Mikaela Shiffrin a répondu aux attentes en gagnat l’or olympique.

Shiffrin au rendez-vous

PYEONGCHANG - D’un bout à l’autre de l’échelle du temps: la prodige américaine Mikaela Shiffrin, sacrée en slalom géant;

Le ciel bleu qui a enfin élu domicile au-dessus de Pyeongchang a permis aux organisateurs de... souffler un peu, après des jours de vents violents et de reports.

L’attente, le chronomètre, les secondes qui s’égrènent, et les centièmes finalement, qui font toute la différence.

A 22 ans, Shiffrin maîtrise déjà parfaitement tout cela.

Il ne fallait pas manquer le début pour accrocher le sillage de l’Américaine Mikaela Schiffrin, en embuscade derrière l’Italienne Manuela Moelgg après la 1re manche (20 centièmes de retard).

L’Américaine a encore accéléré dans la 2e, pour décrocher le 2e titre olympique de sa carrière.

Shiffrin avait déjà écrit l’histoire en 2014 à Sotchi en devenant la plus jeune championne olympique de slalom.

La jeune femme possède donc l’état de forme qui peut lui permettre d’atteindre son faramineux objectif de quatre à cinq médailles en Corée du Sud.

Au finale, Ragnhild Mowinkel de la Norvège et Federica Brignone ont remporté respectivement l’argent et le bronze.

Candace Crawford 25e
Deux Canadiennes participaient au slalom. Candace Crawford, de Toronto, a pris le 25e rang, à plus de 5 secondes de la championne.

Quant à Valérie Grenier, native d’Ottawa, elle n’a pas terminé sa seconde descente. Dans son amorce, elle avait obtenu le 33e meilleur temps.