Le gardien des Remparts Tristan Côté-Cazenave avait de bonnes raisons de se réjouir, mardi. Devant le filet des siens lors du massacre à Rimouski, il a réussi à bien tourner la page en blanchissant les Cataractes deux jours plus tard.

Shawinigan 0/Québec 5: les Cataractes n’ont rien vu [VIDÉO]

Démolis par l’Océanic de Rimouski dimanche, les Remparts ont profité de la visite des Cataractes de Shawinigan au Centre Vidéotron pour rebondir et mettre ainsi fin à une séquence de trois revers consécutifs. Guidés en attaque par Théo Rochette, qui a réussi deux buts, ils ont remporté une victoire de 5 à 0 et infligé à Gordie Dwyer un premier revers comme coach des Cats.

«Ça prenait ça», a d’abord lancé Patrick Roy. «C’était clair. La culture que l’on veut établir, c’est une équipe qui compétitionne match après match, qui est bien concentrée. Et ça n’a pas été le cas dimanche. Mais aujourd’hui [mardi], je dois admettre que l’on a été très, très bon du début à la fin. Le trio de Rochette [Théo] avec Holmes [Hunter] et Dubé [Pierrick] a connu un fort match. Nos défenseurs ont été très bons. Notre gardien a fait les arrêts-clés. Et mes quatre trios ont été solides.

«C’est ça que l’on voulait avoir comme performance. Quand on joue comme ça, c’est le fun à regarder et je pense que tout le monde a du plaisir à nous regarder aussi.»

Appelé à expliquer le contraste entre les matchs contre l’Océanic dimanche et les Cataractes mardi, l’entraîneur-chef québécois a d’abord dit que c’était certain que sa jeune équipe connaîtrait des ratés. Il a cependant ajouté que les ratés de sa troupe ne pouvaient pas être des manques d’effort ou des éléments que ses hommes peuvent contrôler.

«On a eu une bonne discussion franche ce matin [mardi] parce que ce que l’on avait vu dimanche, ce n’était pas ça, les Remparts de Québec, et je pense que les gars ont bien saisi le message.»

Les Remparts en avant

Les Remparts ont pris l’initiative dans le match en première avec deux buts. Lors d’un avantage numérique, Théo Rochette (9e) a d’abord brisé la glace avec un tir du poignet qui a déjoué le gardien Antoine Coulombe. Complice du but, Darren Kielb a son 100e point dans la LHJMQ.

Il restait moins d’une minute à jouer quand les Cataractes ont cru provoquer l’égalité. Les officiels ont cependant consulté la reprise vidéo et ils ont refusé le filet des visiteurs parce que la rondelle avait été touchée par Xavier Bourgault plus haut que la hauteur des épaules. Et comme un malheur n’arrive jamais seul, quelques secondes plus tard, Shawinigan a vu Thomas Caron (11e) doubler l’avance des Remparts à la suite d’un bel effort individuel alors qu’il ne restait que 19 secondes à faire dans l’engagement.

Si la première s’était terminée sur les chapeaux de roues, l’engagement médian, lui, a mis du temps avant d’offrir aux spectateurs de quoi se mettre sous la dent. Mais avec moins de trois minutes à faire dans la période, les Diables rouges ont fait bouger les cordages à trois reprises.

Aucune chance

Hunter Holmes (7e) a d’abord donné une avance de 3 à 0 aux siens. Puis, 43 secondes plus tard, James Malatesta (23e) a profité d’un tir de pénalité. Le deuxième meilleur marqueur des Remparts n’a pas raté sa chance et il a inscrit le quatrième filet des siens. L’attaque des Remparts n’avait cependant pas dit son dernier mot. Le jeu n’avait repris que depuis 38 secondes que Rochette (10e), avec son deuxième de la rencontre, a porté la marque à 5 à 0 pour les locaux. En troisième, Québec n’a laissé aucune chance aux Cataractes.

«Une game comme celle à Rimouski, ce n’était vraiment pas acceptable. On s’est parlé dans la chambre, il fallait que l’on sorte fort. On l’a fait et on est vraiment content de notre performance», a lancé Théo Rochette qui a expliqué le revers des siens dimanche en disant que ses coéquipiers et lui n’étaient pas prêts à jouer.

De son côté le gardien Tristan Côté-Cazenave avait de bonnes raisons de se réjouir. Devant le filet des siens lors du massacre à Rimouski, il a réussi à bien tourner la page en blanchissant les Cataractes deux jours plus tard.

«Je pense que l’on s’est repris un peu. Je pense que l’on a bien réagi. Pat [Patrick Roy] nous a brassé un peu. Il avait raison et je suis content de la réaction des gars. Nous avons montré beaucoup de caractère. J’ai eu un blanchissage et oui, je suis content. Mais ce fut un travail d’équipe.»

+

TROIS EN TROIS POUR DWYER

Les Cataractes ne perdaient plus depuis que Gordie Dwyer avait été nommé entraîneur-chef de l’équipe le 10 février dernier. Avant d’affronter les Remparts mardi, l’ancien entraîneur des Islanders de Charlottetown entre 2011 et 2015 présentait une fiche de trois gains à la barre de sa nouvelle formation qui a tour à tour vaincu et le Drakkar de Baie-Comeau à deux reprises et les Islanders. Cette séquence victorieuse avait aussi permis aux Cats de se rapprocher à seulement un point des Foreurs de Val-d’Or (sixièmes), à deux des Huskies de Rouyn-Noranda (cinquièmes) et à trois points des Tigres de Victoriaville (quatrièmes) au classement de l’Association Ouest.

+

PAS DE SURPRISE

Déçu du revers des siens, l’entraîneur-chef Gordie Dwyer a indiqué qu’il n’avait pas été surpris de l’opposition que les Diables rouges avaient donnée à sa troupe. «Les Remparts venaient de se faire battre 11 à 2 contre Rimouski. On savait que les Remparts allaient sortir forts. Ça nous a pris du temps à embrayer. Et le but qui nous a été refusé en première a changé les données. Par la suite, on voulait terminer la première en retard 1 à 0 dans le but de se donner la meilleure chance de revenir. Et c’est certain que le deuxième but de Québec n’a pas aidé notre cause. Et en deuxième, les Remparts ont marqué trois buts rapides en fin de période. Ce sont des choses qui arrivent. On a connu de bons moments dernièrement, mais c’est certain que Québec méritait ce match-là.»

+

EN VITESSE

Même si le Tournoi pee-wee bat son plein et que des matchs avaient été présentés jusqu’en milieu d’après-midi mardi, toutes les traces de la tenue de l’évènement avaient disparu au Centre Vidéotron lors du match Remparts-Cataractes, à l’exception du logo peint au centre de la patinoire... Malgré le mauvais temps, 10 280 amateurs ont assisté à la rencontre des Diables rouges. Du nombre, plusieurs étaient des joueurs, des entraîneurs ou des parents de hockeyeurs à Québec dans le cadre du Tournoi pee-wee... Gabriel Montreuil a reçu le prix Gervais-Munger remis pour la persévérance scolaire. Il est étudiant au Cégep Limoilou en sciences humaines... William Champagne, Gabriel Belley-Pelletier, Colton O’Brien et Jacob Mélanson n’étaient pas en uniforme pour les Diables rouges.