Sur cette photo de 1989, René Marchand (à droite) pose fièrement avec Derek Aucoin, qu’il avait attiré dans l’organisation des Expos.

René Marchand doublement ému

TROIS-RIVIÈRES — Le hasard fait parfois bien les choses. Parlez-en à René Marchand. Le Trifluvien de 59 ans, un ancien espoir des Expos, a vu les portes du Temple de la renommée de Baseball Québec s’ouvrir à lui en même temps que Derek Aucoin, qu’il avait recruté en tant que jeune lanceur pour l’organisation montréalaise à la fin de la décennie 80.

Marchand a pris l’habitude de recevoir les honneurs ces dernières années. En 2016, le Temple de la renommée sportive de la Mauricie l’intronisait. Puis, il y a un an, les Aigles juniors retiraient son chandail, fièrement porté pendant les années 70.

Ceci dit, voir sa carrière défiler le temps d’un hommage représente toujours un moment spécial pour lui et les membres de sa famille, avec lesquels il a pu partager de beaux moments, samedi au Château Mont-Sainte-Anne. Marchand a été intronisé avec cinq autres membres de la cohorte 2019: Stéphanie Savoie, Richard Émond, François Lemire, l’ex-gérant des Aigles Can-Am Pierre-Luc Laforest ainsi que Aucoin, qu’il n’avait pas vus depuis fort longtemps.

Les retrouvailles ont été émotives, admet René Marchand. Il y a moins de trois mois, la communauté sportive apprenait que Derek Aucoin luttait contre un cancer du cerveau. Sa présence au gala de samedi était sa première sortie publique depuis une délicate opération.

«J’ai été doublement ému», partageait Marchand, en entrevue au Nouvelliste. «Dès que la fédération a su que Derek se battait contre le cancer, ils ont décidé de l’introniser. C’est une belle attention et il le mérite amplement.»

Un gaillard

Marchand a connu une belle carrière. De 1980 à 1983, il a gravi les échelons des rangs mineurs chez les Expos. Or, il a bien failli jouer dans les majeures, mais un certain Andrés Galarraga patrouillait aussi le premier but à l’époque!

Au terme de sa carrière professionnelle en 1984, il a occupé brièvement le poste de gérant des Aigles juniors, avant d’être embauché par les Expos en tant que recruteur-chef au Canada. C’est lui qui a découvert Derek Aucoin en 1988. «Je devais épier un certain Tony Marabella, mais en arrivant au parc, j’ai remarqué un grand gaillard de 6 pieds 8 pouces et 235 livres, un lanceur des Bisons de Saint-Eustache. Il lançait à 90 milles à l’heure à 18 ans, ce que je n’avais pas vu ailleurs au Québec. C’est là que j’ai rencontré Derek et nous sommes devenus de bons amis.»

Un an plus tard, les Expos engageaient officiellement Aucoin. Il jouera plusieurs saisons dans le baseball affilié, avant d’obtenir sa chance avec le club de son enfance en 1996. Samedi soir, malgré la fatigue, Derek Aucoin a témoigné de sa gratitude. Les personnes présentes ont encore une fois pu constater que l’animateur de l’émission radiophonique Bonsoir les sportifs est un grand orateur.

«Il a tellement bien parlé! Tout le monde était heureux de le voir avec nous», de souligner René Marchand.

Laforest n’a pas oublié

Établi au Michigan, Pierre-Luc Laforest tenait absolument à renouer avec la communauté du baseball québécois samedi. Et celle-ci lui a bien rendu en l’intronisant au Temple. Laforest a connu une belle carrière dans le baseball professionnel. Il a évolué dans les ligues majeures le temps de 68 parties, entre 2003 et 2007, avant de poursuivre son cheminement comme joueur avec les Capitales de Québec, puis en tant que premier gérant de l’histoire des Aigles, de 2013 à 2016.

«J’ai fait des conférences dans le passé et je ne suis pas gêné en public, mais cette fois, j’ai craqué avec les émotions! C’était une fin de semaine spéciale», a mentionné l’homme de 41 ans, aujourd’hui à la tête d’une académie de baseball comptant plus de 300 jeunes, à Kalamazoo.

Laforest a suivi à distance le dossier des Aigles cet automne. «J’espérais qu’ils trouvent une solution. Je ne suis plus impliqué et j’ai passé à autre chose, mais je ne veux pas que les Aigles disparaissent. Les gens doivent réaliser que c’est un privilège d’avoir une équipe de baseball professionnel en Mauricie.»