Jacques Nault et Benjamin Hamel-Théberge organisent la soirée Fight Night, le Défi du peuple. Les deux partenaires d’affaires veulent attirer 1500 personnes à la Bâtisse industrielle le 17 novembre.

Sauter dans l’arène, ça vous dit?

Trois-Rivières — Un gala de boxe amateur, mais d’envergure professionnelle, voilà ce que proposeront Benoit Hamel-Théberge et Jacques Nault, le 17 novembre à la Bâtisse industrielle de Trois-Rivières.

Appréciées du public dans les dernières années, les soirées Fight Club Canada renaîtront par l’entremise d’une nouvelle entité: Fight Night, le Défi du peuple. Les deux associés, dont le premier fut impliqué dans la mouture originale des combats amateurs, s’entourent d’une équipe de quatre autres personnes pour mener à bien le projet du gala trifluvien, que l’on souhaite rassembleur et spectaculaire.

Les personnes intéressées à relever le défi peuvent d’ailleurs se manifester dès maintenant, et ce jusqu’au 30 septembre à l’adresse suivante: info@fightnight.co. En 2016, un combat entre les animateurs de radio Étienne Rivard et Carl Nadeau avait notamment alimenté les passions en ville.

«Ce ne sera pas une soirée de boxe traditionnelle. On veut impliquer la foule», on sait que la boxe est en santé à Trois-Rivières. Même si c’est un gala avec des amateurs, il faut que ce soit à la hauteur des attentes du public trifluvien, qui est habitué aux activités de qualité dans le monde de la boxe. Nous espérons attirer environ 1500 personnes», lance Hamel-Théberge.

Les responsables de Fight Night veulent présenter de 8 à 10 combats, allant de pugilistes débutants à intermédiaires, puis à des boxeurs plus expérimentés. Le 20 octobre, en collaboration avec l’entreprise Punching Grace, les participants seront filmés durant leur entraînement et les meilleurs moments de cette préparation seront présentés le 17 novembre, en ouverture de combat. Les organisateurs ont bon espoir de pouvoir vendre leur docuréalité à des chaînes comme TVA Sports. Par le passé, Fight Club Canada était associé à Cogeco.

Les billets sont en prévente au coût de 25 $ dans les clubs impliqués (Boxe olympique de Shawinigan, Guerriers de La Tuque, Impact à Saint-Tite, Go Boxe 3R et Performance à Trois-Rivières) ainsi que pour 30 $ le soir du 17 novembre, à la Bâtisse industrielle.

Si le Fight Night s’avère concluant cet automne, Hamel-Théberge et Nault comptent répéter la formule, mais ailleurs au Québec. Ils n’excluent pas non plus d’organiser des rivalités entre des villes dans leurs confrontations.