Eve Guilbault a fondé l’entreprise nicolétaine Blue Sports, il y a 20 ans. Elle est accompagnée de l’administrateur aux ventes, Jean-Félix Proulx.
Eve Guilbault a fondé l’entreprise nicolétaine Blue Sports, il y a 20 ans. Elle est accompagnée de l’administrateur aux ventes, Jean-Félix Proulx.

Quand un distributeur de produits sportifs devient essentiel

NICOLET — La pandémie de la COVID-19 a mis sur pause une grande partie de l’industrie du sport. Elle aurait pu impacter de manière négative l’entreprise Blue Sports, mais heureusement, un produit qu’elle distribue a connu une forte demande au cours des dernières semaines. Il s’agit d’un nettoyeur antibuée, qui pourrait devenir un incontournable pour bon nombre de professionnels, des salons de coiffure aux cliniques dentaires, en passant par les restaurants.

Blue Sports, une compagnie établie à Nicolet depuis 20 ans, distribue des accessoires de hockey partout dans le monde. Elle compte, parmi ses clients, la LHJMQ, la LNH, la KHL en Russie, la Magnus en France, la DEL en Allemagne. «On vend directement aux magasins, nous faisons affaire avec plusieurs grandes chaînes. On se spécialise dans la commercialisation des petits accessoires, comme les rubans de hockey, les lacets, les tableaux pour les entraîneurs», explique la propriétaire et fondatrice de Blue Sports, Eve Guilbault.

Et, bien sûr, de nettoyants antibuée pour les visières, tel le Blue Clear. Le déconfinement de plusieurs secteurs de notre activité économique crée de nouveaux besoins pour certains employés et employeurs.

Le port du masque, mais aussi de la visière ou des lunettes, devient un incontournable dans certains domaines. Administrateur des ventes chez Blue Sports, Jean-Félix Proulx, lui-même un sportif accompli, avait été en mesure de tester le Blue Clear en jouant au hockey. Il était curieux de recevoir les premiers échos des coiffeuses, des infirmières et des dentistes qui l’utiliseraient.

«Jusqu’à maintenant, le bouche-à-oreille est encourageant. Nous travaillons beaucoup avec des amis et des connaissances qui n’ont pas eu le choix d’adopter de nouvelles mesures sanitaires. Leur son de cloche par rapport au produit est vraiment positif. Ce nettoyant antibuée a souvent été testé pour des arénas, donc des milieux froids, sauf qu’on remarque qu’il est aussi efficace dans les milieux plus chauds avec de l’humidité.»

Le produit Blue Clear est conçu en Chine, mais est distribué de Nicolet.

Un des distributeurs avec qui Blue Sports travaille a été le premier à manifester un intérêt pour distribuer le produit vers des hôpitaux, en Ontario. Un distributeur de viandes dans la région de Québec a suivi.

«Si ça marche pour des visières de hockey, ça peut fonctionner dans d’autres secteurs. C’est aussi bon pour le plexiglas. L’objectif, c’est d’entrer en contact avec les associations de professionnels, les divers regroupements à travers le Québec. On a déjà parlé avec l’Association des chirurgiens dentistes», explique Proulx.

Les entrepôts de Blue Sports débordent de nettoyants en ce moment. Ils s’attendent toutefois à vendre beaucoup de petites bouteilles de 150 ml dans les semaines à venir. «On en a plus de 10 000 en stock, une autre commande d’environ 20 000 devrait arriver bientôt. Si nous venons à en manquer, on en produira nous-mêmes. On l’a fait par le passé», sourit Jean-Félix Proulx.

Ce produit, comme beaucoup d’autres, est fabriqué en Chine.

Au moins, il saura profiter à une entreprise de la région, qui soufflera ses 20 bougies cet été.

Près de 30 personnes y travaillent, en incluant les vendeurs des différents accessoires distribués par Blue Sports.