Jérémy Martin et Jérôme Blanchette ont démontré à quel point rien ne pouvait les arrêter, samedi au Gala Sport-Hommage. Ils sont accompagnés par Marie-Josée Laferte et Chloé Blanchette.

Rien pour les arrêter

Trois-Rivières — La pratique est bien répandue lors des galas de tout acabit lorsque le discours du gagnant d’un prix s’étire: lancer une trame musicale afin d’accélérer le tout. Jérôme Blanchette avait toutefois un as dans sa poche samedi lorsqu’il a livré un discours des plus inspirants: il ne pouvait entendre la chanson.

En effet, le jeune homme de 17 ans qui pratique le tennis de table est sourd, ce qui ne l’a pas empêché de se hisser parmi les meilleurs joueurs juniors au Québec. Après avoir accepté son prix comme l’un des deux coups de cœur du jury, le jeune homme a conquis la salle en livrant un discours inspirant à l’aide de la langue des signes. Il a expliqué qu’il était sourd de naissance, mais que ça ne l’a jamais empêché de relever un défi. Sa surdité est ce qui fait de lui quelqu’un de différent, mais c’est aussi ce qui l’a toujours encouragé à performer. Le jeune homme a eu droit à une ovation debout de la part des convives.

«J’étais vraiment nerveux, je ne sais même plus ce que j’ai dit. Mais ce que je voulais envoyer comme message, c’est qu’il faut être positif. Ma citation préférée, c’est que je ne perds jamais. Je gagne ou j’apprends.»

C’est la sœur de Jérôme, Chloé, qui agissait à titre d’interprète pour la foule. Envahie par plusieurs sentiments, elle a même eu besoin de prendre quelques moments de pause. «J’avais mon rôle d’interprète, mais c’est mon frère alors j’étais émotive. J’ai oublié de lui dire que la musique était partie!», a-t-elle rigolé.

Pour l’entraîneur au club Ping-O-Max, Martin Marcotte, le succès de son protégé, autant au tennis de table que sur scène samedi, est bien mérité. «Quand son père m’avait dit qu’il était sourd, j’hésitais. Il y a beaucoup de tactique dans notre sport, mais il y a aussi le facteur de l’intégration du jeune. Ils se retrouvent souvent un peu à part des autres. Mais lui, c’est incroyable et il parle à tous. Dans les tournois provinciaux, tout le monde est après lui. Il m’impressionne vraiment.»

Le jury de Sport-Hommage Mauricie a aussi décerné un deuxième coup de cœur, cette fois à Jérémy Martin. Atteint de fibrose kystique, le jeune homme de 13 ans a participé au Défi Pierre Lavoie, où il a parcouru 270 km à relais. Sur scène, il a parlé de l’importance de ne pas se laisser abattre et qu’il fallait croire en ses rêves.

Il fallait avoir un cœur de pierre pour ne pas être le moindrement ému et inspiré lors de ce grand moment du 36e Gala Sport-Hommage.

Jean-Yves Doucet a été choisi bénévole par excellence. Il a reçu son Desjardins des mains de Ginette Bellemare.