Frappeur gaucher, Yohann Dessureault a de la puissance, de la vitesse et il peut frapper dans tous les champs. Il figure parmi les bons athlètes de l’Académie de baseball du Canada.
Frappeur gaucher, Yohann Dessureault a de la puissance, de la vitesse et il peut frapper dans tous les champs. Il figure parmi les bons athlètes de l’Académie de baseball du Canada.

Sous la loupe du Baseball majeur

Trois-Rivières — Yohann Dessureault sait gérer la pression. Malgré tout, il reconnaît être très fébrile à l’approche d’un camp de détection, en Floride, où se réuniront plusieurs recruteurs du Baseball majeur afin d’épier les espoirs de demain.

Il n’a pas 18 ans, mais mesure déjà 6 pieds 2 pouces. Au cours des derniers mois, il a pris de la masse musculaire tout en gagnant de la vitesse, comme en témoigne son excellent chrono de 6,73 secondes sur 60 verges.

Seul représentant de la Mauricie au sein de l’Académie de baseball du Canada cette saison, l’athlète de Trois-Rivières aspire à une carrière dans le baseball. Du 19 au 22 mars, il pourra démontrer ce qu’il sait faire dans le rectangle des frappeurs ainsi qu’en défensive. Et pas devant n’importe qui!

«On nous a dit qu’une vingtaine d’équipes des ligues majeures seraient représentées en Floride. Quand tu y penses, c’est impressionnant! Je m’en vais là-bas en étant assez confiant, mais conscient aussi que je dois continuer à m’améliorer. Je sais que je suis encore jeune.»

Dessureault est considéré comme l’un des meilleurs porte-couleurs de l’ABC. Il lui reste encore deux années d’éligibilité au sein de ce programme d’excellence. Ceci dit, les plans pourraient changer rapidement en ce qui le concerne.

C’est que le jeune homme reçoit déjà des offres en provenance de collèges américains. Des équipes universitaires de la NCAA ont aussi de l’intérêt pour lui. C’est sans oublier le repêchage du Baseball majeur de juin, où son nom pourrait sortir. Bref, des portes commencent à s’ouvrir.

«Il y a plusieurs scénarios sur la table, sauf que pour l’instant, je préfère me concentrer sur le camp en Floride. J’aurai la chance de tout étudier ça plus tard. Mais c’est sûr que si je devais être repêché cet été, ça changerait beaucoup de choses!»

Dessureault a connu un vif succès dans le baseball mineur en Mauricie. Il a aussi représenté le Québec dans des championnats nationaux, en plus de remporter des tournois avec l’ABC. Peu de temps avant Noël, il a impressionné lors du processus de sélection qui devait le conduire au camp floridien.

Ce camp est celui de l’équipementier sportif New Balance. Il regroupe des joueurs de partout dans le monde. Les joueurs qui auront obtenu les meilleurs résultats aux tests ainsi que dans les rencontres organisées devant les recruteurs mériteront ensuite un billet pour le Fenway Park de Boston, où d’autres parties sont prévues plus tard cet été.

Seulement dix joueurs de l’ABC furent retenus pour le camp, dont le grand costaud trifluvien, particulièrement efficace en défensive.

«Je préfère jouer au troisième coussin ou au premier but, j’ai le physique pour ça! Sinon, j’ai beaucoup amélioré mon élan au bâton depuis que je suis avec l’ABC. J’ai corrigé certaines choses.»

Son petit frère Esteban, 12 ans, espère suivre ses traces. Il vient d’entrer au programme Sport-études des Estacades. Leur père, Jean-Sébastien, a connu une belle carrière dans le baseball québécois. La voie semble tracée...