Roué de coups pendant un match de hockey (vidéo)

Les derniers instants du premier match de la série demi-finale de la Ligue senior A de la Mauricie ont été ponctués d'incidents disgracieux vendredi soir à Louiseville.
Michaël Dupuis
Quelques secondes avant que les favoris de la foule - l'aréna était plein à craquer - ne savourent un gain de 5-3, un joueur du Blizzard de Saint-Gabriel a attaqué sournoisement Marc-Antoine Boucher, qui a été roué de coups alors qu'il se trouvait étendu sur la surface de jeu.
Boucher et tous les patineurs sur la glace participaient à une échauffourée à ce moment-là. Le jeune joueur du Bellemare de Louiseville était un peu à l'écart des incidents principaux, en compagnie d'un rival, lorsque le défenseur Michaël Dupuis est arrivé par derrière et l'a étendu d'un coup de poing, avant de se jeter sur lui afin de faire davantage de dégâts.
«Je ne l'ai jamais vu venir, il est arrivé par l'arrière. Il m'a donné au moins une vingtaine de coups, la plupart derrière la tête alors que je ne tentais que de me protéger. J'ai peut-être perdu conscience pendant un petit moment, je ne sais pas trop. Je n'ai aucune idée, non plus pourquoi, il m'a foncé dessus de la sorte», racontait le fils de l'olympien Gaétan Boucher, qui dit avoir subi d'importantes blessures.
«J'ai une méchante commotion, je dois d'ailleurs retourner à l'hôpital passer des tests pour être certain qu'il n'y ait pas d'hémorragie cérébrale. J'ai également la mâchoire enflée et la face maganée. Mais considérant la violence de l'agression, je m'estime chanceux car j'aurais pu être beaucoup plus amoché.»
À son retour au vestiaire, plusieurs minutes plus tard, Boucher a pris la décision, après avoir consulté ses proches et l'organisation du Bellemare, de porter plainte à la police. «J'ai porté plainte car ce genre de geste n'a pas sa place sur une glace. Quand tu jettes les gants, tu sais qu'il y a un risque de blessure. Mais là, on parle d'une agression violente, préméditée. On ne doit pas laisser passer ça.»
Dupuis a été arrêté puis libéré sous promesse de comparaître, en plus d'être suspendu indéfiniment  par les autorités du circuit présidé par Alain Beauchamp. Des conséquences qu'applaudit le pilote du Bellemare, Alexandre Mélançon.
«Ça fait plus de 15 ans que je suis impliqué dans le hockey, autant junior que senior, et c'est certainement l'un des trois ou quatre pires gestes que j'ai vus. Il peut arriver des choses parfois sur le coup de l'émotion mais là, c'était planifié, prémédité, réfléchi et gratuit. Pendant qu'il frappait Marc-Antoine, l'arbitre est venu l'avertir verbalement d'arrêter mais il a continué... On va soutenir Marc-Antoine dans sa décision de porter plainte, tout comme je me réjouis de voir que Dupuis a été suspendu indéfiniment. C'est inacceptable comme geste.
D'ailleurs, il y a trois joueurs du Blizzard qui ont communiqué avec nous pour prendre des nouvelles de Marc-Antoine et deux d'entre eux ont dit qu'ils ne joueraient plus jamais au sein de la même équipe que Dupuis! Cette sanction, c'est une bonne chose pour la ligue, les joueurs et Dupuis car certains joueurs auraient certainement voulu venger leur coéquipier. Et la vengeance, ça ne profiterait à personne.»
Boucher, un menuisier, va réfléchir au cours des prochains mois sur son désir de continuer à jouer senior. «On joue pour le plaisir, on a tous une job le lundi matin. Je peux pas écouter de la musique sans avoir mal à la tête, c'est clair que le bruit au travail risque de m'affecter pendant un bout de temps. Je ne vais pas rejouer d'ici la fin de l'année, ça c'est acquis dans ma tête. Pour la saison prochaine, on verra.»