Serge Beausoleil
Serge Beausoleil

Serge Beausoleil propose de repousser le repêchage

Steve Turcotte
Steve Turcotte
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — Pendant que les Olympiques célèbrent leur victoire à la loterie du repêchage, l’Océanic de Rimouski souhaite voir cet encan des joueurs midgets être repoussé de plusieurs semaines.

Serge Beausoleil prévient que si le repêchage se tient les 5-6 juin comme prévu, les équipes qui ont misé gros l’hiver dernier en vue des séries – qui ont finalement été annulées en raison de la COVID-19 - seront doublement pénalisées.

«Je ne veux pas me plaindre, au moment où nous traversons une réelle crise sanitaire. Reste que dans notre univers, l’annulation des séries est très douloureuse. Chez nous, on avait la chance d’avoir le meilleur joueur junior au monde prêt à attaquer ces séries-là, les prochaines semaines s’annonçaient très excitantes pour tout le monde à Rimouski», se désole Beausoleil, qui n’attend pas de compensation de la ligue . «Je n’y ai jamais cru. Comment compenser 4-5 équipes sans le faire au détriment des autres? Ce qui s’est passé, personne n’avait de contrôle là-dessus. Les Cataractes n’ont pas été compensés quand Samuel Girard et Anthony Beauvillier ont gradué plus vite que prévu dans la LNH. Il y a des choses que l’on contrôle, par contre, comme l’agenda du repêchage. J’invite la ligue à réfléchir là-dessus.»

C’est que le climat actuel change complètement les données. Non seulement le prochain repêchage va se faire en ligne, mais il risque d’être beaucoup moins spectaculaire qu’à l’habitude en raison de l’incertitude qui plane au-dessus de la ligue. «Le repêchage, c’est une étape cruciale. Pour les équipes qui ont misé gros cette année, normalement c’est le temps de monnayer des vétérans pour aller chercher de la jeunesse et des choix. Or en ce moment, même s’il y a beaucoup de discussions, c’est impossible de boucler des transactions car on ne sait pas quand notre ligue pourra reprendre ses activités. Je comprends les équipes d’être prudentes à ce moment-ci, mais la situation actuellement empêche de faire tourner la roue et c’est un réel problème.»

Selon Beausoleil, il n’y a aucun désavantage à repousser le repêchage à la fin de l’été. «La loterie, c’est réglé. Pour le reste, ça peut attendre. Dans quelques semaines, on y verra tous plus clair sur comment la suite va s’organiser. Si on reprogramme le repêchage fin août alors qu’il y aura plus d’informations disponibles, ça va avantager tout le monde.»

Beausoleil se promet bien de plaider sa cause auprès Gilles Courteau et de ses homologues. «La situation est difficile pour tout le monde. Faut s’assurer de prendre les meilleures décisions possibles dans les circonstances.»