Mathias Guillemette participera à ses premiers Championnats du monde juniors avec la ferme intention de battre le record canadien de la poursuite par équipe établi en 2017 par son frère Tristan.

Quand Mathias pourchasse Tristan

TROIS-RIVIÈRES — Depuis quelques années déjà, Mathias Guillemette suit les traces de son frère aîné Tristan, sur les scènes provinciale et nationale du cyclisme. Cet été, cette figure de style prendra véritablement tout son sens lorsque Mathias participera à ses premiers Championnats du monde juniors de cyclisme sur piste, du 14 au 18 août, en Allemagne.

En plus de vivre son baptême international au vélodrome Oderlandhalle de Francfort, Mathias Guillemette s’attaquera également, en compagnie de ses coéquipiers du Canada, au record canadien de la poursuite par équipe réalisé... par son frère Tristan lors des Mondiaux juniors de 2017 en Italie!

«Tristan est allé aux Mondiaux deux fois, en 2016 et en 2017. Moi, ça va être ma première fois et on s’en va là-bas pour briser le record canadien de 4 minutes et 9 secondes!», sourit celui qui va certainement bénéficier des conseils de son frérot en prévision de cet important rendez-vous. «On veut au moins faire un top 8. Après ça, on va tout donner pour terminer le plus haut possible», ajoute Guillemette qui fera partie de l’équipe d’endurance.

Pour le jeune cycliste de 17 ans, sa sélection dans l’équipe nationale junior lui a valu un grand soupir de soulagement. Ça se comprend, puisqu’il avait fait de ce rendez-vous son principal objectif cette saison. «C’est un gros poids en moins sur mes épaules. C’était mon but premier cette année. Les Mondiaux juniors, il n’y a pas plus grosse compétition dans ma catégorie», mentionne le champion provincial de cyclisme sur route chez les cadets l’an dernier.

Afin d’obtenir son maillot unifolié, Guillemette a d’abord réussi le standard lors des derniers Championnats canadiens sur piste à la poursuite individuelle de 3 km. Ensuite, il a confirmé sa place lors d’un camp de sélection qui regroupait les neuf meilleurs athlètes de son groupe d’âge.

D’ici son départ pour l’Allemagne, Guillemette aura un calendrier fort chargé. En plus du circuit québécois de cyclisme sur route, il participera aux Championnats canadiens, le 28 juin, en plus de prendre part à son premier Tour de l’Abitibi, du 15 au 21 juillet. Il prendra ensuite la route de Milton en Ontario pour un camp d’entraînement avec ses coéquipiers de l’équipe nationale junior avant de s’envoler vers l’Europe pour sa rentrée internationale.

À sa première année de compétition sur le circuit junior, le Trifluvien de 17 ans se tire d’ailleurs fort bien d’affaire. Ce week-end, il s’est notamment offert une deuxième place au Grand Prix Le Nordet, à Saint-Donat. Au cours des dernières semaines, il avait aussi récolté des podiums à Granby et à Contrecoeur. «À date ça va bien. J’ai réussi à terminer dans les trois premiers assez souvent. Ce n’est pas une si grosse marche à gravir, mais j’ai encore des croûtes à manger pour les compétitions nationales!», reconnaît-il.

Aux Mondiaux, il est déjà établi que Guillemette participera à la poursuite par équipe. Les résultats du camp d’entraînement détermineront ensuite si les entraîneurs le délégueront dans des épreuves individuelles. En tout, 13 athlètes représenteront le Canada aux Championnats du monde juniors, dont quatre cyclistes du Québec.