Une trentaine de garçons pratiquent le volleyball dans la structure civile du club Volleyball Mauricie. Ils viennent de partout dans la région et se réunissent chaque semaine, en rotation, dans une école secondaire.
Une trentaine de garçons pratiquent le volleyball dans la structure civile du club Volleyball Mauricie. Ils viennent de partout dans la région et se réunissent chaque semaine, en rotation, dans une école secondaire.

Rare tournoi de volleyball masculin

TROIS-RIVIÈRES — On le sait, il n’a jamais été facile d’accrocher les jeunes garçons au volleyball. Samedi au Cégep de Shawinigan, la formation des moins de 18 ans de Volleyball Mauricie organise un tournoi sanctionné par la fédération. Une douzaine d’équipes de partout au Québec sont attendues.

L’organisme ne mise pas sur un grand budget pour assurer ses opérations, mais disons que ses intervenants ont de la volonté! Les jeunes aussi: ils viennent des quatre coins de la région, de Nicolet à La Tuque en passant par Trois-Rivières, Bécancour et Shawinigan. L’entraîneur des moins de 18 ans, François Boivin, n’est même pas un résident de la région! «J’ai un chalet à Lac-à-la-Tortue, donc j’en profite pour diriger l’équipe des M-18 quand je suis ici», sourit cet employé de la SAQ, qui demeure dans la région de Québec.

Les entraîneurs François Boivin et Jeremy Pelletier.

Boivin, à l’image de Francis Bibeau, l’entraîneur de l’équipe masculine des Diablos, de même que Stéphane Cadorette (entraîneur du M-16) mettent beaucoup de temps et d’énergie à encourager la pratique du volleyball masculin. C’est en faisant le tour des écoles secondaires, alors qu’il était en convalescence après une opération au genou, que François Boivin a réussi à rassembler un groupe de garçons qui forme maintenant son équipe M-18.

Leur objectif? Une participation au Championnat canadien, à Edmonton au mois de mai. D’ici là, ils prendront part à d’autres tournois, dont celui de Shawinigan samedi, ainsi qu’aux provinciaux. «C’est dur de les accrocher. Au volleyball, on entre surtout en concurrence avec le football et le soccer. Pourtant, nous avons de bons athlètes! On le voir avec le volet féminin, nos jeunes connaissent beaucoup de succès en Mauricie dans ce sport. Nous aimerions devenir aussi compétitifs que les filles à l’échelle provinciale.»

Dans les jours et les semaines à venir, les responsables et les joueurs du programme masculin de Volleyball Mauricie solliciteront la population pour financer leur voyage au Championnat canadien civil. D’ici là, ils invitent parents et amis à venir les encourager, samedi au Cégep de Shawinigan.