Le coronavirus force l’annulation des séries de fin de saison dans la Ligue de hockey senior AAA du Québec.
Le coronavirus force l’annulation des séries de fin de saison dans la Ligue de hockey senior AAA du Québec.

Senior AAA: les séries sont annulées

Trois-Rivières — La Ligue de hockey senior AAA du Québec ne terminera pas ses séries éliminatoires. Réunis en vidéoconférence dimanche après-midi, les gouverneurs ont voté à l’unanimité pour l’annulation des activités de la saison 2019-20.

La LHSAAAQ planchait jusque-là sur divers projets afin de conclure le calendrier éliminatoire. Des matchs à huis clos et retransmis sur le web figuraient parmi les options étudiées.

Le directeur général et entraîneur du Bellemare de Louiseville, Dean Lygitsakos, s’était notamment montré enthousiaste face à ce projet, dans une entrevue au Nouvelliste il y a quelques semaines.

Depuis, des annonces gouvernementales se sont toutefois ajoutées afin de resserrer les mesures sanitaires, forçant du coup plusieurs organisations sportives à annuler des événements cet été, voire au début de l’automne.

«Au-delà de l’aspect hockey, la santé et la sécurité de nos joueurs est également une grande préoccupation. Personne ne souhaiterait voir des blessures ou autres situations survenir après un mois et demi d’inactivité», a mentionné le président du circuit, Dominic Lussier, dans un communiqué.

Plusieurs joueurs n’étaient pas chauds à l’idée de jouer au hockey au cours de l’été, que ce soit à huis clos ou devant moins de 250 personnes.

Au moment où la ligue a cessé ses activités à la mi-mars, le Bellemare de Louiseville et les Sportifs de Joliette s’affrontaient en demi-finale. L’autre confrontation du carré d’as impliquait les Loups de La Tuque et le Métal Pless de Plessisville.

«Il aurait fallu jouer ces matchs en mai, ou au plus tard au début du mois de juin. Avec ce qui se passe dans le monde, il y avait trop d'incertitude. S'il y a une quelconque reprise cet été, les joueurs prioriseront leur travail, ce qui est tout à fait normal», a indiqué Lygitsakos, qui a senti une volonté collective, au cours de l'entretien avec les autres gouverneurs, de redresser la barque tous ensemble une fois la pandémie derrière nous.

«Il n'y a pas beaucoup de positif à tirer de tout ça, si ce n'est ce désir de travailler tous ensemble pour nous assurer que la ligue sera encore en santé en 2020-21. Ça nous donne plus de temps pour planifier la suite», de dire celui qui espérait une participation des siens à la finale, après une année décevante aux guichets.

Du côté des Loups de La Tuque, Gilles Veillette avait déjà affirmé au Nouvelliste que la crise actuelle ne mettait pas en danger l'avenir de l'organisation, qui mise sur un bon appui dans sa communauté.