Les clubs de golf de la région vont accueillir leurs premiers clients mercredi prochain. ­­
Les clubs de golf de la région vont accueillir leurs premiers clients mercredi prochain. ­­

Prêts à recevoir les golfeurs

Steve Turcotte
Steve Turcotte
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — L’ouverture des clubs de golf mercredi prochain fait évidemment bien des heureux. Chez les propriétaires de club, c’est pratiquement comme si la pandémie n’avait pas touché au calendrier de la saison.

«Dame Nature n’a pas été très tendre depuis quelques semaines. On a raté quelques belles journées, tout au plus. Même que pour certains clubs de la région qui ouvrent un peu plus tard, c’est pile dans leurs dates habituelles. C’est sûr que c’est un soupir de soulagement pour tout le monde», explique Pierre Rousseau, propriétaire des clubs de golf de Louiseville et de Grand-Mère.

Rousseau, surintendant de formation, souligne que les conditions ne sont pas parfaites, mais acceptables comme point de départ. «À Grand-Mère, le parcours est très bien. À Louiseville, c’est un peu plus difficile pour les allées. Mais ça commence à pousser, et le beau temps s’en vient. Je suis convaincu que les gens vont apprécier d’avoir accès aux parcours de la région!»

Bien sûr, cette ouverture signifie des opérations bien différentes. Pas de tournois, pas de service de bar, pas de réception ni de 19etrou. Ce sera un défi de rentabiliser la saison. «Juste le bar, c’est environ 40 % du chiffre d’affaires qui s’envole», convient Rousseau. «On a tout un défi sur les bras au plan financier, c’est sûr. Mais bon, on va voir, peut-être aussi qu’il y aura plus de gens qu’à l’habitude qui viendront jouer. Les gens, je pense, vont avoir le goût d’être dehors. Sur un terrain de golf, tu peux avoir ça en toute sécurité.»

Rousseau semble viser dans le mille. Du moins, chez les Ladouceur, le téléphone n’a pas dérougi après que François Legault eut vendu la mèche lors de son point de presse à 13 h. «J’ai l’oreille en chou-fleur! Les gens voulaient réserver dès aujourd’hui pour la semaine prochaine, mais nous n’étions pas prêts. Nous le serons demain», promettait Patrick Ladouceur, dont la famille est propriétaire des clubs de Sainte-Flore, Du Moulin et Métabéroutin. «En toute franchise, je pensais qu’on aurait le feu vert pour le 25 mai. Le 20, c’est encore mieux! Ça fait déjà un bout de temps que nous avons eu le protocole pour le retour, alors la préparation est avancée. Il y aura des beaux sourires mercredi prochain!»

Selon Ladouceur, Sainte-Flore aura besoin d’un peu de temps encore avant d’offrir des conditions estivales mais au Du Moulin et au Métabéroutin, les parcours sont en avance. «Le Métabéroutin est complètement sec, c’est très rare à cette période de l’année. Ça augure bien pour ce qui s’en vient.»

Bien sûr, les nouvelles règles en vigueur vont diminuer les revenus. «Ça va marcher à l’envers de ce qu’on fait habituellement. On travaille toujours pour garder les golfeurs au club le plus longtemps possible. Là, faudra quasiment les renvoyer à la maison dès qu’ils vont finir le 18etrou! Ce n’est pas idéal comme conditions d’exploitation mais bon au moins, nous sommes ouverts!»