Michael McLeod a battu le gardien Adam Huska sur cette séquence en troisième période.

Sans pitié pour la Slovaquie!

La Slovaquie a résisté tant bien que mal, mais la talentueuse formation canadienne a facilement eu le dessus, mardi, en l'emportant 5-0 au Centre Air Canada.
Jérémy Lauzon, Taylor Raddysh, Anthony Cirelli, Thomas Chabot et Michael McLeod ont tous contribué à cette leçon de hockey en faisant bouger les cordages. Lauzon et Chabot ont ajouté une mention d'aide tout comme leurs compatriotes québécois Pierre-Luc Dubois et Julien Gauthier.
Connor Ingram a probablement signé le jeu blanc le plus facile de sa carrière en repoussant six lancers. Le Canada a égalé un record vieux de 33 ans en accordant si peu de tirs. Mike Vernon avait dû réaliser six arrêts le 4 janvier 1983 face à la Norvège.
La Slovaquie a tenu tête aux menaces répétitives du Canada au premier vingt grâce au brio du gardien Adam Huska, qui a repoussé 13 tirs. On sentait cependant qu'au volume, les locaux allaient finir par trouver le fond du filet.
Et c'est ce qui s'est produit en deuxième période alors que Lauzon, Raddysh, Cirelli et Chabot ont marqué en l'espace de 10:55 pour mettre le match hors de portée des Slovaques, dominés outrageusement au chapitre des tirs au but.
Le Canada menait déjà 3-0 que la Slovaquie n'avait encore dirigé que trois tirs sur la cage défendue par Ingram. Quand la deuxième période a pris fin, le Canada avait déjà enregistré 31 tirs contre seulement trois.
Michael McLeod a ajouté un but au troisième engagement pour sceller l'issue de ce match à sens unique. Huska a effectué 39 arrêts.
Seule ombre au tableau, l'attaquant Mitchell Stephens a quitté le match après 40 minutes en raison d'une blessure au bas du corps. Il était entré en collision avec un adversaire au centre de la patinoire en deuxième période.
La troupe de Dominique Ducharme bénéficiera d'une journée de congé avant d'affronter la Lettonie, jeudi. La Slovaquie, elle, aura une autre grosse commande sur les bras alors qu'elle se mesurera aux États-Unis, mercredi.
Le Danemark cause la surprise
Les champions en titre du Championnat mondial junior nagent en eaux troubles après seulement deux matchs.
Après avoir encaissé un revers de 2-1 contre la République tchèque, la Finlande s'est fait surprendre par le Danemark qui l'a emporté 3-2, mardi, au Centre Bell.
Le gardien Kasper Krog a permis aux siens de signer leur première victoire du tournoi en repoussant 31 lancers. Joachim Blichfeld, William Boysen et David Madsen ont touché la cible pour donner les devants 3-0 au Danemark après 40 minutes de jeu.
Les Finlandais ont tenté une remontée en troisième période alors que Urho Vaakanainen et Kasper Bjorkqvist ont marqué, mais ils se sont butés à Krog en fin de rencontre.
Le gardien Veini Vehvilainen a donné deux buts sur trois lancers au premier tiers et a été remplacé par Karolus Kaarlehto, qui a cédé une fois sur sept tirs au cours des deux dernières périodes.
Il s'agissait pour le Danemark d'une troisième victoire en autant de tournois.
La Finlande, qui occupe le dernier rang du groupe A, devra battre les puissants Suédois et la Suisse si elle veut espérer éviter le match de relégation. Le Danemark doit encore affronter la République tchèque et la Suisse.
En début d'après-midi, un but de Nico Hischier en prolongation a permis à la Suisse de vaincre la République tchèque 4-3.
Loic In Albon avait permis aux Suisses (1-0-0) d'ouvrir la marque presque à mi-chemin du match. Calvin Thurkauf et Damien Riat ont complété pour les vainqueurs.
Filip Chlapik a provoqué la prolongation pour les Tchèques (1-0-1), enfilant son deuxième but du match avec seulement 16 secondes à jouer à la troisième période. Radek Koblizek a ajouté l'autre but.
À Toronto, la Russie a écrasé la Lettonie 9-1 moins de 24 heures après avoir subi un revers de 5-3 face au Canada.