Québécois ont été sélectionnés en deuxième ronde, dont le gardien lévisien Charles-Edward Gravel qui évolue avec les Senators de Mississauga dans la Greater Toronto Hockey League. La Nouvelle-Écosse, avec cinq sélections, suit alors que deux Néo-Brunswickois et deux hockeyeurs de l’Île-du-Prince-Édouard ont aussi été repêchés ainsi qu’un Terre-Neuvien, le gardien Riley Mercer, frère de l’attaquant des Saguenéens de Chicoutimi Dawson Mercer. avec Carl Tardif

+

Les choix des Remparts


1ère ronde

Evan Nause, Défenseur (Stampede de Sioux Falls)

4e ronde

Kassim Gaudet, Ailier (Estacades de Trois-Rivières)
Andrew Gweon, Centre (Office Interiors Caps de Fredericton)

5e ronde

Zachary Gaudet, Défenseur (Vikings de Saint-Eustache)
Samuel Lachance, Défenseur (Vikings de Saint-Eustache)

7e ronde

Josh O’Connor, Défenseur (McDonald’s d’Halifax)

8e ronde

Noah Gibbs, Ailier (Office Interiors Caps de Fredericton)

9e ronde

Benoît Forget, Gardien (Intrépide Espoir de Gatineau)

10e ronde

Pierrick Brousseau, Ailier (Phénix du Collège Esther-Blondin)

11e ronde

Julien Létourneau, Gardien (Filon de l’Or-et-des-Bois)

13e ronde

Gabriel Pelchat, Centre (Gaulois de Saint-Hyacinthe)

14e ronde

Cédric O’Connell, Défenseur (Express du Collège Saint-Sacrement)

Les Cataractes signent un cinquième gain de suite à Saint-John

Sports

Les Cataractes signent un cinquième gain de suite à Saint-John

Grâce à une irrésistible remontée, les Cataractes sont parvenus à étirer à cinq leur séquence victorieuse en l’emportant 4-3 à Saint-John samedi.

Les équipiers de Daniel Renaud avaient en effet encaissé les trois premiers buts du match. Mais Gabriel Denis a pris les choses en main au milieu du match. Son premier but a fait virer le vent, puis son deuxième but du match au milieu de la troisième a permis aux visiteurs de rattraper leurs hôtes. Denis, élu la première étoile du match, avait aussi laissé tomber les gants en fin de première période.

C’est finalement Charles Beaudoin, avec son neuvième but de la campagne, qui a départagé les deux équipes avec un peu moins de neuf minutes à écouler au duel. Armé d’une avance d’un but, le gardien Antoine Coulombe a alors su naviguer pour conduire son équipe jusqu’aux deux points à l’enjeu.

Vasily Ponomarev a inscrit l’autre filet des vainqueurs, qui ont dominé 36-27 dans la colonne des tirs cadrés. Les Cataractes termineront ce voyage dans les Maritimes par un arrêt à Bathurst dimanche après-midi.

NASCAR Pinty's: Dumoulin et Camirand dans le top 10

Sports

NASCAR Pinty's: Dumoulin et Camirand dans le top 10

TROIS-RIVIÈRES — Le Grand Prix de Trois-Rivières maintenant derrière eux, les pilotes de la série NASCAR Pinty’s reprenaient l’action ce samedi à l’occasion du Bumper to Bumper 300 disputé au Riverside International Speedway d’Antigonish en Nouvelle-Écosse.

À l’issue d’une course relativement chaotique qui s’est conclue en prolongation, c’est l’Ontarien Jason Hathaway qui a franchi le fil d’arrivée en premier, suivi de près par la voiture numéro 17 de D.J. Kennington. La troisième marche du podium, quant à elle, a été occupée par le Québécois Alex Tagliani, qui a ainsi enregistré un deuxième podium en autant de courses.

Les 195 premiers tours de la course ont toutefois été l’affaire de Kevin Lacroix, qui a semblé piloter la meilleure voiture de ce circuit ovale cette fin de semaine. Le Québécois a finalement chuté au sixième rang après s’être vu ravir la pôle par Hathaway lors de l’une des nombreuses relances.

Fort d’un titre de champion au GP3R, le Trifluvien Louis-Philippe Dumoulin a pour sa part conclu l’épreuve au pied du podium après avoir fait face à beaucoup d’adversité pendant la course. Dès la séance d’essais libres, des problèmes sont survenus sur la voiture et ont empêché l’équipe de fixer tous les réglages avant le début de l’épreuve. À la mi-course, c’est plutôt un essieu qui a rendu l’âme sur sa voiture, forçant le pilote à repartir à la toute fin du peloton, plus d’un tour derrière le meneur. Dumoulin a ensuite été en mesure d’effectuer la remontée, mais a dû se contenter d’une quatrième position.

Dans les circonstances, c’est un résultat relativement satisfaisant pour le pilote et son équipe. «L’équipe a travaillé extrêmement fort et a été très rapide pour effectuer des réparations majeures. Je suis très fier de ma gang. De plus, ayant dû me battre avec une voiture comportant quelques problèmes, le simple fait d’avoir pu revenir et me battre avec les meneurs me satisfait pleinement», explique-t-il.

Louis-Philippe Dumoulin et son équipe connaissent d’ailleurs une séquence des plus encourageantes ces derniers temps grâce à un résultat dans le top-5 lors de chacune des six dernières courses. «Les bonnes performances se poursuivent pour nous et nous arrivons dans des pistes que nous apprécions beaucoup et dans lesquelles on a obtenu de très bons résultats dans le passé. Nous sommes donc très heureux et motivés pour tenter de gagner le championnat.» En ce moment, le Trifluvien occupe le troisième rang au classement général, 17 points derrière le meneur Andrew Ranger.

En ce qui a trait au pilote centricois Marc-Antoine Camirand, il a lui aussi été forcé de se débrouiller dans des conditions peu enviables, mais a tout de même réussi à percer le top-10 à l’issue des 300 tours. Après une séance de pratique écourtée, le pilote a subi une crevaison pendant la course, ce qui lui a fait perdre deux tours sur le meneur. «Ça n’a pas été une journée facile. On a dû essayer de survivre pour ramener la voiture en un seul morceau à la fin de la course. On ne pouvait donc pas demander beaucoup mieux qu’une dixième place. Ayant connu quelques difficultés en circuits ovales cette année, c’est une position encourageante qui démontre une bonne amélioration pour l’équipe», souligne Camirand, qui souhaite s’amuser au maximum en y allant une course à la fois d’ici la fin de la saison.

Les pilotes seront de retour en piste dès le week-end prochain alors que se tiendra le Total Quartz 200 au Canadian Tire Motorsport Park de Bowmanville en Ontario.

160 élèves dans les rues pour la dysphagie

Le sport en bref

160 élèves dans les rues pour la dysphagie

TROIS-RIVIÈRES — Pas moins de 160 élèves du secteur adapté de l’Académie les Estacades ont participé à une course autour de l’école, jeudi matin. Il s’agit d’un projet entrepreneurial initié par les élèves de la classe de langage de Valérie Héroux. Les objectifs de ce projet visaient à valoriser les saines habitudes de vie ainsi que de développer les qualités entrepreneuriales des élèves, qui étaient responsables de cette course du début à la fin. Un partenariat avec l’école de formation professionnelle Qualitech et le département de fonderie assurait la confection des médailles.

Gala provincial de Badminton Québec à Shawinigan

L’Auberge Gouverneur de Shawinigan sera le théâtre du gala de Badminton Québec, samedi à compter de 17 h.

Fondation Claude-Mongrain: Meggy Lebel

Sports

Fondation Claude-Mongrain: Meggy Lebel

Meggy pratique le trampoline depuis seulement trois ans mais elle évolue à un rythme endiablé.

Elle a remporté 15 médailles au cours de la dernière saison en classe provinciale 2 et elle travaille assidûment afin de se hisser en classe nationale 5. Elle a été couronnée championne de la coupe Québec en plus de porter les titres de championne provinciale et de championne de l’Est du Canada. Meggy a réussi à retenir l’attention des officiels par ses prestations exceptionnelles. Récipiendaire du prix athlèle régional du Gala excellence, elle est tout simplement une étoile montante.

Des médaillés pour la région

Sports

Des médaillés pour la région

TROIS-RIVIÈRES — Le Championnat provincial de tir a eu lieu à la Bâtisse industrielle de Trois-Rivières, les 12 et 13 janvier, dans les locaux du Club sportif de la Mauricie.

 Plusieurs tireurs de la région y ont connu du succès, dont Guillaume Jacques, médaillé d’or au tir à la carabine à air chez les hommes. Geneviève Dion (or, pistolet chez les juniors) Audrey-Anne Le Sieur (bronze, pistolet) et Océane DeBilly (bronze, carabine) ont aussi récolté des podiums. Le Sieur fut l’une des deux seules personnes présentes au championnat à avoir tiré un match de 560 points et plus au tir au pistolet à air. 

La Coupe junior Banque nationale à Trois-Rivières

Tennis

La Coupe junior Banque nationale à Trois-Rivières

Trois-Rivières — Plus de 100 joueurs du milieu du tennis au Québec se donnent rendez-vous à Trois-Rivières, samedi et dimanche, pour la troisième des quatre étapes de la Coupe junior Banque Nationale.

La compétition en sera à sa troisième escale au centre Tennis3R. Pas moins de 12 joueurs de la structure Sport-études des Estacades y seront représentés, dont quelques-uns aspirent à l’ultime victoire.

Vincent-Lapointe et Bellemare couronnés

Sport-Hommage

Vincent-Lapointe et Bellemare couronnés

Shawinigan — L'invincibilité de Laurence Vincent-Lapointe au cours de la dernière année a été reconnue à sa pleine valeur, samedi soir à Espace Shawinigan, alors qu'elle a été sacrée athlète féminine par excellence de niveau international lors de la 37e édition du Gala Sport-Hommage Mauricie. Chez les hommes, la palme est allée au skieur acrobatique Alex Bellemare, unique athlète de la Mauricie à avoir participé aux Jeux olympiques de PyeongChang. Le duo rafle ainsi les honneurs de la catégorie reine de l'événement pour une deuxième année de suite.

Cette sixième statuette Desjardins, Vincent-Lapointe l'a méritée grâce à une saison 2018 parfaite sur la planète du canoë féminin. La porte-couleurs du Club de canoë-kayak de Trois-Rivières a notamment remporté toutes ses courses en Coupe du monde, abaissant au passage quelques marques mondiales. La reine de la discipline a ensuite bouclé son année avec un triplé en or lors des Mondiaux. Avec des victoires en C1 200 m, C2 500 m et C1 5000 m, la Trifluvienne a mérité ses 11e, 12e et 13e titres mondiaux.

Le palmarès de Vincent-Lapointe a préféré à ceux d'Alix Renaud-Roy (judo), Tammara Thibeault (boxe) et Viviane Tranquille (taekwondo). «C'est un honneur pour moi de vous savoir derrière moi lors de mes entraînements et mes compétitions», a mentionné la championne du monde dans une capsule vidéo, puisqu'elle était retenue à l'extérieur du pays.

De son côté, le spécialiste du ski slopestyle Alex Bellemare a particulièrement fait parler de lui pour sa participation aux Jeux olympiques de PyeongChang. Seul athlète de la région qualifié pour la grand-messe du sport amateur, le Bonifacien a terminé 22e de l'épreuve slopestyle. Au final, il a devancé Dominik Crête (canoë-kayak), Isaac Lefebvre (balle rapide) et Philippe Vachon (paranatation).

«C'est très flatteur de recevoir un tel prix. Je tiens à remercier les gens de m'avoir suivi dans mon parcours olympique. Toute forme de support est toujours très appréciée. C'est le fun de voir un gala comme Sport-Hommage offrir une telle reconnaissance aux athlètes», a commenté Bellemare dans une courte vidéo, enregistrée depuis Whistler en Colombie-Britannique.

Au niveau canadien, Marie-Frédérique Poulin (athlétisme) et Alexandre Martin (canoë-kayak) ont été honorés dans la catégorie sport individuel. Poulin s'est notamment démarquée en arrachant le titre de championne canadienne junior au 400 m haies tandis que Martin a épaté lors des Championnats du monde juniors de canoë-kayak de vitesse en prenant le 5e rang du K1 200 m.

Dans le volet sport collectif, les honneurs ont été distribués à Gabrielle Lambert (soccer) et Alex Beaucage (hockey). Lambert a mené les Patriotes de l'UQTR à leur meilleure saison à vie sur le circuit universitaire, méritant au passage le titre de joueuse par excellence du circuit québécois en plus d'être nommée sur l'équipe d'étoiles au Canada. Quant à Beaucage, il s'est grandement démarqué par ses performances au sein des Huskies de Rouyn-Noranda, dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

Du côté des athlètes de niveau québécois, les honneurs pour les sports collectifs ont été attribués à Alizée Gélinas (baseball) et Mavrik Bourque (hockey), tandis que Mya Joly (patinage de vitesse) et Mathias Guillemette (cyclisme) ont décroché les palmes du côté des sports individuels.

Mathieu Pelletier (canoë-kayak) et Hubert Godin (football et basketball) ont respectivement mérité les titres d'entraîneur par excellence et entraîneur de développement par excellence.

Enfin, Maude L'Heureux (golf) a été primée en tant qu'athlète par excellence ayant un handicap tandis que Marcel Jobin (marche olympique) a mérité le trophée dans la catégorie d'athlète senior.

Les photos de tous les lauréats seront diffusés dans l'édition du Nouvelliste de lundi.

Les provinciaux de tir à Trois-Rivières

Sports

Les provinciaux de tir à Trois-Rivières

Trois-Rivières — Le Club sportif de la Mauricie sera l’hôte, samedi et dimanche, du Championnat provincial de tir, dans ses locaux de la Bâtisse industrielle.

L’entraîneur-chef de l’organisme, Gérard Michaud, attend quelques dizaines de visiteurs. Il devrait y avoir 35 participants, répartis dans les catégories du tir au pistolet à air ainsi que de la carabine à air, dans les volets junior et senior.

Les sports en bref

Sports

Les sports en bref

JUDO

Trois-Rivières — Les conditions météorologiques ont quelque peu assombri la compétition Interzone de Judo Mauricie, dimanche à la Bâtisse industrielle, alors que moins de participants ont été enregistrés. Ceci dit, les clubs de la région ont fait bonne figure. Au Seikidokan de Trois-Rivières, 28 médailles ont été remportées, dont 11 d’or. Le Club de judo Shawinigan a mis la main sur 14 médailles, dont deux podiums de première place. Le Ghishintaido de Shawinigan a obtenu 10 podiums, dont deux médailles d’or, tandis que le club Fujiyama dojo de Trois-Rivières est reparti avec deux médailles.

Judo: le plein de médailles à Québec

Sports

Judo: le plein de médailles à Québec

TROIS-RIVIÈRES — La Coupe de judo Daniel-Hardy lançait les activités pour la saison 2018-19, il y a quelques jours à Québec. Comme c’est la tradition, les clubs de la Mauricie y étaient bien représentés.

Il faut dire que cette compétition d’envergure, qui regroupe quelque 350 judokas, marque une étape de qualification en vue des prochains Jeux du Canada. Du Seikidokan de Trois-Rivières, on recense 13 médailles, dont trois en or, celles de Sandy Sirois, Alexis Bélanger et Charlie Thibeault. Xavier Brouillette, Justin Tremblay, Léa St-Arnaud, Sunny Brochu et Vincent Desrochers ont mérité l’argent, tandis que Nicolas Allaire, Isac Mongrain, Éliot Beaulac et Selena Nocedo-Dufour ont remporté le bronze.

Électriks du Collège Shawinigan: nouvelle saison, même refrain

Sports

Électriks du Collège Shawinigan: nouvelle saison, même refrain

SHAWINIGAN — L’excitation du camp de printemps n’était finalement qu’un mirage pour la formation de football des Électriks du Collège Shawinigan. De la cinquantaine de joueurs s’étant présentés à l’entraîneur Guy Bergeron en juin dernier, ce sont finalement à peine 35 étudiants-athlètes qui défendront les couleurs de leur institution en troisième division du circuit collégial.

«C’est encore la même histoire qui se répète. On a encore 70% de recrues», lance d’entrée de jeu l’Électrik en chef.

Les Bulldogs médaillés aux provinciaux

Sports

Les Bulldogs médaillés aux provinciaux

Les Bulldogs de Bécancour, qui représentaient la région au Championnat provincial dans la catégorie bantam A, ont gagné la médaille de bronze lors du tournoi québécois. Les Bulldogs ont vaincu la Montérégie 15-5, avant de combler un déficit de 0-10 pour s’imposer 12-11 en septième manche devant le Saguenay. Les Bécancourois ont poursuivi leur belle route en battant les Laurentides 9-2, avant de s’incliner dans l’une des demi-finales, 13-12 face à l’Outaouais. Ils ont heureusement vaincu l’équipe de Montréal par la marque de 16-11 pour mettre la main sur le bronze. Première rangée: Charles-Antoine Jutras et Thierry Grondin. À genoux: Justin Tremblay, Olivier Bergeron, Mathieu Barabé, Jonathan Vouligny et Édouard Grandmont. Debout: l’entraîneur Marcel Jr Pothier, Maxime Ricard, Mathis Pothier, William Corriveau ainsi que les entraîneurs Junior Grandmont, Sébastien Jutras et Patrick Vouligny.

Les yeux sur les Mondiaux

Sports

Les yeux sur les Mondiaux

Trois-Rivières — Pavlos Antoniades et Félix Plourde-Couture apprécient leur séjour d’une semaine au Brésil, mais ils ont hâte de passer aux choses sérieuses dimanche. Ils ont rendez-vous à Brasilia avec les meilleurs triathlètes juniors sur le continent, au Championnat panaméricain. Une compétition importante, vue par contre par les deux protégés de Pascal Dufresne comme leur porte d’entrée pour les Mondiaux en septembre en Australie.

«On vise à se qualifier ici. Pour y arriver, il faut terminer dans le top 5», indique Antoniades. «Ça ne nous empêche pas de viser plus haut! C’est très relevé comme peloton, mais nous sommes prêts», ajoute Plourde-Couture.

Le sport régional en bref

Sports

Le sport régional en bref

Cinq champions du Québec en Yoseikan Budo

Le Centre national Yoseikan Budo accueillait le 19 mai dernier près de 250 personnes d'un peu partout au Québec pour le gala méritas qui couronne les champions provinciaux de la dernière saison.

Cinq jeunes pratiquants de cet art martial de la région ont remporté les grands honneurs de leurs catégories.

Il s'agit de Samuel Jean, champion de sa catégorie au combat avec arme et sans arme, de Thomas Jean, champion de sa catégorie en combat au sol, de Thalie Pagé, championne de sa catégorie en combat avec et sans arme ainsi qu'en combat au sol, d'Isaac Jean, champion de sa catégorie en combat avec et sans arme de même qu'au sol, et de Samuel Leblanc, champion en combat sans arme. 

Les champions du centre de Trois-Rivières sont entourés de David Beaudry, responsable des programmes d'entraînement chez les jeunes, et de Marc Beaudry, directeur technique national et propriétaire du dojo de Trois-Rivières.

Le Sieur et Jacques épatent à Toronto

Sports

Le Sieur et Jacques épatent à Toronto

TROIS-RIVIÈRES — La Mauricie a volé la vedette lors du Grand Prix de tir du Canada présenté à Toronto alors que deux de ses représentants, Audrey-Ann Le Sieur et Guillaume Jacques, ont remporté les grands honneurs.

Au tir à la carabine, Jacques a particulièrement épaté en s’imposant dans la classe ouverte, même s’il est toujours d’âge junior. Après avoir pris le quatrième rang de la phase préliminaire, le représentant du Club sportif de la Mauricie a brillé lors de la finale pour s’imposer de justesse. «L’ambiance était incroyable. Tout le monde l’encourageait», mentionne son entraîneur, Gérard Michaud, tout en soulignant la contribution du Club sportif et du CREEM pour la participation à cette compétition.

Mission accomplie à la Coupe Canada

Sports

Mission accomplie à la Coupe Canada

TROIS-RIVIÈRES — Les quatre athlètes du club Trampoline Intercité ont atteint leurs objectifs lors de la plus récente Coupe Canada présentée à Montréal.

Trampoline
Pour cette compétition regroupant 250 participants faisant partie de l’élite du Canada, de la France, du Japon et l’île d’Hawaï, les sœurs Sara-Jade et Anouk Berthiaume tentaient de remplir les critères de Gymnastique Canada en vue des Championnats du monde par groupe d’âge.

La leçon de courage de Mayka Bouchard

Sports

La leçon de courage de Mayka Bouchard

TROIS-RIVIÈRES — Une luxation du coude, une fracture de l’humérus et du radius du bras gauche. Le 11 octobre 2016, Mayka Bouchard a eu la peur de sa vie. Une séance d’entraînement de trampoline avec son programme Sport-études, à l’église Sainte-Cécile, a tourné au cauchemar.

«Ça n’arrive pas souvent dans notre sport. Mais quand un accident de la sorte survient, on retient notre souffle», témoigne l’entraîneure France Bouffard, qui se souvient encore du cri poussé par l’adolescente de 13 ans au moment de sa chute.

L’élite régionale se porte bien

Sports

L’élite régionale se porte bien

TROIS-RIVIÈRES — Le soccer régional connaît une belle progression depuis quelques années. Après avoir aligné trois formations dans le réseau AAA provincial l’été dernier, voilà que la Mauricie misera sur cinq équipes dans le meilleur calibre de jeu au Québec en 2018.

Pour le directeur technique régional à l’Association régionale de soccer de la Mauricie, Durnick Jean, il s’agit là d’un beau retour sur l’investissement des dernières années. «Quand je suis arrivé ici, je voulais qu’on devienne plus compétitif. On devait avoir la volonté de jouer avec les meilleurs. La culture a changé tant chez les entraîneurs, les joueurs que les parents. À terme, on espère avoir une structure complète (U15 à senior) dans le AAA, autant chez les garçons que chez les filles.»

Un tandem de filles en or

Sports

Un tandem de filles en or

Les meilleures équipes de hockey mineur de la région vont bientôt aller se mesurer à la crème de la province, à l’occasion de la Coupe Dodge. Du lot, il faudra jeter un oeil sur le Boum atome BB, une équipe masculine qui mise sur deux gardiennes! Jade Wilson et Gabrielle Robitaille ont eu leur mot à dire dans les succès de l’équipe pilotée par Stéphane Lafrenière. La photo de tous les champions régionaux seront publiés dans Le Nouvelliste plus tard cette semaine.

Baptême professionnel pour Casaubon

Sports

Baptême professionnel pour Casaubon

Trois-Rivières — Stéphanie Roy et Sarah Casaubon se sont organisé une virée entre filles au Mexique. Dans la ville historique fortifiée de Campêche. Mais il y aura peu de place pour le tourisme, car les deux Mauriciennes vont lancer leur saison en participant à une manche du circuit professionnel féminin du Ironman 70.3 dimanche.

Pour Casaubon, cette sortie constituera son baptême chez les pros, après une dernière saison du tonnerre chez les amateurs. «Je sentais que j’avais besoin d’un nouveau défi. Je vais être servie. Plus ça approche, plus je suis fébrile. C’est un stress positif par contre, je suis bien préparée», lance la jeune femme, médaillée d’argent chez les 30-34 ans à au Championnat du monde à Kona en octobre dernier. «J’ai hâte de découvrir cette nouvelle dynamique de course. Je sais que ce sera bien différent. Il y aura beaucoup plus de circulation autour de moi.»

Le retour d’Ariane Grenier

Sports

Le retour d’Ariane Grenier

TROIS-RIVIÈRES — La Mauricie compte maintenant deux championnes canadiennes de taekwondo olympique.

Après Viviane Tranquille du club Performance chez les seniors, Ariane Grenier s’est hissée au sommet de sa catégorie (junior, 68 kg et plus) en fin de semaine, lors des finales nationales à Ottawa.

La foule transporte les Diablos

Sports

La foule transporte les Diablos

Trois-Rivières — Gonflées à bloc dans un gymnase bondé, les Diablos du Cégep de Trois-Rivières ont connu une deuxième demie explosive pour venir à bout des Lynx du Cégep Édouard-Montpetit 68-54, vendredi soir.

Cette victoire permet du même coup aux protégées de Faisal Docter de s’assurer d’une place en séries éliminatoires, pour la phase des matchs de barrage. «Avec un match à jouer, c’est une pression de moins sur nos épaules. Je suis vraiment content du match que les filles ont joué», a souligné l’entraîneur à sa sortie du terrain.

Drozg est sorti de sa coquille

Sports

Drozg est sorti de sa coquille

Shawinigan — Les sacrifices de Cam Askew et de Samuel Asselin sur l’échiquier offensif des Cataractes à la dernière période de transactions ont procuré plus d’espace aux jeunes éléments de l’organisation. Jan Drozg est celui qui en profite le plus jusqu’à maintenant.

Depuis un mois, le Slovène est la recrue la plus productive de la LHJMQ, devant l’empereur de l’Océanic Alexis Lafrenière.

En attendant la petite recrue

Patriotes

En attendant la petite recrue

Trois-Rivières — Les liens pour tisser un esprit d’équipe et souder un vestiaire sont nombreux dans le monde du sport: un voyage de groupe, une sortie au resto, des activités d’intégration. Les volleyeuses des Patriotes ont trouvé un autre point de ralliement: la grossesse de leur entraîneure!

Les joueuses ont appris la bonne nouvelle en septembre, alors que Marie-Ève Girouard les accueillait au camp d’entraînement.

Chamberland-Dostie avec les meilleures

Sports

Chamberland-Dostie avec les meilleures

PATINAGE DE VITESSE
TROIS-RIVIÈRES (LSG) — Léa Chamberland-Dostie, 16 ans, a côtoyé les membres de l’équipe nationale à ses débuts sur le circuit des Sélections canadiennes seniors en patinage de vitesse courte piste, à Sherbrooke.

Tammara Thibeault ira aux Jeux du Commonwealth

Boxe

Tammara Thibeault ira aux Jeux du Commonwealth

Trois-Rivières — La prochaine année ne s’annonce pas de tout repos pour Tammara Thibeault. La boxeuse de 20 ans a reçu il y a quelques jours une invitation afin de représenter le Canada dans le ring lors des prestigieux Jeux du Commonwealth qui se tiendront au mois d’avril à Gold Coast en Australie.

La Shawiniganaise fait ainsi partie d’un contingent de quatre athlètes qui représenteront l’unifolié en Australie. Thibeault est la seule dans sa catégorie de poids.

«En février, l’équipe canadienne et moi allons affronter la Pologne au Québec. Ça va venir vite. Je vais par la suite participer aux Jeux du Commonwealth et je dois défendre mon titre aux Continentaux. Il y a aussi le Championnat du monde en 2018. Chez les femmes, c’est une grosse année, mais mon focus est vraiment sur les Jeux du Commonwealth», affirme celle qui se bat chez les moins de 75 kilos.

Les résultats du tirage au sort seront dévoilés le 4 avril et la compétition de boxe se déroulera sur une période de dix jours soit du 5 au 14 avril.

Thibeault occupait en juillet dernier le 17e rang sur la planète dans sa catégorie de poids, selon le classement de l’Association internationale de boxe amateur.

2017, une année concluante

La carrière internationale de la Shawiniganaise a véritablement pris son envol en 2017. En effet, elle a remporté le titre continental en boxe olympique grâce à une victoire contre l’Américaine Oshae Jones lors du tournoi des Amériques qui avait lieu au Honduras. Elle dresse d’ailleurs un bilan positif de la dernière année. 

«Ç’a été une belle année. La médaille d’or que j’ai gagné aux Championnats continentaux représente un gros accomplissement. La finale a été un combat très important pour moi d’autant plus que ça faisait longtemps que le Canada n’avait pas gagné contre les États-Unis dans ma catégorie de poids», reconnaît-elle. 

Avec le nouveau système de centralisation de Boxe Canada, Tammara Thibeault n’a eu d’autres choix que de déménager du côté de Montréal afin de s’entraîner avec les membres de l’équipe nationale. Elle ne s’en cache pas, la transition n’a pas été facile.

«C’était vraiment difficile parce que j’étais habitué à une certaine méthode d’entraînement avec mon père et Patrick Mercier. Au-delà de notre relation père-fille, nous avions une chimie entraîneur et athlète. Partir de Shawinigan, de ma famille et de mon gym a donc été très difficile. Honnêtement, je m’ajuste encore», conclut-elle.

Pavlos Antoniades élu meilleur junior au Canada

Sports

Pavlos Antoniades élu meilleur junior au Canada

La progression du triathlète Pavlos Antoniades s’est poursuivie en 2017 et ses performances ont été reconnus par ses pairs.

Le Trifluvien vient d’être nommé athlète de l’année de niveau junior par Triathlon Canada. La dernière saison a été faste pour Antoniades, qui a remporté l’or au mois d’août lors des Jeux du Canada, en plus d’obtenir le bronze avec l’équipe du Québec. Il s’est aussi classé au 15e rang lors des Championnats du monde junior, aux Pays-Bas. — Photo: Richard Ray/Jeux du Canada