Le président de l'International Snocross de Louiseville, Jérôme Gerber, proposera une programmation de courses échelonnées sur trois jours pour la quatrième édition du populaire événement.

Snocross: Louiseville dans la cour des grands

Les années passent, mais l'International Snocross de Louiseville demeure un incontournable pour les adeptes de courses de motoneiges. Pour sa quatrième édition ce week-end, l'événement confirme sa place dans la cour des grands en présentant une étape de la Crown East America Cup, qui aura lieu sous les réflecteurs, vendredi soir, au Parc industriel régional de la MRC de Maskinongé.
Il y aura donc des courses pendant les trois journées de festivités, une première pour l'organisation présidée par Jérôme Gerber. «C'est unique au Québec, s'enorgueillit ce dernier. Le tout débutera à 18 h et les gens pourront y assister gratuitement.»
Cette manche de la «Triple Couronne» suit celle de Plattsburgh et précède l'étape du Grand Prix de Valcourt, où l'on couronnera le meilleur pilote snocross en Amérique du Nord.
«Nous sommes très fiers d'accueillir l'une de ces manches, qui compte aussi pour le championnat canadien. Déjà plusieurs pilotes de l'Ontario et des États-Unis ont confirmé leur participation à l'International Snocross. La vérité, c'est que les Américains adorent venir ici. Nous misons sur l'une des plus belles pistes naturelles et on a apporté des modifications au parcours afin d'augmenter la qualité du spectacle.»
La piste a ainsi été rallongée sur 200 pieds. Plus large - on l'estime à 50 pieds - elle permet également à deux ou trois motoneiges de défier les sauts en même temps. Le Snocross de Louiseville suggère aux spectateurs des sauts de plus de 100 pieds ainsi que des virages à 90 degrés. Le circuit est configuré afin que le public ne quitte jamais des yeux les compétiteurs. Et du monde, il va y en avoir du 24 au 26 janvier, promet Gerber.
«Les gens se déplacent en groupes, autant les participants que les spectateurs. On planche sur 200 équipes pour l'édition actuelle. Quand on parle de courses de snocross, il n'y a pas un endroit à l'extérieur de Louiseville qui organise un aussi gros événement. En plus, on bénéficie de notre axe central entre Montréal et Québec.»
Les organisateurs remettront 13 000 $ en bourses aux gagnants des différentes épreuves, réparties dans 11 catégories, des amateurs aux professionnels. Les classes sont d'ailleurs ouvertes à tous les coureurs, jeunes et moins jeunes, hommes et femmes, qui souhaiteraient tenter l'expérience. Il sera possible de s'inscrire sur le site le jour même des compétitions.
«Le volet régional est primordial pour nous et il y a de plus en plus de demandes du côté amateur», assure Jérôme Gerber, qui aimerait, dans les années à venir, plancher sur un volet international. Certains pilotes de renom visiteront Louiseville en fin de semaine, dont Maxime Taillefer, les frères Dave et Donavan Asselin, Dany Poirier, le Suisse Rudy Liaudat, la championne du Québec en Quad Cross Vanessa Noël de même que la championne du monde Jennifer Pare qui, en raison d'une blessure, ne pourra toutefois prendre part aux courses.
Carnet de notes
Les dirigeants récidivent cette année avec des courses de motoneiges antiques, une le samedi et l'autre le dimanche... Une nouvelle formule de course «Dash for Cash» verra le jour pour cette quatrième édition. Les pilotes se confronteront à trois contre trois pendant deux tours et à chacune des rondes, on éliminera l'un d'entre eux pour finalement couronner le grand gagnant dimanche...
L'International Snocross de Louiseville amène des retombées de plus de 100 000 $ dans la MRC de Maskinongé...
Jérôme Gerber ne croit pas que le Challenge 3R de Trois-Rivières, prévu en mars à l'Hippodrome 3R, aura un effet néfaste sur son groupe. «Chez eux, ce sont des courses sur circuit ovale tandis que nous, on suggère un circuit avec des bosses et des sauts. C'est complètement différent.»... La programmation de l'événement est disponible sur le site internationalsnocrosslouiseville.com.