En raison de cette erreur, Marc-Étienne Hubert a vu son équipe dégringoler jusqu’au huitième rang.

Sanction historique contre les Patriotes

Trois-Rivières — Les Patriotes de l’UQTR ont reçu une sanction historique des dirigeants du sport universitaire canadien cette semaine alors qu’ils se sont vu décerner 13 forfaits pour avoir utilisé un joueur non éligible cette saison.

Une mauvaise interprétation d’un règlement de U Sports de la part des Patriotes leur coûtera donc 19 points au classement et les fera dégringoler du deuxième au huitième rang la division Est de la Ligue de l’Ontario avec une fiche de 7-14-1.

Ce sont les Patriotes qui ont avisé eux-mêmes les dirigeants de l’erreur commise cet automne et U Sports a rendu sa décision le 17 janvier. Malgré l’aveu, la sanction a été dure et sans appel.

«C’est certain que nous ne sommes pas contents de la sanction. Mais le respect, le dépassement et la persévérance font partie de nos valeurs. Quand on s’est dénoncé, on connaissait la sanction qui s’en venait. On a quand même fait valoir notre point. Pour nous, c’était important d’aviser les dirigeants», a commenté Isabelle La Vergne, directrice du Service de l’activité et sportive de l’UQTR.

Tout a commencé l’hiver dernier lorsque six joueurs des Patriotes ont été retenus pour représenter le Canada aux Universiades. Avec un trou béant à combler dans l’alignement, Marc-Étienne Hubert a fait appel à quelques remplaçants. L’un d’entre eux, Nicolas Larivière, évoluait avec le Titan de Princeville dans la Ligue de hockey junior AAA.

En plus de ses six matchs avec les Patriotes, Larivière a continué d’évoluer avec Princeville. Or, le règlement U Sports indique qu’un joueur ne peut évoluer simultanément avec deux formations après le 10 janvier.

Les Patriotes se sont aperçus de cette faute cet automne alors que l’équipe se trouvait encore à effectif réduit en raison de diverses blessures et suspensions. Ainsi, en jetant un œil aux règlements, ils ont compris qu’ils en avaient enfreint un la saison dernière dans le dossier de Larivière. C’est alors qu’ils ont contacté la direction de U Sports pour se confesser.

Comme il a contrevenu à ce règlement la saison dernière, Larivière se voit automatiquement décerner une suspension d’une année par le réseau universitaire. Cependant, il a déjà disputé 13 rencontres avec les Patriotes cette saison. Voilà donc pourquoi l’UQTR se voit décerner 13 forfaits lors des parties qu’il a disputées.

«L’erreur commise était très involontaire. En respect des valeurs des Patriotes, on a agi de façon intègre. C’est malheureux pour Nicolas Larivière mais ça nous enlève en rien tout ce qui a été accompli depuis le début de l’année par notre jeune équipe», a commenté l’entraîneur Marc-Étienne Hubert.

Regarder devant

Maintenant la sanction encaissée, les Patriotes regardent vers l’avant. Avec six rencontres à disputer, ils se retrouvent au dernier rang donnant accès aux éliminatoires. Leurs plus proches poursuivants, les Paladins du Collège royal militaire, se trouvent deux points derrière. Devant, les Lakers de l’Université Nipissing ont trois points d’avance sur les Trifluviens.

Les joueurs ont été avisés jeudi après-midi du verdict rendu par U Sports et ils ont rapidement manifesté leur désir de surmonter cette embûche. 

«C’est tout un défi qui est devant nous, certainement le plus gros défi des Patriotes depuis plusieurs années. Ç’a été une dure nouvelle à apprendre. Mais les gars ont démontré du caractère rapidement et de la détermination pour traverser cette épreuve-là, de la même façon qu’on l’a fait cette saison avec les autres épreuves vécues. On a déjà trouvé énormément de positif pour aller de l’avant et s’assurer que tout le monde soit sur la même page», a indiqué le pilote.

Les Patriotes amorceront le dernier droit de la saison régulière dimanche alors qu’ils rendront visite aux Ravens de l’Université Carleton, à Ottawa.