Patrick Trahan est le promoteur du Challenge Blanc qui aura lieu du 20 au 22 février à La Tuque.

Record d’inscriptions au Challenge Blanc 2020

LA TUQUE — C’est un nombre record de motoneigistes qui prendront le départ de la sixième édition du Challenge Blanc qui se tiendra à La Tuque du 20 au 22 février. Des changements et des nouveautés marqueront l’édition 2020 de ce rallye de navigation hors-piste, dont un départ en plein cœur du centre-ville le vendredi matin.

Au total, 75 participants divisés en 33 équipes partiront à l’aventure dans les vastes espaces de la Haute-Mauricie pendant l’événement. Ils parcourront aux alentours de 750 kilomètres en trois jours. Il n’y a aucun chronomètre dans l’aventure, c’est plutôt la distance parcourue qui détermine les vainqueurs. Les équipes doivent enfourcher leur motoneige et parcourir le territoire à l’aide d’un roadbook.

Pour la première fois depuis le premier Challenge Blanc, les participants auront la chance de participer à une course de hors-piste lors de la dernière journée. Cette course est une épreuve qui sera récompensée, mais elle ne sera pas comptabilisée pour les grands honneurs du Challenge Blanc. Il s’agira d’une épreuve d’endurance de 4 heures. Le parcours aura une longueur de 30 kilomètres. La navigation se fera au GPS.

«Ils vont partir les deux ou les trois participants ensemble. Ce n’est pas un relais. Je veux qu’ils poursuivent avec le même esprit d’équipe que durant le Challenge Blanc», souligne le promoteur Patrick Trahan.

On souhaite avec cette épreuve attirer les spectateurs au Club Odanak vers 11h30, où ils pourront voir les motoneigistes à l’œuvre. Le départ pourrait d’ailleurs rappeler de bons souvenirs aux nostalgiques du 12 heures d’endurance de La Tuque.

«Je voulais donner la chance à la population de voir le Challenge Blanc d’un peu plus proche. Le départ va se faire un peu comme aux 12 heures. Le départ va se faire en ligne et les participants devront courir jusqu’à la motoneige, c’est un départ style Le Mans», explique M. Trahan.

«Le premier tour va prendre une quarantaine de minutes. Chez Odanak, il va y avoir un feu, des glissades pour les enfants, de la restauration… les gens peuvent aussi amener leurs raquettes», ajoute-t-il.

L’aventure débutera très tôt jeudi matin au Club de golf pour les participants. Ils devront parcourir plus de 300 kilomètres dans leur journée. Vendredi, la journée sera tout autant chargée pour les motoneigistes alors que pour la première fois, ils se lanceront dans l’aventure directement au centre-ville de La Tuque aux alentours de 7h30.

Pour l’occasion, la Ville va enneiger une section de 12 pieds de large et de 300 pieds de long. On déposera 6 à 8 pouces de neige sur la chaussée. La neige sera ramassée immédiatement après le départ des participants. L’an dernier, les participants s’étaient rendus du côté de Wemotaci, une expérience qui avait été fort appréciée. Toutefois, pour une question de logistique et de bénévoles, le promoteur a dû changer les plans.

«Nous avions été tellement bien accueillis. Ce n’est pas qu’on n’avait pas envie d’y retourner sauf que c’était vraiment trop difficile de façon organisationnelle pour moi. C’était difficile de trouver des bénévoles», note l’organisateur.

Durant l’événement, il sera possible de suivre les participants sur le site web du Challenge Blanc.

Sécurité

Alors que les tragédies impliquant les plans d’eau et les motoneigistes se multiplient, certaines appréhensions ont été remarquées chez les participants, mais le promoteur assure que tout le parcours est sécuritaire.

«Les lacs où on va sont des lacs avec beaucoup de glace parce que ce sont de petits lacs. Sur le réservoir blanc, on passe à des endroits où les gens passent depuis de nombreuses années et sur lesquels je suis passé aussi. […] Je n’ai rien changé, mais les gens posent des questions. Ils ont des inquiétudes, c’est normal, mais c’est très sécuritaire», assure Patrick Trahan.

Fermeture de rues au centre-ville

En raison du départ qui se fera au centre-ville, vendredi matin, certaines rues seront fermées à compter de minuit jeudi soir jusqu’à midi vendredi. La Ville enverra d’ailleurs un message automatisé aux citoyens concernés, par le nouveau système d’alerte municipal, dans les jours précédents l’événement. Une partie des rues Saint-Joseph, Saint-Pierre et Tessier seront fermées.