Steve Turcotte
Le Nouvelliste
Steve Turcotte
Carey Price et Nick Suzuki ont bien fait face aux Flyers. THE CANADIAN PRESS/Nathan Denette
Carey Price et Nick Suzuki ont bien fait face aux Flyers. THE CANADIAN PRESS/Nathan Denette

Prometteur

COMMENTAIRE — Il y a eu des éliminations plus amères que celle de vendredi soir.

De un, le Canadien devrait être en vacances depuis un bon bout de temps. De deux, il s’est bien battu face aux Flyers, mené par deux jeunes joueurs dont l’éclosion vient soudainement offrir une première ligne de centre décente au Canadien depuis… Damphousse-Koivu-Turgeon en 1996!

Encore vendredi, Nick Suzuki a été impérial. Il a marqué les deux buts de son club, il a fait suer les Flyers jusqu’à la fin. Kotkaniemi a été un peu plus discret mais à sa décharge, ses ailiers Paul Byron et Max Domi semblaient mêlés comme un jeu de cartes. Ne vous achetez pas un gilet de Domi au cours des prochaines semaines. Il est en quête d’une grosse augmentation de salaire, ce serait étonnant que ce soit Marc Bergevin qui lui concède après cette saison très inégale. Vendredi, dans un match sans lendemain, il a été le pire joueur de son club.

Drouin, lui, a été rassurant. Réuni à Suzuki, il a fait un peu de magie, notamment sur le deuxième but de son club. Il ne gagnera jamais beaucoup de bagarres un contre un et sans la rondelle, c’est brouillon. Mais en zone ennemie, c’est une menace lorsqu’il a un joueur de centre décent à compléter.

Le Canadien a été battu par une équipe plus lourde sur les ailes. Toutes ces déviations devant Carey Price ne sont pas uniquement le produit de la chance. Les joueurs des Flyers foncent au filet, et la congestion provoquée par cette hargne mène à ce genre de «chance». En séries, c’est une épice importante, et le Canadien n’en dispose que très peu pas dans sa recette.

La COVID-19 aura offert ces séries aux Glorieux et à leurs partisans. À partir de l’an prochain, Ils s’y rendront grâce à l’explosion du tandem Suzuki-Kotkaniemi. Si Alexander Romanov est aussi bon qu’on nous le vend, le côté gauche de la brigade défensive sera correcte avec Ben Chiarot et Brett Kulak. De l’autre bord, Shea Weber et Jeff Petry sont des piliers. Carey Price restera Carey Price alors tout ce qui va manquer, c’est de renflouer les ailes. Ce sera intéressant de voir Marc Bergevin manœuvrer au cours des prochaines semaines…