Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le quart-arrière Trevor Lawrence deviendra le premier choix du repêchage 2021 de la NFL. ­
Le quart-arrière Trevor Lawrence deviendra le premier choix du repêchage 2021 de la NFL. ­

Repêchage simulé NFL 2021 : Lawrence, Wilson et les autres

Matthew Vachon
Matthew Vachon
Le Nouvelliste
Article réservé aux abonnés
Le quart-arrière Trevor Lawrence fait saliver les recruteurs depuis des années déjà. Sa sélection par les Jaguars de Jacksonville au tout 1er rang du repêchage 2021 de la NFL, qui se tient du 29 avril au 1er mai, ne fait pas de doute. Derrière lui, c’est visiblement le quart-arrière Zach Wilson qui se retrouvera chez les Jets de New York. Ça, ce sont les deux seules choses pratiquement coulées dans le béton. À compter du 3e rang, la première ronde de cet encan s’annonce riche en rebondissements.

Prédire l’allure de ce premier tour imprévisible est périlleux. Cependant, cet exercice sans prétention se veut une occasion parfaite pour parler un peu de ces nouveaux talents qui viennent cogner à la porte du circuit Goodell et identifier les différents besoins des équipes à ce stade-ci de la saison morte.

1. Jaguars de Jacksonville: Trevor Lawrence, quart-arrière, Tigers de Clemson, 6’06’’, 220 livres

En termes d’habiletés pures, Lawrence est l’un des quarts-arrière les plus talentueux à entrer dans la NFL. C’est un pivot qui distribue le ballon avec précision, étire le jeu avec ses jambes et remplit le rôle de meneur incontesté au sein de sa formation. C’est exactement ce dont les Jaguars ont besoin, une équipe qui se cherche depuis de nombreuses années. Au cours de ses trois saisons à Clemson, Lawrence a amassé 10 098 verges aériennes ainsi que 90 passes de touché. C’est énorme.

Besoins des Jaguars: quart-arrière, ligne offensive, receveur éloigné et maraudeur

2. Jets de New York: Zach Wilson, quart-arrière, Cougars de BYU, 6’03’’, 210 livres

Historiquement mauvais, les Jets continuent de chercher le quart-arrière qui sera le digne héritier de Joe Namath. Le club de New York croyait avoir trouvé son homme en Sam Darnold (3e choix en 2018), mais après trois saisons seulement, Darnold a été envoyé aux Panthers de la Caroline pour un 2e, un 4e et un 6e choix. Le candidat privilégié pour le remplacer est Zach Wilson. Il s’agit d’un quart-arrière qui fait preuve d’une belle mobilité, notamment quand vient le temps d’échapper à la pression. Wilson a également fait de grands progrès par la passe. Il a aussi démontré une intéressante aptitude à livrer de bonnes performances dans les moments crititques au cours de son passage avec les Cougars. Il est voué à un bel avenir, à condition que les Jets ne minent pas sa confiance.

Besoins Jets: quart-arrière, receveur, demi-offensif, demi de coin, ailier défensif et ligne offensive

3. 49ers de San Francisco: Trey Lance, quart-arrière, Bison de North Dakota State, 6’04’’, 226 livres

Détenteurs du 12e choix initialement, les 49ers ont payé le gros prix pour s’avancer au 3e rang du repêchage afin de mettre la main sur leur quart-arrière d’avenir. Certes, Jimmy Garropolo est correct derrière le centre, mais les 49ers ont besoin d’un meilleur joueur à cette position. Depuis que San Francisco a effectué cette transaction, les noms de Trey Lance, de Mac Jones puis de Justin Fields ont alimenté les discussions. Si les 49ers optent pour Lance, ils mettent la main sur un talent à polir, un peu comme l’était Josh Allen (Bills) à son arrivée dans la NFL. Lance est le genre de quart-arrière qui présente une belle mobilité, ce qui lui permet d’étirer les jeux et de se sauver de la pression. Il doit cependant améliorer la précision de ses passes et mieux comprendre les subtilités de sa position.

Besoins des 49ers: quart-arrière, ligne offensive, maraudeur, ailier défensif et demi de coin

4. Falcons d’Atlanta: Kyle Pitts, ailier rapproché, Gators de Florida, 6’06, 246 livres

Depuis qu’ils se sont lamentablement écroulés contre les Patriots au Super Bowl, les Falcons ne cessent de dégringoler au classement. La défensive aérienne est mauvaise et l’attaque a besoin de diversité. Le pivot Matt Ryan ne rajeunit pas à 35 ans, mais il semble avoir encore quelques bonnes saisons dans le corps. De ce fait, avant de penser à son successeur, lui donner une arme supplémentaire serait judicieux. À ce chapitre, l’ailier rapproché Pitts est le choix tout indiqué. Il s’agit d’un véritable phénomène physique qui offre vitesse, agilité et robustesse. Il deviendra un réel cauchemar pour les défensives adverses. Pitts est également un bloqueur efficace en situation de course.

Besoins des Falcons: ailier rapproché, demi de coin, ailier défensif et ligne offensive

5. Bengals de Cincinnati: Ja’Marr Chase, receveur éloigné, Tigers de LSU, 6’00’’, 208 livres

Repêcher le joueur de ligne offensive Penei Sewell pour mieux protéger Joe Burrow ou sélectionner son ancien acolyte à LSU Ja’Marr Chase? C’est la question que se posent les Bengals. Il semble que la tendance favoriserait de Chase à Cincinnati. En 2019, ce duo a uni ses forces pour une récolte hallucinante de 1780 verges et 20 touchés. L’an dernier, Chase a fait le choix de ne pas disputer la saison de la NCAA en raison de la pandémie, préférant se concentrer sur sa préparation en vue du repêchage 2021. C’est un athlète qui présente d’excellentes mains, une capacité à récolter des verges après l’attrapée et une habileté certaine pour courir les bons tracés.

Besoins des Bengals: receveur éloigné, ligne offensive, ailier rapproché et secondeur

6. Dolphins de Miami: Devonta Smith, receveur éloigné, Crimson Tide d’Alabama, 5’10’’, 182 livres

Un peu comme dans le cas de Joe Burrow avec les Bengals, les Dolphins veulent entourer leur jeune quart Tua Tagovailoa. Pour y arriver, lui donner des munitions offensives pour créer des étincelles vient au sommet des priorités. Et quoi de mieux que de mettre le grappin sur le récipiendaire du prestigieux trophée Heisman (meilleur joueur de la NCAA)? Il est vrai que Smith n’a pas le gabarit d’un DK. Metcalf (6’04’’ et 229 livres), mais l’ensemble de ses aptitudes le voue aux succès. Le produit du Crimson Tide est excellent pour courir des tracés, créer une séparation avec ses couvreurs et réaliser les attrapés. À cela s’ajoute une habileté intrigante pour retourner des dégagements.

Besoins: receveur éloigné, secondeur, ailier défensif, maraudeur et demi-offensif

7. Lions de Détroit: Jaylen Waddle, receveur éloigné, Crimson Tide d’Alabama, 6’01’’, 175 livres

Lors de la présente saison morte, l’attaque aérienne des Lions a encaissé un gros coup. Le visage de la franchise, Matthew Stafford, a été échangé aux Rams tandis que leurs deux principaux receveurs, Kenny Golladay (Giants) et Marvin Jones (Jaguars), ont quitté via le marché des agents libres. Acquis en retour de Stafford, le quart-arrière Jared Goff aura besoin d’habiles athlètes à ses côtés pour relancer sa carrière. Repêcher un receveur comme Jaylen Waddle tombe donc sous le sens pour les Lions. Véritable fusée sur le terrain, Waddle est une menace constante qui peut jouer autant sur le périmètre qu’à l’intérieur. Créer une séparation avec ses couvreurs n’est pas un problème pour lui.

Besoins des Lions: receveur éloigné, demi de coin et ligne offensive

8. Panthers de la Caroline: Penei Sewell, ligne offensive, Ducks d’Oregon, 6’06’’, 330 livres

En faisant l’acquisition de Sam Darnold, les Panthers ne sont plus dans le derby pour obtenir jeune quart-arrière au repêchage. La Caroline peut ainsi combler d’autres besoins importants dans son arsenal avec cette précieuse sélection. Donc, quoi de mieux que de mettre la main sur Penei Sewell, le meilleur joueur de ligne offensive de cette cuvée. Évoluant au poste de bloqueur à gauche sur la ligne, Sewell est un phénomène physique qui utilise bien cet atout en situation de course. Il est également efficace pour se déplacer sur le périmètre sur des jeux de passes. C’est le porteur de ballon vedette des Panthers Christian McCaffrey qui se réjouirait d’une telle sélection.

Besoins des Panthers: ligne offensive et demi de coin

9. Broncos de Denver: Justin Fields, quart-arrière, Buckeyes d’Ohio State, 6’03’’, 238 livres

L’expérience Drew Lock n’a pas été concluante la saison dernière et, visiblement, les Broncos sont à la recherche d’un nouveau quart-arrière de franchise. Pour mettre la main sur cet important élément, Denver pourrait s’avancer de quelques échelons via transactions. Par contre, les représentants du Colorado pourraient aussi demeurer à leur rang et en voir un glisser jusqu’à eux. Dans ce repêchage simulé, l’équipe du Colorado pourrait obtenir un joueur comme Justin Fields. Grâce à ses deux superbes Pro Day, Fields a démontré l’étendue de son potentiel. Le produit des Buckeyes se veut un habile passeur qui fait preuve d’une excellente mobilité. Il est possible que les Broncos avancent de quelques rangs pour s’assurer de le repêcher.

Besoins des Broncos: quart-arrière, demi de coin et secondeur

10. Cowboys de Dallas: Patrick Surtain II, demi de coin, Crimson Tide d’Alabama, 6’02’’, 202 livres

Pour espérer retrouver leur crédibilité, les Cowboys doivent commencer par redresser la barque défensivement. En sélectionnant le prometteur demi de coin Patrick Surtain II, la formation texane s’assurerait de faire un pas dans la bonne direction. Il est le fils de l’ancien demi de coin des Chiefs et des Dolphins, Patrick Surtain. Le football coule dans ses veines.

Besoins des Cowboys: demi de coin, ligne offensive, ailier défensif et ailier rapproché

11. Giants de New York: Rashawn Slater, ligne offensive, Wildcats de Northwestern, 6’04’’, 315 livres

Dans l’optique de donner de meilleures chances de réussite au talentueux demi-offensif Saquon Barkley, les Giants doivent améliorer leur ligne offensive. Cela offrirait par la même occasion une plus grande marge de manœuvre à leur pivot Daniel Jones. En optant pour Slater, New York obtiendrait un joueur qui peut s’adapter à différents rôles sur la ligne. Le produit de Northwestern s’est notamment distingué avec sa puissante performance contre l’excellent ailier défensif Chase Young (Équipe de football) lorsque celui-ci évoluait avec Ohio State.

Il a fait le choix de ne pas disputer la dernière saison.

Besoins des Giants: demi de coin, ailier défensif, ligne offensive et receveur éloigné

12. Eagles de Philaldelphie: Jaycee Horn, demi de coin, Gamecocks de South Carolina, 6’01’’, 205 livres

Parmi les positions les plus précieuses au football, celle de demi de coin s’insère dans le haut de liste. Il faut un bon groupe de joueurs à cette position et il faut avouer que celui des Eagles n’est pas fameux. Opter pour Horn, qui a progressé tout au long de son parcours avec South Carolina, est approprié. Son gabarit est enviable et sa combativité l’aide en situation homme à homme. Il doit cependant peaufiner ses talents de plaqueur. Les Eagles ont également besoin d’amélioration chez les receveurs éloignés.

Besoins des Eagles: receveur éloigné, demi de coin, maraudeur et ailier rapproché

13. Chargers de Los Angeles: Christian Darrisaw, ligne offensive, Hokies de Virginia Tech, 6’05’’, 314 livres

Ayant hérité d’un poste de partant dès ses débuts avec les Hokies, Darrisaw a profité des trois dernières années pour devenir un bloqueur efficace. Son gabarit, son athlétisme et sa robustesse le rendent attrayant pour les équipes en situation de passe ou de course à l’extérieur. Il peut encore progresser pour atteindre le statut d’excellent joueur de ligne offensive. Les Chargers pourraient ainsi aider leur prometteur quart Justin Herbert.

Besoins des Chargers: ligne offensive, ailier défensif, demi de coin et maraudeur

14. Vikings du Minnesota: Jaelan Phillips, ailier défensif, Hurricanes de Miami, 6’05’’, 266 livres

Lors de la dernière campagne, la défensive terrestre des représentants du Minnesota a connu sa part d’ennuis. En optant pour un monstre athlétique tel que Phillips, les Vikings viendraient se remplumer à une position clé. Phillips offre un intéressant mélange de puissance, de technique et de mobilité. En mesure de s’adapter à différentes situations, il trouve le moyen de toujours se rendre utile.

Besoins des Vikings: ligne offensive et ailier défensif

15. Patriots de la Nouvelle-Angleterre: Mac Jones, quart-arrière, Crimson Tide d’Alabama, 6’03’’, 214 livres

L’aventure Cam Newton ressemblait à cauchemar pour les Patriots, mais le voilà pourtant de retour à Foxborough. Newton est loin de correspondre à la solution long terme pour mener l’attaque du bon vieux Bill Belichick. Aux yeux de plusieurs observateurs, la Nouvelle-Angleterre tentera de sélectionner un quart-arrière en première ronde et le nom de Mac Jones leur est souvent associé.

Celui qui a pris la relève Tua Tagovailoa chez le Crimson Tide est un joueur intelligent et un bon meneur qui comprend bien ce qui se passe sur le terrain, anticipant avec doigté le moment où ses coéquipiers se démarqueront. Ce n’est pas un quart-arrière excessivement mobile ni très développé sur le plan musculaire. Cette description ne vous pas penser à quelqu’un?

Besoins des Patriots: quart-arrière, secondeur et receveur éloigné

16. Cardinals de l’Arizona: Alijah Vera-Tucker, ligne offensive, Trojans de USC, 6’04’’, 315 livres

La formation de l’Arizona a visiblement besoin d’un joueur pour évoluer sur l’intérieur de la ligne offensive et c’est pourquoi elle pourrait se tourner vers Vera-Tucker. Malgré son imposante stature, l’ancien des Trojans fait preuve d’une excellente mobilité et d’un bon équilibre lorsque vient le temps d’offrir une protection pour ses fabricants de jeux. Il a les outils pour devenir un efficace garde à gauche dans la NFL.

Besoins des Cardinals: demi de coin, ligne offensive, secondeur et receveur éloigné

17. Raiders de Las Vegas: Micah Parsons, secondeur, Nittany Lions de Penn State, 6’03’’, 244 livres

Lorsqu’il regarde son échiquier, le singulier entraîneur Jon Gruden doit se rendre compte qu’il a plusieurs brèches dans son alignement. Sa ligne offensive a perdu des plumes et sa défensive n’est pas vraiment efficace. Alors, pourquoi ne pas ajouter l’un des meilleurs joueurs défensifs de cet encan? Parsons est un secondeur dynamique qui excelle pour mettre de la pression sur le quart adverse et créer des revirements. Sa capacité à déployer sa puissance le rend très dangereux. C’est en plein le style que les Raiders affectionnent. Le caractère de Parsons semble cependant faire peur à certains dirigeants. Il a notamment été impliqué dans un scandale d’initiation à Penn State.

Parsons a pris la décision de ne pas jouer en 2020.

Besoins des Raiders: ligne offensive, secondeur et ailier défensif

18. Dolphins de Miami: Kwity Paye, ailier défensif, Wolverines du Michigan, 6’04’’, 272 livres

Talent brut, Paye offre un potentiel à peine effleuré. Grâce à ses mains puissantes et ses aptitudes physiques, l’ancien du Michigan parvient à mettre de la pression sur les attaques adverses et à occasionner des pertes de terrain. Ce joueur pourrait rendre de fiers services à une équipe comme celle des Dolphins.

Besoins des Dolphins: receveur espacé, secondeur, ailier défensif, maraudeur et demi-offensif

19. L’Équipe de Football de Washington: Alex Leatherwood, ligne offensive, Crimson Tide d’Alabama, 6’06’’, 312 livres

La défensive de Washington a été l’une des plus solides du circuit l’an dernier, ce qui a permis à son attaque, plutôt déficiente, de souvent demeurer dans le coup. Un meilleur pivot d’avenir serait certes judicieux, mais à la base, offrir une protection adéquate au passeur est non négligeable. En 2020, l’Équipe de football a accordé 29 sacs du quart. Seuls les Eagles, avec 32, ont fait pire. Donc, repêcher un joueur de ligne offensive comme Leatherwood est à envisager. Agressif et puissant, il peut devenir un atout précieux.

Besoins de l’équipe de football: quart-arrière, ligne offensive, secondeur, maraudeur et demi de coin

20. Bears de Chicago: Tevin Jenkins, ligne offensive, Cowboys d’Oklahoma State, 6’06’’, 320 livres

Ça fait de nombreuses années que les Bears tentent de dynamiser leur attaque anémique et, visiblement, ce n’est pas avec Andy Dalton derrière le centre que ça ira mieux. Un quart-arrière serait donc logique, mais ils devraient payer très cher pour s’avancer en première ronde. Alors, il leur serait préférable de renflouer leur ligne offensive afin de favoriser la protection de Dalton et le déploiement du jeu au sol.

L’imposant gaillard a évolué à trois différentes positions lors de son séjour à Oklahoma State, prouvant ainsi sa capacité d’adaptation. Puissant, ce bloqueur n’hésite pas à faire payer ses adversaires.

Besoins des Bears: quart-arrière, receveur éloigné, ligne offensive et demi de coin

21. Colts d’Indianapolis: Azeez Ojulari, ailier défensif, Bulldogs de Georgia, 6’03’’, 240 livres

Lors de la plus récente campagne, les Colts démontraient des difficultés pour appliquer de la pression de l’extérieur sur le passeur adverse (25e à ce chapitre) et, pendant de la saison morte, ils ont perdu leurs deux joueurs les plus efficaces via le marché des agents libres. Ojulali viendrait combler un besoin immédiat en Indiana. Rapide, constant dans son effort et agile, le produit des Bulldogs doit encore raffiner sa technique pour atteindre le champ-arrière offensif.

Besoins des Colts: ligne offensive, secondeur et receveur éloigné

22. Titans du Tennessee: Kadarius Toney, receveur éloigné, Gators de Florida, 6’00’’ 193 livres

Au cours de la saison morte, les Titans ont perdu l’ailier rapproché Jonnu Smith ainsi que les receveurs éloignés Corey Davis et Adam Humphries. C’est trois cibles en moins pour le pivot Ryan Tannehill. L’impressionnant receveur A.J. Brown est toujours là, mais il ne pourra pas faire tout seul sur le plan aérien. Ancien quart-arrière ayant pratiqué l’athlétisme, Toney offre un style électrisant. Ce n’est pas le meilleur coureur de tracé, mais sa vitesse pure lui permet de se démarquer de ses couvreurs. Il compléterait bien Brown et Tannehill.

Besoins des Titans: demi de coin, receveur éloigné et ligne offensive

23. Jets de New York: Greg Newsome II, demi de coin, Wildcats de Northwestern, 6’01’’, 190 livres

Après avoir repêché un nouveau pivot au 2e échelon, les Jets doivent reconstruire leur affreuse défensive, surtout au niveau de la tertiaire. Le demi de coin de Greg Newsome II permettrait de répondre à un besoin immédiat sur le périmètre de New York. Bon en situation de couverture, il n’a pas peur de jouer le ballon pour éviter que les adversaires effectuent l’attrapée. Sa fragilité est un facteur à considérer.

Besoins Jets: quart-arrière, receveur éloigné, demi-offensif, demi de coin, ailier défensif et ligne offensive

24. Steelers de Pittsburgh: Najee Harris, demi offensif, Crimson Tide d’Alabama, 6’02’’, 230 livres

Affirmer que l’attaque au sol des Steelers était anémique est un euphémisme (32e). Les hommes de Mike Tomlin ont besoin d’une étincelle à ce chapitre pour enlever un peu de pression de sur les épaules du vieillissant Ben Roethlisberger. En optant pour le demi-offensif Harris, Pittsburgh se dote d’un véritable char d’assaut. Il a mené la NCAA pour les touchés l’an dernier. Ce n’est pas un coureur ultra rapide, mais sa puissance lui permet d’aller chercher des verges supplémentaires après le contact.

Besoins des Steelers: demi de coin, ligne offensive et demi-offensif

25. Jaguars de Jacksonville: Trevon Moehrig, maraudeur, Horned Frogs de TCU, 6’02’’, 202 livres

À l’instar des Jets, les Jaguars doivent renforcer leur tertiaire. Au cours de son parcours universitaire, le maraudeur Moehrig a démontré qu’il était en mesure de réaliser de gros jeux en signant notamment sept interceptions. Ce maraudeur n’hésite pas non à appuyer ses coéquipiers pour effectuer le plaqué quand l’adversaire court avec le ballon. C’est en plein ce dont a besoin Jacksonville.

Besoins des Jaguars: quart-arrière, ligne offensive, receveur éloigné et maraudeur

26. Browns de Cleveland: Zaven Collins, secondeur, Golden Hurricane de Tulsa, 6’04’’, 260 livres

C’est particulier de dire ça, mais les Browns, après des années misérables, sont dans une position enviable à l’approche du repêchage de la NFL. Leur alignement ne comporte pas beaucoup de faiblesse. L’un de leurs besoins était de trouver un complément au chasseur de quart Myles Garrett et ils ont signé Jadeveon Clowney pour régler ça.

Cleveland peut donc se permettre d’opter pour un secondeur de talent en première ronde. Un athlète explosif comme Collins, qui peut tout faire sur le terrain, offrirait de précieux services à l’entraîneur-chef Kevin Stefanski. Il a notamment remporté le trophée Bronko Nagurski, récompense décernée annuellement au meilleur joueur défensif de la NCAA.

Besoins des Browns: demi de coin, secondeur, ailier défensif et receveur éloigné

27. Ravens de Baltimore: Jayson Oweh, ailier défensif, Nittany Lions de Penn State, 6’05’’, 252 livres

Oweh est en quelque sorte un projet qui demandera un peu de temps avant de devenir le chasseur de quart espéré. Il doit notamment continuer de se développer physiquement. Par contre, s’il atteint son plein potentiel, il deviendra un véritable problème pour les coordonnateurs offensifs. Il y a un besoin de ce côté chez les Ravens.

Baltimore doit également trouver le moyen de dynamiser son attaque par la voie des airs.

Besoins des Ravens: receveur éloigné, ailier défensif et maraudeur

28. Saints de La Nouvelle-Orléans: Jeremiah Owusu-Koramoah, secondeur, Fighting Irish de Notre Dame, 6’01’’, 215 livres

À Notre-Dame, une puissance nationale cette année, Owusu-Koramoah a été l’un des plus brillants joueurs du Fighting Irish. Pouvant être utilisé dans différentes situations, il est toujours à la recherche du ballon afin de faire le gros jeu. Sa vitesse est également supérieure à la moyenne.

Les Saints pourraient aussi se laisser tenter par un demi de coin afin de remplacer le vétéran Janoris Jenkins.

Besoins des Saints: demi de coin, secondeur, ailier défensif et receveur éloigné

29. Packers de Green Bay: Elijah Moore, receveur éloigné, Rebels d’Ole Miss, 5’09’’, 185 livres

Est-ce qu’Aaron Rodgers va enfin obtenir le renfort aérien qu’il espère depuis un bon moment? L’occasion d’acquérir un receveur au potentiel intéressant est belle pour les Packers. Grâce à sa rapidité et sa capacité à courir après l’attrapé, Moore peut marquer d’un peu partout sur le terrain. Malgré sa taille inférieure à la moyenne pour sa position, il est en mesure de réaliser des réceptions difficiles. Le produit d’Ole Miss enlèverait notamment de la pression sur les épaules du talentueux receveur Davante Adams.

Besoins des Packers: ligne offensive, receveur éloigné, demi de coin et secondeur

30. Bills de Buffalo: Caleb Farley, demi de coin, Hokies de Virginia Tech, 6’02’’, 197 livres

Malgré leur excellente saison 2020, Buffalo a eu quelques difficultés à se défendre contre la passe. En ajoutant un demi de coin comme Farley au vétéran Tre’Davius White, les Bills profiteraient d’un solide duo à cette position. Farley, qui a commencé sa carrière universitaire comme receveur, a effectué une transition remarquable vers son nouveau rôle. Grâce à ses vieux réflexes, il réussit à réaliser des interceptions. Il est également fort efficace en couverture. Sa liste de blessures peut cependant freiner les ardeurs de certains clubs, mais son potentiel demeure des plus attrayants.

Besoins des Bills: demi de coin, ailier défensif, receveur éloigné et demi-offensif

31. Ravens de Baltimore: Jalen Mayfield, ligne offensive, Wolverines de Michigan, 6’05’’, 320 livres

En échangeant aux Chiefs de Kansas City le joueur de ligne offensive Orlando Brown, qui avait demandé une transaction pour évoluer comme bloqueur à gauche, les Ravens ont notamment obtenu un précieux choix de premier tour. Par contre, avant même cet échange, la ligne offensive de Baltimore devait être améliorée. Le départ de Brown accentue ainsi la nécessité de repêcher un autre imposant gaillard pour mieux protéger Lamar Jackson. En repêchant un joueur comme Jalen Mayfield, Baltimore se doterait d’un élément sur la ligne assez agile pour bien défendre la pochette en situation de passe et favoriser le déploiement de l’attaque au sol. Mayfield a grandement progressé en affrontant une féroce compétition au cours des dernières années.

Besoins des Chiefs: ligne offensive et secondeur

32. Buccaneers de Tampa Bay: Carlos Basham Jr., ailier défensif, Demon Deacons de Wake Forest, 6’03’’, 281 livres

Les champions en titre sont parvenus à conserver le gros de leur arsenal afin de se donner les meilleures chances de répéter leurs exploits. Avec une ligne défensive qui commence à prendre de l’âge, les Buccaneers pourraient se laisser tenter par l’idée d’y injecter un peu de sang neuf. Véritable machine à revirements et à plaqués, Basham a connu une carrière universitaire réussie. C’est un chasseur de quart qui ne se gêne pas pour attaquer en puissance. C’est un ailier défensif déterminé qui peut faire mal paraître les meilleurs joueurs de ligne offensive.

Besoins des Buccaneers: ailier défensif, demi de coin et demi-offensif