Les fondeurs canadiens n'ont jamais monté sur le podium aux Jeux olympiques. Alex Harvey se lancera dans le relais sprint, demain.

Ski de fond: mauvaise journée

Il l'a lui-même admis aux journalistes après sa course: Alex Harvey a manqué de puissance dans son épreuve du sprint libre, mardi aux Jeux de Sotchi.
C'est donc une deuxième déception aux courses individuelles pour notre fondeur québécois, qui a mis la barre haute. Le hic, c'est que tout peut arriver dans un sprint. À l'âge de 25 ans, Harvey n'a pas encore toute l'expérience qui pourrait l'aider à s'adapter dans le feu de l'action. Le skiathlon de samedi dernier lui a grugé beaucoup d'énergie, cela a pu avoir un effet psychologique sur sa performance.
La bonne nouvelle, c'est qu'il n'y a pas eu de problèmes d'équipement cette fois! Non, cette 19e place ne s'explique que par un manque de puissance. Il n'était pas au sommet de sa forme et c'est souvent le constat ingrat que l'on fait aux Jeux olympiques: si cette journée-là tu n'es pas dans ton assiette, tant pis pour toi.
Pour terminer sur le podium, tous les astres doivent s'aligner. D'un autre côté, je ne pense pas que Alex faisait figure de favori dans les gros pays de ski de fond, comme la Norvège. Pas certaine que les experts de la Scandinavie le voyaient parmi les trois premiers. Lorsque Alex deviendra un champion régulier des épreuves de Coupe du monde, son nom apparaîtra plus souvent sur la liste prestigieuse des meilleurs au monde. N'oublions pas que les athlètes sont des humains: le Norvégien Petter Northug, par exemple, n'a pas réussi à remporter de médaille, malgré son statut.
Ceci dit, je crois toujours aux chances de médaille de Harvey aux courses individuelles. Vendredi, il participera au 15 km classique, une distance sur laquelle il a déjà prouvé sa valeur dans le passé, même si ce n'est pas sa spécialité. Il a une bonne tête sur les épaules, on peut s'attendre à de belles choses.
Quatrièmes aux Jeux de Vancouver et champions du monde en 2011, il serait étonnant de voir Alex et Devon Kershaw réunis au sprint par équipes mercredi prochain. Kershaw a déçu hier avec une 56e position. A-t-il trop poussé à l'entraînement en salle? Chose certaine, il est sur la pente descendante.
Propos recueillis par Louis-Simon Gauthier