Le match Hurricanes-Canadien a été hyper divertissant jeudi.

Quel spectacle!

COMMENTAIRE / Comme entrée en matière, difficile de demander mieux.

Le match Hurricanes-Canadien a été hyper divertissant jeudi. Deux équipes qui ont greffé de jeunes jambes à leur formation depuis deux ans, et qui ont exploité leur vitesse au maximum.

Le momentum a changé de bord une couple de fois durant la soirée, les deux gardiens étaient un peu étourdis après la prolongation. C’était salle comble à Raleigh: je suis convaincu que personne n’a demandé de remboursement en sortant de l’aréna!

Ce duel a permis à Jesperi Kotkaniemi de marquer pour la première fois de sa carrière sur une patinoire ennemie.

À première vue, c’est une statistique banale. Le genre qui fait sourciller ma sainte épouse, d’ailleurs.

Et pourtant, c’est tout le contraire: le Canadien a eu bien du mal à obtenir du jeu de qualité de ses éléments les plus offensifs l’an dernier. Quelques points ont ainsi été laissés sur la table. Jeudi, le but de Kotkaniemi a donné du rythme à son équipe. Dans un match de six buts, ce filet du jeune Finlandais ne fut pas décisif, mais il a quand même constitué un point tournant. C’est prometteur. Surtout qu’il a semblé bien s’entendre avec Jonathan Drouin. Ce dernier n’a pas bougonné sur le troisième trio. Il a travaillé, Drouin. Ça n’a pas été parfait, mais il a montré qu’il voulait amorcer la saison sur une bonne note. C’est réussi.

Un mot sur Sebastian Aho, un peu plus discret qu’à son habitude. Les romantiques comme moi s’attendaient à un gros match de sa part, après l’épisode de l’offre hostile déposée cet étépar Marc Bergevin. Ce sera peut-être pour sa première visite à Montréal...

Le Canadien sort donc de ce premier match avec un point à épingler au classement. Après avoir vu les Hurricanes marquer les deux premiers buts de la soirée, puis après avoir échappé une avance de 3-2 en troisième, c’est sûrement satisfaisant pour Claude Julien.

Les garçons vont pouvoir se préparer dans la bonne humeur à défier les Maple Leafs samedi soir.