Quand la petite balle fait défaut...

AUGUSTA, NJ — Vis ou péris par les circuits. Voilà exactement de quelle façon s’est jouée la saison des Aigles.

Tout au long de la campagne, la bande à T.J. Stanton a été transportée par la longue balle. Lorsque celle-ci n’était pas au rendez-vous, les victoires se faisaient rares.

L’incapacité chronique des Aigles à générer des points à l’aide de contacts successifs et de l’agressivité sur les sentiers a coûté quelques victoires ici et là pendant le calendrier régulier. En séries, le portrait n’a guère été différent et le résultat s’est avéré d’autant plus cruel.

Dans le match ultime, rares ont été les occasions de s’inscrire à la marque. Et à chaque fois qu’un coureur atteignait les sentiers, il était trop souvent laissé à lui-même. Cloué à son coussin. Les frappeurs étaient tout simplement incapables d’obtenir un contact efficace. Plutôt que de tenter de claquer la balle en lieu sûr, on préférait y aller à fond la caisse, en quête de circuits. Une quête pas toujours fructueuse.

Au fil des mois, les doigts accusateurs ont souvent été dirigés vers les lanceurs des Aigles, plus particulièrement l’enclos. Mais lors du dernier droit, ces derniers ont donné du baseball de haut niveau. Le support offensif a cependant rarement été au rendez-vous. Les meneurs Javier Herrera et Alberth Martinez n’ont pas à rougir de leur performance. Par contre, Taylor Brennan aurait pu en faire plus, avec une moyenne à ,176. Le joueur le plus utile est toutefois bien loin d’être le seul à blâmer. Derrière lui, Kevin Cornelius et Anthony Hermelyn ont été tout simplement honteux au bâton. Ces deux-là ont fort possiblement effectué leur dernier élan dans l’uniforme rouge et blanc.

En même temps, T.J. Stanton n’avait pas vraiment le choix de les laisser en poste malgré une séquence digne du point de congélation puisque Alex Herceg représentait l’unique solution de rechange. D’ailleurs, ça n’aurait certainement pas été un luxe pour les Aigles de pouvoir compter sur au moins un joueur d’utilité supplémentaire dans l’alignement...

À la lumière de cette élimination, il vaudrait donc peut-être mieux amener quelques frappeurs réputés pour faire de bons contacts au détriment des circuits. Ce n’est peut-être pas aussi spectaculaire qu’une longue balle, mais un banal simple peut parfois te faire veiller plus tard en séries.

Un peu à l’image des Miners.