Serena Williams

Serena Williams «ne veut pas s'arrêter là», selon son entraîneur

Serena Williams, qui a tiré un trait sur le reste de la saison 2017 mercredi après l'annonce de sa grossesse, «ne veut pas s'arrêter là», a assuré vendredi son entraîneur Patrick Mouratoglou, contacté par l'AFP.
«Dire quand elle reviendra précisément (l'an prochain) n'est pas quelque chose dont elle se soucie dans l'immédiat. Mais, elle ne veut pas s'arrêter là», a-t-il expliqué.
L'Américaine de 35 ans, lauréate d'un 23e trophée majeur à Melbourne en début d'année, avait fait savoir par le biais de son agent mercredi être «impatiente» de revenir sur le circuit l'an prochain.
«Elle a gagné les derniers Internationaux d'Australie, va probablement redevenir numéro 1 la semaine prochaine et sent qu'elle peut encore dominer le tennis», souligne Patrick Mouratoglou.
Battre le record absolu de l'Australienne Margaret Court-Smith, victorieuse de 24 titres majeurs de 1960 à 1973, est aussi «un élément déterminant» dans la motivation de l'Américaine, selon l'entraîneur français.
La naissance de son premier enfant devrait intervenir en septembre, durant les Interationaux des États-Unis, avant son 36e anniversaire (le 26 septembre).