Petter Solberg

Quatre éditions, quatre champions

2014

Solberg et Carpentier se font plaisir

Petter Solberg enlève la première course du Championnat mondial de rallycross à être présentée en Amérique du Nord. Il devient dès lors un favori du public trifluvien. Patrick Carpentier comble les amateurs avec une participation à la finale, mais certains dirigeants d’équipes n’hésitent pas à critiquer la qualité du circuit, notamment les sauts à l’intérieur de l’Hippodrome 3R.

Davy Jeanney

2015

Le Français que personne n’attendait

Contre toute attente, le Français Davy Jeanney est couronné dans les rues de la ville. Cette fois, la qualité du parcours est saluée par tous. Sur le plan local, Louis-Philippe Dumoulin prend part aux compétitions, mais sa Mini Cooper ne lui permet pas de se battre avec le peloton. Il s’agit de sa seule expérience en rallycross jusqu’ici, bien que le directeur général du GP3R, Dominic Fugère, travaille fort en coulisses pour lui donner la chance de devenir un pilote dans ce type de discipline.

Timmy Hansen

2016

Timmy Hansen éliminé... avant d’être couronné

Éliminé en demi-finale, le Suédois Timmy Hansen profite de la disqualification de Timur Timerzyanov pour se classer en vue de la course ultime, qu’il finit par remporter. Il n’a pas regagné depuis. L’édition 2016 a bien failli tourner au drame en raison d’un violent impact entre les voitures d’Anton Marklund et Solberg. Ce dernier est transporté à l’hôpital. «J’ai 42 ans et c’est l’accident qui m’a fait le plus souffrir en carrière», partagera Solberg au Nouvelliste, un an plus tard.

2017

Johan Kristoffersson

La domination de Volkswagen

Domination complète de l’équipe Volkswagen. Johan Kristoffersson et Petter Solberg montent sur les deux premières marches du podium, devant le Français Sébastien Loeb. Quelques mois plus tard, Kristoffersson sera sacré champion du monde. Deviendra-t-il le premier pilote à réussir un doublé dans les rues de Trois-Rivières? Il est définitivement l’un des favoris pour s’imposer.