Les ex-Diablos Koralie Melançon et Carrie-Ann Auger défendront à nouveau les couleurs du Rouge et Or de l’Université Laval cet hiver. La recrue Charlie Guillemette se greffera aussi au groupe cette saison.

Sept ex-Diablos dans le réseau universitaire

TROIS-RIVIÈRES — Le programme de basketball féminin des Diablos du Cégep de Trois-Rivières sera encore une fois bien représenté cette saison au sein du réseau universitaire canadien.

Du lot, trois anciennes endosseront l’uniforme des finalistes du circuit québécois chez le Rouge et Or de l’Université Laval. Koralie Melançon entamera sa troisième campagne dans la Vieille Capitale, où elle a notamment remporté le prix Détermination, persévérance et courage au sein du RSEQ l’an dernier après être revenue au jeu à la suite d’une grave blessure.

Avec le Rouge et Or, elle évoluera aux côtés de ses anciennes coéquipières trifluviennes Carrie-Ann Auger (deuxième saison) et Charlie Guillemette (première année).

L’an dernier, l’Université Laval a terminé au premier rang du circuit québécois en saison régulière avant de s’incliner en finale devant les Martlets de McGill. Au Championnat canadien, le Rouge et Or avait terminé sixième.

Melançon, Auger et Guillemette entameront leur saison jeudi soir en rendant visite aux Stingers de Concordia.

En plus du trio d’ex-Diablos du Rouge et Or, on retrouvera aussi trois anciennes protégées de Faisal Docter du côté des Citadins de l’Université du Québec à Montréal. À sa cinquième campagne dans la métropole, Bianca Marois sera assurément la meneuse du groupe. Elle fera équipe avec Alexe Dufresne (troisième année) et la recrue Fredlaine Verrier.

En 2017, les Citadins ont complété la saison au quatrième rang avant de s’incliner en demi-finale devant le Rouge et Or.

Les Montréalaises lanceront également leur saison jeudi au domicile des Martlets de McGill.

Enfin, un ancienne Diablos prend de plus en plus de galon au sein du réseau ontarien, où les activités sont déjà amorcées depuis une dizaine de jours. À sa troisième campagne avec les Gee Gees d’Ottawa, Amélie Hachey occupe le deuxième rang des marqueuses de son équipe avec une récolte de 12,3 points par match. Les Gee Gees ont remporté deux de leurs trois premiers matchs.