Mateo a pris le temps de célébrer son coup de quatre buts en trottant sur les sentiers.

Señor Mateo!

TROIS-RIVIÈRES — Quelques heures après un match de trois coups sûrs et deux points produits, on ne croyait pas Daniel Mateo capable d’améliorer ces chiffres pour l’épisode II. Hélas, le sympathique cogneur au regard juvénile avait encore un peu de magie à partager avec ses anciens partisans.

Si l’erreur commise par Taylor Brennan en cinquième manche a miné le moral des Aigles, la bombe par-dessus la clôture du champ droit de Mateo les a déplumés.

Comme si ce n’était pas suffisant, Mateo a pris le temps de célébrer son coup de quatre buts en trottant sur les sentiers, provoquant la colère des hommes en rouge. Avez-vous remarqué la vitesse à laquelle les releveurs des Miners ont accouru vers le marbre pour défendre Mateo, qui se faisait alors sermonner par Anthony Hermelyn? Aucun doute, cette équipe de Sussex est plus unie que jamais

Et la mauvaise nouvelle pour les Aigles, c’est qu’elle ne présente pas de défauts. Opportuniste à l’attaque et couvrant énormément de terrain en défensive, la troupe de Bobby Jones paraît trop forte.

Au revoir Brennan?
Il est encore tôt pour dire s’il s’agissait des derniers milles de Brennan au Stade Stéréo Plus. Si c’est le cas, les amateurs auraient sans doute aimé une finale moins amère. Non seulement Brennan a été silencieux au bâton – comme tout le haut de l’alignement des frappeurs -, sa bourde a coûté deux points, alors que le lanceur Jacob Evans bataillait sur le monticule pour limiter les dégâts.

Sur le jeu, le premier-but Michael Suchy a touché à la balle, malgré le relais difficile expédié par Brennan. Qu’à cela ne tienne, il aurait dû maîtriser l’offrande. S’il réussit à effectuer le retrait, Evans retourne dans l’abri avec un retard de 0-1. Ce fut le jeu du match... avant le circuit de Mateo.

Triste ironie de constater que malgré toute la puissance démontrée par cette équipe excitante des Aigles, le dernier circuit de la saison claqué à Trois-Rivières appartienne à un ancien mal-aimé, qui n’avait pas que des amis dans le vestiaire.

C’est une belle droite que Mateo a envoyée à l’organisation jeudi. Sa bande pourrait compléter le travail avec un retentissant K.-O., vendredi, au Skylands Stadium.