Dany Dubé

Si Dany le dit...

COMMENTAIRE / Je voue un grand respect à l’analyste Dany Dubé. Je considère qu’il est le meilleur pour commenter l’actualité du hockey de la LNH au Québec, et ce, depuis plusieurs années. Non seulement a-t-il gardé ses réflexes aiguisés d’entraîneur quand on lui donne le micro, il est d’abord un excellent communicateur.

Or, s’il y a un concept que l’ancien pilote des Draveurs et des Patriotes a déjà expliqué à maintes et maintes reprises, c’est l’importance de diviser une période en de nombreux segments. Pour Dany, il est primordial de remporter les cinq premières et les cinq dernières minutes d’un engagement. Avec de multiples exemples pour exprimer sa rhétorique, difficile de le contredire là-dessus.

Le Canadien a d’ailleurs fait une démonstration éloquente de cet argumentaire, bien malgré lui mercredi, contre les Predators de P.K. Subban. Embourbés dans une triste léthargie offensive, les hommes de Claude Julien n’ont pas été capables d’arracher un but à leurs hôtes de Nashville dès la deuxième minute du match, alors qu’ils évoluaient pourtant à 5 contre 3!

Remarquez, ça paraît quand Shea Weber s’absente pour cause de blessure. Il n’y a personne derrière lui avec un tir aussi puissant et certainement pas non plus de coéquipiers dotés de son flair offensif à la ligne bleue. On a encore vu mercredi que Jeff Petry ne pouvait endosser ces responsabilités. Tout semble difficile pour le pauvre Jeff en ce pénible début de saison...

Ce qui nous ramène aux fameux segments de l’ami Dany. Oui, le Canadien a encore pris les devants dans un match, mais il a encaissé un but en fin de période. Il restait environ une seconde à jouer en fait. La bonne nouvelle, c’est qu’il n’y avait plus assez de temps au cadran pour allouer un deuxième but en moins d’une minute, comme c’est la norme cette année.

Les Predators ont par la suite pris les devants tôt en troisième, avant que Joe Morrow n’égalise la marque avec 56 secondes à jouer. Avouez-le, ça donne du poids à la théorie de Dany Dubé!

Mais au final, c’est une autre défaite pour le Canadien, malgré une bonne sortie du gardien Antti Niemi. Charles Hudon a aussi bien paru mercredi. On ne peut en dire autant du 67 et du 92... 

1-0 P.K.!