Les amateurs devront encore se tourner vers les réseaux sociaux pour connaître le dénouement du championnat de la série NASCAR Pinty’s, samedi soir.

S’armer de patience...

TROIS-RIVIÈRES — La finale de la série NASCAR Pinty’s est remplie de promesses, il n’en reste pas moins qu’elle sera de nouveau disputée loin des yeux des téléspectateurs.

L’ultime épreuve de la saison, sur le Jukasa Motor Speedway, sera présentée en reprise sur les ondes de RDS le 30 octobre... à 22 h 30! D’ailleurs, la course de Loudon au New Hampshire, qui a eu lieu la fin de semaine dernière, n’aura même pas encore été diffusée à TSN ou RDS lorsque tous les pilotes de la série se donneront rendez-vous au Jukasa samedi.

Les amateurs devront donc se tourner vers les réseaux sociaux pour connaître le dénouement du championnat, pour ceux qui n’auront pas fait le voyage en banlieue de Hamilton.

Dommage, car cette bataille entre Louis-Philippe Dumoulin et Alex Tagliani aurait pu alimenter les passions au Québec. On parle tout de même de la série de courses automobiles la plus relevée au pays.

Dominic Fugère

«Télédiffuser les courses en direct, ça coûte très cher», répond le directeur général du Grand Prix de Trois-Rivières, Dominic Fugère, pour expliquer la tiédeur des réseaux de télévision dans ce dossier.

«Si on peut le faire au GP3R, c’est que nous avons les écrans et tout le nécessaire, mais ce n’est pas le cas partout.»

À savoir pourquoi RDS et TSN mettent autant de temps à présenter les reportages de la série, Fugère y voit une question de priorités. «Ça prend aussi du temps, faire le montage. Est-ce que cela pourrait se faire plus rapidement? Je pense que oui. Chose certaine, plus il y aura de voitures et de commanditaires, plus ça deviendra possible.»

À Austin avec le rallycross

Fugère sera à Austin au Texas, dans les prochains jours, afin de participer aux festivités entourant l’épreuve du Championnat mondial de rallycross ainsi que du Championnat de rallycross des Amériques.

La présentation d’une course d’hiver, à l’Hippodrome 3R en février, ainsi que la préparation en vue calendrier 2019 figureront notamment dans les discussions. «On veut que ça bouge. Le rallycross sur glace, on attend toujours des confirmations de nos partenaires. Comme équipe, de notre côté, nous sommes prêts à présenter le plan.»