Mathieu Lemay, Christophe Boivin, Sébastien Auger et Loïk Léveillé représenteront le Canada aux Universiades. On les aperçoit en compagnie de leur entraîneur Marc-Étienne Hubert et Isabelle La Vergne, directrice du Service de l’activité physique et sportive de l’UQTR.

Quatre Patriotes aux Universiades

TROIS-RIVIÈRES — L’élimination rapide des Patriotes de l’UQTR en première ronde des séries éliminatoires dans le circuit de hockey universitaire de l’Ontario ouvre une bien belle porte pour les meilleurs éléments de l’équipe. Les attaquants Mathieu Lemay et Christophe Boivin, le défenseur Loïk Léveillé et le gardien Sébastien Auger ont été choisis sur l’équipe d’étoiles canadienne qui participera aux Universiades de Krasnoyarsk, en Russie au début du mois de mars.

«C’est le summum de ce que peut vivre un étudiant-athlète dans le réseau universitaire. Les Universiades, c’est gros. L’équipe a été assemblée à partir de toutes les équipes éliminées en première ronde au Canada. C’est une belle source de fierté pour notre programme», s’enthousiasmait Marc-Étienne Hubert.

Le pilote des Patriotes sait bien que cette expérience pourra aider ses protégés à attirer le regard des dépisteurs. «Ce sont tous des gars qui veulent passer chez les pros après leur parcours universitaire. Ce genre de tournoi est très épié. Lemay est le seul finissant du groupe. Il a déjà des pourparlers avec des équipes de la Ligue américaine et de la East Coast League. Pour lui spécialement, les prochaines semaines pourraient être très bénéfiques à court terme.»

Pour les Patriotes aussi, ces nominations au sein de l’équipe canadienne sont importantes. Au plus fort de sa période de recrutement, Hubert a soudainement une carte de plus dans sa manche pour convaincre les meilleurs finissants du junior majeur de venir s’installer en Mauricie. «C’est sûr que c’est un signe clair que nous sommes en mesure de bien continuer le développement de nos joueurs. Lors des deux dernières Universiades, on en a placé 10 sur l’équipe nationale! Les gars qui viennent chez nous, pour la plupart ils font le choix des études avant de tenter leur chance chez les pros par la suite. Ça démontre que nous sommes une destination de choix pour les aider dans leur plan.»

Autre avantage, le départ de Lemay, Auger, Léveillé et Boivin pour la Russie ne laisse planer aucun doute sur la volonté de l’UQTR d’appuyer son programme d’excellence. Il y a une facture de plus de 20000 $ qui vient avec cette présence trifluvienne en Russie. Facture qui a été épongée par l’UTQR.

«C’est un geste fort d’Isabelle La Vergne (directrice du Centre de l’activité physique et sportive de l’UQTR) de s’occuper des coûts rattachés à ce voyage extraordinaire. Ça aussi, ça peut nous aider dans le recrutement!»