Serge Corbin et Guillaume Blais ont terminé en force lundi.

Serge Corbin flirte avec le sommet

BAINBRIDGE, New York — Pour son retour à la compétition, après sept ans d’absence de la Triple couronne de canot long parcours, Serge Corbin a confondu les sceptiques. Le Roi de la rivière a prouvé qu’il avait encore de l’énergie à revendre. En compagnie de Guillaume Blais, le vétéran de 61 ans a pris la deuxième position de la General Clinton Canoe Regatta, à Bainbridge dans l’État de New York, derrière les indétrônables champions Steve Lajoie et Andrew Triebold.

En prime, Corbin et Blais sont sortis vainqueurs d’un sprint effréné devant le tandem de Ben Schlimmer et Trevor LeFever pour compléter ce parcours de 70 miles sous les applaudissements nourris de la foule.

À sa sortie du canot, Corbin affichait un sourire de satisfaction. Il n’a cependant pas tardé à mettre fin aux spéculations en vue d’une possible participation à la prochaine édition de la Classique internationale de canots de la Mauricie. «Je suis content pour mon retour à la compétition. Mais mon retour va s’arrêter là!», a indiqué sans détour celui qui a triomphé 28 fois en 30 participations à l’épreuve de Cooperstown.

«Je me sentais bien, je n’ai pas été aux prises avec des crampes. On n’a pas lâché. On était quatrièmes à un certain moment et on a remonté. Mais quand c’était le temps de sprinter, le cardio était un peu moins là. En plus, le canot n’était pas si bien balancé. Ça nous a ralentis un peu», a ajouté Corbin, récipiendaire à 12 reprises de la Triple couronne.

Son coéquipier pour l’occasion ne tarissait pas d’éloges envers son idole de jeunesse. «Une chance que mon partner était là! J’ai eu un bout rough. Pendant que je faisais de la petite soupe Lipton, Serge brassait des gros bouillons! On a bien vu pourquoi il a été capable de gagner 28 fois ici», a imagé Blais pour rendre hommage à son partenaire.

Coéquipier de Blais en 2017, Steve Lajoie a pour sa part renoué avec son partenaire de longue date, Andrew Triebold, avec qui il forme un duo pratiquement invincible. Les deux canotiers ont une fois de plus démontré toute leur puissance en s’offrant une neuvième victoire ensemble à l’arrivée de Bainbridge, avec une priorité de cinq minutes sur leurs plus proches poursuivants. Pour Lajoie, c’était d’ailleurs un 10e sacre en carrière.

«On aurait pu mettre un peu plus d’heures à l’entraînement. Mais ça s’est bien passé pour un retour ensemble après deux ans. Les gars sont restés quand même proches mais on a réussi à prendre notre rythme pour garder notre avance. Je voulais faire ça en beauté ici, car je ne sais pas combien de temps il me reste à ramer encore...», a évoqué le codétenteur de la Triple couronne en compagnie de Guillaume Blais en vertu des résultats récoltés en 2017.