Samuel Girard en attente de savoir s'il montait ou non sur le podium.

Cette nuit en Corée du Sud: votre mémo olympique matinal

Girard 4e au 1500m, Hamelin termine 6e, mais est pénalisé par la suite

Les deux Québécois qui participaient à la grande finale du 1500m du patinage de vitesse courte piste ont été exclus du podium. Le meilleur des deux, Samuel Girard, a pris le 4e rang, tandis que Charles Hamelin n'a pu faire mieux que la 6e place avant d'être pénalisé. C'est le Sud-coréen Lim Hyojun qui a remporté l'or, en plus de battre le record olympique sur la distance qui avait été établi en 2010, à Vancouver.

La finale a été disputée entre neuf participants en raison de trois avancements octroyés par les officiels.

Hamelin et Girard avaient tous deux remporté leur vague de qualifications, alors que Dion a été avancé en demi-finales par les arbitres. Ces derniers ont jugé qu'il avait été gêné par un de ses concurrents quand il était en position de se qualifier. Il a par la suite dû se contenter d'une place en finale B, lors de la ronde suivante.

Dans une demi-finale des plus serrées, Charles Hamelin a dû se défendre à plusieurs reprises des attaques de ses adversaires. Il est finalement parvenu à se tailler une place en finale A de justesse, puisqu'on a dû avoir recours au photo-finish pour le départager du Sud-coréen Seo Yira. Quant à Samuel Girard, il a chuté, mais a été avancé en finale A par les officiels. Au grand plaisir de la foule locale, deux Sud-coréens prenaient le départ de l'ultime course.

Chez les femmes, les Québécoises Kim Boutin et Marianne St-Gelais ont obtenu leur billet pour les demi-finales du 500m. Jamie MacDonald, de la Colombie-Britannique n'a pas eu cette chance, elle qui a chuté. L'équipe du relais 3000m a augmenté ses chances de médaille en terminant deuxième de la demi-finale. En 2014, le Canada était devenu le seul pays à monter sur le podium à chacun des Jeux olympiques d'hiver depuis l'introduction du patinage de vitesse courte piste.

***

Comeau termine 48e au skiathlon de 15 km

Après un mois infernal, où elle a réussi à se qualifier pour les Jeux olympiques sans même en avoir fait son objectif de la saison, Anne-Marie Comeau a pris le départ du skiathlon de 15 km, samedi après-midi (cette nuit, au Québec) au Centre de ski de fond d’Alpensia. Sa 48e position importait peu. En fait, oui. Dotée du dossard 61 sur 62 participantes, la fondeuse de 21 ans de Saint-Ferréol-les-Neiges voulait éviter de finir dernière de cette épreuve remportée par la Suédoise Charlotte Kalla, qui a franchi la ligne d’arrivée tout près de cinq minutes avant Comeau. Sa coéquipière Cendrine Browne a pris la 33e place. Emily Nishikawa (44e) et Dahria Beatty (52e) étaient aussi de l’épreuve.  Carl Tardif

***

Une cinquième victoire consécutive pour le Canada

Le skip canadien John Morris

Au curling double mixte, John Morris, d'Ottawa, et Kaitlyn Lawes, de Winnipeg, sont en tête du classement au tournoi rotation après avoir défait les Suisses Jenny Perrett et Martin Rios 7-2. En matinée, les Canadiens ont ajouté un cinquième gain consécutif à leur fiche, contre les athlètes olympiques de Russie. C'est donc dire que nos représentants montrent maintenant un dossier de cinq victoires et une défaite, subie à leur premier match contre la Norvège. Il ne reste qu'un match à disputer en rondes préliminaires pour les deux skips canadiens. Ils affronteront la Corée du Sud à 19h05.  Sébastien St-Onge avec La Presse canadienne

***

Quatre Canadiens, dont Parrot et Toutant, en finale du slopestyle

Max Parrot a remporté sa vague de qualification

Quatre Canadiens se sont qualifiés pour la finale du slopestyle, samedi, aux Jeux olympiques de Pyeongchang. Max Parrot, Mark McMorris et Tyler Nicholson ont rejoint en après-midi leur coéquipier Sébastien Toutant, qui avait obtenu son billet pour la ronde des médailles de cette épreuve de surf des neiges un peu plus tôt en matinée. Parrot, deuxième derrière McMorris après la première manche de la deuxième demi-finale, a haussé le niveau de difficulté de sa routine d'un cran à sa deuxième tentative et signé un score de 87,36 points. Il a ainsi devancé de justesse McMorris, qui a amassé 86,83 points. Tyler Nicholson, de North Bay, en Ontario, les a rejoint en finale en terminant cinquième en vertu de sa récolte de 79,21 points. Les six premiers athlètes de chacune des demi-finales ont accédé directement en finale, qui aura lieu dimanche.  La Presse canadienne

***

Vu à PyeongChang

À l’intérieur de l’autobus qui nous transportait au Parc à neige de Bokwang, site des épreuves de ski acrobatique, entre autres, on avait l’impression de se retrouver dans une discothèque des années 80. Les lumières éclatantes du plafond brillent jusqu’à l’arrière, où le mur du fond est tout aussi illuminé, telle une décoration de Noël. Et à l’avant, il y a un écran de télé, où l’on diffuse des nouvelles en continu. Le CNN du coin, sûrement. Le sujet du jour, répéter en boucle: une jeune femme qui se trouve toujours aux côtés de Kim Jong-un, le leader de la Corée du Nord. Autour de la table, quatre experts discutent de cette dame, tout au long de notre trajet. Qui était-elle? Il s’agissait de sa jeune sœur de 30 ans, Kim Yo Jong, mandatée pour le représenter aux Jeux olympiques. Aucun membre de la dynastie Kim n’avait jamais visité le pays voisin, avant elle. Madame a été promue au sein du Politburo en 2014. Pendant 50 minutes à l’aller, et 50 autres au retour, on se demandait pourtant bien de qui parlait-on, au juste, puisqu’il nous était aussi impossible de lire les informations au bas de l’écran, ni de comprendre un seul mot. Un simple clic sur les nouvelles du jour, par la suite, et le mystère était résolu.  Carl Tardif

Le leader nord-coréen apparaît à la télévision avec sa soeur Kim Yo Jong.

***

Également à voir

***

Corée du Sud 101

Les Coréens ont tous au moins un an de plus que vous! Contrairement au reste de la population mondiale, les Coréens ne comptent pas leur âge à partir du jour de leur naissance (ou âge international). Leur calcul est un petit peu plus complexe! Tout d’abord, ils prennent en considération le temps de gestation du fœtus dans le ventre de la mère et s’estiment donc tous âgés d’un an à leur naissance. Ensuite, même s’ils soulignent comme nous le jour de leur naissance, les Coréens ont tous le même anniversaire, soit le 1er janvier. Ils ne vieillissent donc pas d’un an le jour de leur fête, mais bien le 1er jour de chaque année. Pour trouver son âge coréen, il suffit donc d’ajouter une année à son âge international, pour l’année de gestation, puis une seconde année, si l’on n’a pas encore célébré son anniversaire dans l’année courante. Une personne née le 17 mars 1970, qui aurait 47 ans selon l’âge international, aurait donc 49 ans en Corée!  Kathleen Lavoie

***

Les Québécois en action aujourd'hui

Les planchistes québécois inscrits aux épreuves de slopestyle Maxence Parrot (Bromont) et Sébastien Toutant (Repentigny) prennent part à la finale sur le coup de 20h. De son côté, Laurie Blouin, victime d'une chute à l'entraînement qui lui a valu une visite à l'hôpital, devrait en théorie participer aux qualifications de l'épreuve féminine à 23h30. Les athlètes pourraient avoir droit à quelques précipitations de neige alors que le mercure indiquera -3 oC.