Adam Russo

Repêchage en double pour les Draveurs

Le Blizzard n'a remporté que 12 de ses 40 matchs la saison dernière. Maintenant que la concession porte le nom des Draveurs, elle tentera de bâtir sur des fondations solides, lors du repêchage de la LNAH qui aura lieu samedi à Sorel-Tracy.
Au cours de cet encan, les Trifluviens auront dix sélections à faire, mais devront attendre en troisième ronde avant de parler pour une première fois avec leur 21e choix au total.
L'an dernier, le Blizzard avait conclu une transaction avec le Marquis de Jonquière et avait cédé son plus haut choix dans ce pacte. L'organisation a également perdu son droit de sélection au deuxième tour qu'il avait acquis en cédant Francis Lessard à Sorel-Tracy. Puisque ce dernier n'a pas disputé une seule rencontre là-bas en raison d'une blessure, l'organisation a accepté de verser une compensation.
Les Draveurs auront également un choix de cinquième ronde et deux lors des sixième, septième, huitièmes et neuvièmes rondes.
Selon le vice-président aux opérations de l'équipe, Gilles Péloquin, la nouvelle franchise voudra axer son repêchage sur la vitesse et l'agilité. Il ajoute que la Ligue de hockey universitaire canadienne devrait être très attirante aux yeux des dirigeants de l'équipe.
Adam Russo à Trois-Rivières ?
Bien des partisans se demandent pourquoi le gardien Marco Cousineau ne s'est toujours pas entendu avec les Draveurs. C'est que Trois-Rivières, qui possède les deux premiers choix du repêchage de dissolution des Prédateurs de Laval, pourrait bien jeter son dévolu sur le portier Adam Russo.
Russo, qui en sera à une cinquième saison dans la LNAH, affiche des statistiques très respectables depuis son arrivée dans le circuit, en plus d'être réputé comme étant à son meilleur en séries éliminatoires.
Lors de cet encan spécial, les Draveurs pourront prendre jusqu'à huit joueurs se retrouvant sur la liste des Prédateurs. Toujours selon l'avis de Péloquin, les Trifluviens devraient se limiter à cinq ou six sélections, pour ne pas risquer de perdre les joueurs l'an prochain si une équipe retourne à Laval.