L’attaquant Xavier Bourgault n’a pas regretté sa décision de s’être présenté au camp d’entraînement des Cataractes.

Shawinigan plutôt que la NCAA

Shawinigan — La reconstruction des Cataractes a été fortifiée en ce début de semaine, avec la décision de Xavier Bourgault de renoncer à la NCAA afin de plutôt s’installer en Mauricie.

Choix de deuxième ronde de l’équipe en juin dernier, Bourgault avait été classé 19e par la centrale du soutien au recrutement de la LHJMQ, mais il avait glissé sur le parquet puisqu’il avait avisé tous les clubs que son plan était d’évoluer au Collège Stanstead cette année, avant de mettre le cap sur les États-Unis. Avec cinq sélections dans les deux premières rondes, le dépisteur-chef Mario Carrière et le directeur-gérant Martin Mondou ont convenu au moment de prendre le micro, au 33e rang, que le risque de réclamer ses droits était tolérable rendu là, étant donné le talent du jeune.

Bourgault était présent au Centre Gervais Auto, il a même enfilé le gilet de l’équipe. Il a accepté par la suite de se présenter au camp d’entraînement pour 48 heures, la limite tolérée par la NCAA. C’est à partir de ce moment que le coeur de l’adolescent de 15 ans a commencé à chavirer. Il a adoré son expérience. Il a quand même quitté le navire pendant une journée pour réfléchir avec sa famille, puis il a avisé les Cataractes qu’il était prêt à dévier du parcours qui avait été tracé avec son agent Philippe Lecavalier. Quelques heures plus tard lundi soir, il signait son contrat.

«Pour nous, c’est l’équivalent d’avoir trois choix de première ronde, avec Mavrik Bourque et Charles Beaudoin», témoignait Mondou, pas peu fier de son coup.

Si Bourgault a obtenu l’assurance de passer l’hiver dans la ville de l’électricité, les deux autres peuvent aussi dormir tranquille. Ils ont d’ailleurs déjà reçu leur nouvel équipement. «Xavier était classé pas mal plus haut sur notre liste. On pense qu’il a glissé sur celle du CSR parce qu’il a joué en dépit d’une blessure en fin de saison. Mario (Carrière) m’en a parlé souvent au cours de l’hiver, il aimait beaucoup ses habiletés. Rendu au 33e rang, quand nous avons su qu’il était sur place au repêchage, on a décidé de courir le risque. Une bonne décision!», sourit-il.

L’adolescent ne fait pas grand mystère de la raison pour laquelle il a changé son fusil d’épaule. «J’étais content d’être repêché par les Cataractes, une organisation avec beaucoup d’histoire. C’était une belle option mais je ne prévoyais pas changer d’idée pour l’instant. Tout s’est passé à mon arrivée ici. Je me suis bien senti en partant à l’aréna, et au sein du groupe de joueurs. J’ai pris un pas de recul pour être bien sûr que c’était ce que je voulais, j’en ai parlé avec ma famille et j’ai décidé de choisir les Cataractes», récite celui qui a confié que son agent jonglait avec quelques propositions de la NCAA.

«Je pense quand même avoir fait le bon choix. Je suis enchanté par mon séjour jusqu’à maintenant.»

Bourgault disputera un premier match dans son nouvel uniforme mercredi à Rimouski, tout comme le Suisse Valentin Nussbaumer.

Blanchissage à Victoriaville
À Victoriaville mardi soir, les Cataractes ont signé un blanchissage de 2-0 aux dépens des Tigres de Victoriaville.

Evan Fitzpatrick a été parfait sur les 19 tirs cadrés des locaux. Le seul joueur à déjouer un gardien fut Alex Plamondon, en fin de première période. Cette courte avance d’un but a tenu jusqu’en fin de troisième période, alors que Simon Dubois a marqué dans un filet désert.