Érik Guay

Le skieur Érik Guay ne participera pas aux JO

À moins de deux semaines des Jeux de Pyeongchang, le Comité olympique canadien a appris une mauvaise nouvelle mercredi: le skieur québécois Érik Guay doit déclarer forfait.

Skieur le plus prolifique jamais produit par le pays aux dires de Canada Alpin, l'athlète de Mont-Tremblant a souffert de maux de dos tout au cours de la saison. Malgré les efforts qu'il a déployés pour se rétablir et revenir au meilleur de sa forme, il ne sera pas en mesure de participer aux Jeux olympiques de 2018 à PyeongChang, a fait savoir l'organisme, dans un communiqué de presse.

«C'était une décision incroyablement difficile à prendre de rester à la maison pour les Jeux olympiques, a déclaré Guay, dans le communiqué de Canada Alpin.

«Malgré tout ce que nous avons fait, je ne pense pas pouvoir assister aux Jeux et être à un niveau de performance compétitif et à la hauteur pour représenter le Canada. Je suis tellement reconnaissant pour tout le support que je reçois. Ma famille, mes fans et mes commanditaires ont été incroyables avec moi et je ne peux pas les remercier assez pour leur soutien et leur immense loyauté. J'encouragerai tout le personnel de l'équipe du Canada, particulièrement mes coéquipiers.»

Guay, qui a participé à trois Jeux olympiques pendant sa carrière, se rendra disponible aux journalistes lors d'une conférence téléphonique sur l'heure du midi.
Considérant Guay comme l'un des leaders les plus forts et déterminés sur l'équipe canadienne, Canada Alpin se désole de ne pas le voir partir avec sa délégation. Au fil de sa carrière, l'athlète de 36 ans a récolté 25 podiums en Coupe du monde et compte trois médailles en championnats du monde.

Canada Alpin comptera 13 athlètes dans sa délégation qui participeront aux Jeux dans toutes les disciplines confondues, c'est-à-dire la descente, le super-G, le combiné alpin, le slalom géant, le slalom et l'épreuve par équipe.

«C'est vraiment décevant de voir Erik manquer les Jeux olympiques et nous savons que c'était une décision difficile à prendre pour lui, a déclaré Martin Rufener, directeur sportif chez Canada Alpin.

«Il aurait certainement été un espoir de médaille s'il était en bonne condition physique. Malgré l'absence d'Erik, je suis très fier du contingent d'athlètes que nous envoyons aux Jeux et je sais que nous rendrons le Canada fier.»