Marc-Antoine Camirand est venu bien près de remporter sa première victoire en carrière en série NASCAR Pinty's, samedi à Mirabel, lui qui a enfin pu briser la glace avec sa nouvelle équipe, sous l'égide de Scott Steckly.

Première course, premier podium pour Camirand

Un drapeau jaune agité avec deux tours à faire a probablement privé Marc-Antoine Camirand de sa première victoire en carrière en série NASCAR Pinty's.
Samedi sur le circuit routier ICAR de Mirabel, le pilote de Saint-Léonard-d'Aston a néanmoins réussi avec brio son retour à la compétition, prenant la troisième place sur le podium au terme d'une course riche en rebondissements.
«Sans jaune, elle était à moi!» s'est exclamé Camirand, qui a mené l'épreuve pendant 13 tours avant qu'une dernière neutralisation ne bousille ses plans. «Je suis sorti large du premier virage après la relance et cela a permis aux gars de me dépasser.»
Kevin Lacroix, dont la technique de conduite a été critiquée par certains, comme Alex Tagliani et Alex Labbé, a enlevé les honneurs devant Andrew Ranger. Les frères Dumoulin, Jean-François et Louis-Philippe, ont respectivement terminé en 13e et 14e positions.
Des questionnements
Camirand, qui porte les couleurs de GM Paillé Chevrolet, admettait dimanche avoir ressenti plus de déception que de soulagement à la suite de ce podium, un premier pour lui lors de son baptême de feu avec l'équipe de Scott Steckly.
«Nous avions la voiture pour gagner, j'avais réussi à ménager mes pneus et mes freins donc tout était permis. Il y a eu un accrochage en fin de course et des morceaux de capots étaient visibles sur la piste. Est-ce que ça valait un jaune? Je me questionne. NASCAR aime les relances, ça donne un bon spectacle et la nouvelle piste de Mirabel est propice pour ça. On va se reprendre à Trois-Rivières!»
D'ici là, Camirand et les Dumoulin convergeront d'abord vers Toronto, dans le cadre du Honda Indy, où la cinquième course du championnat est présentée samedi. Suivront par la suite des épreuves dans l'Ouest canadien, épreuves que Camirand ne disputera pas. Le Grand Prix de Trois-Rivières aura lieu le 13 août.
«Ça fait longtemps que je ne me suis pas retrouvé dans ces conditions, sourit Camirand. J'ai failli gagner des courses avec les White par le passé, mais j'ai l'impression que je m'en rapproche encore plus avec l'équipe de Steckly. Nous sommes arrivés comme un cheveu sur la soupe à Mirabel et on a presque gagné. Ça augure bien pour la suite.»