L’entraîneur-chef de l’équipe de cross country de l’UQTR, François Trudeau.

Quatre Patriotes à Kingston pour le Championnat canadien de cross-country

Trois-Rivières — Les joueurs de l’équipe de soccer de l’Université du Québec à Trois-Rivières ne seront pas les seuls à prendre part à un championnat canadien dans les prochaines heures. Quatre Patriotes seront également en action du côté de Kingston en Ontario, où se dérouleront les épreuves finales du circuit universitaire canadien de cross country.

Nicolas Gilbert, Félix Plourde-Couture, Lisanne Guérin et Christine Perreault ont en effet mérité le droit de représenter la maison d’enseignement supérieur trifluvienne lors des courses qui se dérouleront samedi après-midi, et dont l’organisation a été confiée à l’Université Queen’s.

Lors du dernier championnat provincial qui a eu lieu sur les Plaines d’Abraham il y a deux semaines, Lisanne Guérin avait été la meilleure des Patriotes en terminant au sixième rang sur 79 coureuses en complétant la course de huit kilomètres en 30:23. Cette performance lui a également valu une nomination sur la première équipe d’étoiles de la compétition. Christine Perreault avait quant à elle mérité une nomination sur la deuxième équipe d’étoiles en parcourant la distance en 31:39, un temps bon pour la 14e place.

Chez les hommes, Nicolas Gilbert avait terminé l’épreuve au 12e rang sur 92 participants. Il avait complété le parcours de 10 km en 33:33 et s’est retrouvé sur la deuxième équipe d’étoiles de la compétition. La recrue Félix Plourde-Couture l’avait suivi au 16e rang grâce à un temps de 34:03.

Au classement par équipe, autant les femmes que les hommes ont terminé au pied du podium en quatrième place, échappant ainsi de justesse leur qualification pour le championnat national.

Pour l’entraîneur-chef François Trudeau, le fait de voir quatre coureurs se qualifier pour la finale canadienne démontre que le programme qu’il dirige en compagnie de Jean Lemoyne s’améliore année après année, et ce, en raison notamment de la qualité du recrutement et des ressources mises à leur disposition par les dirigeants de l’UQTR. Le meilleur résultat jusqu’à maintenant était deux représentants.

«Il y a vraiment une vision de développement présentement», indique-t-il.

En ce qui concerne ses attentes en prévision des courses de ce week-end, Trudeau demeure réaliste. Il ne fixe donc pas d’objectifs précis en ce qui concerne les performances de ses coureurs.

«Nous visons des performances relatives, comme bien se positionner parmi les Québécois. On veut également qu’ils gèrent bien leur course en dosant leur énergie. Il y a des Olympiens en avant alors ça va très vite. Si tu pars trop rapidement, tu peux te ramasser dans le trouble», explique-t-il.

Même s’ils n’ont pas mérité leur place à proprement dit, les recrues Jérémy Courchesne, Lauriane Benoît et Kesya Longval feront partie de la délégation trifluvienne en raison de leurs belles performances tout au long de la saison.

«Comme c’est une course ‘‘open’’, on peut le faire. Mais on n’aurait pas amené des coureurs qui ne sont pas de calibre. Je suis confiant qu’ils vont bien faire», mentionne leur entraîneur.