François Pratte a connu une dure journée au bureau samedi.

Pratte victime d’un violent K.-O.

Shawinigan — François Pratte (8-1-1) a perdu sa fiche immaculée chez les pros samedi après-midi, dans le premier combat du gala d’Eye of the Tiger Management au Casino de Montréal. Le Trifluvien a été terrassé par un violent crochet de gauche de Jorge Garcia Jimenez (14-2-1, 11 K.-O.) au début du sixième round du duel prévu pour six et l’arbitre n’a eu d’autres choix que de stopper l’action.

Le combat était très serré au moment où le protégé de Jimmy Boisvert s’est fait pincer. Deux juges montraient une carte de 47-46 en faveur de Jimenez, et l’autre juge avait une fiche identique en faveur de Pratte.

Ce dernier a eu besoin de quelques minutes pour se relever mais il a pu quitter le ring par lui-même, avant d’être conduit à l’hôpital par mesure préventive.

«On le savait que ce gars était tout un test. François était rendu là. Un gaucher avec de la puissance et du chien, ce n’est pas évident à maîtriser. Ce fut toute une bataille. Mais le dernier coup, c’est Jimenez qui l’a porté», expliquait Boisvert, évidemment déçu pour son élève. «François est allé une première fois au tapis au deuxième round mais grâce à sa préparation, il a pu se relever et revenir fort. Ce fut au tour de Jimenez d’aller au tapis au 4e. On aurait aimé que ça se termine autrement mais ça fait partie de la boxe», poursuivait-il.

Boisvert ne fait pas de cachette, il va maintenant recommander à Pratte d’accrocher ses gants. «Il a eu une très belle carrière amateur, il s’est essayé chez les pros. Il n’a pas à avoir honte, bien au contraire, il peut être très fier de son parcours. Mais là, il traîne un pépin à un œil, et ce serait bête de continuer et de risquer des dommages permanents. La décision lui appartient mais moi, j’espère qu’il va arrêter», admet sans détour l’entraîneur, qui dit ne pas réagir sous les émotions. «Ça fait un bout que j’y pensais. Je l’aime comme un frère, il n’y a rien de plus important que sa santé pour moi. Même s’il avait gagné aujourd’hui, j’avais l’intention d’amorcer une discussion à ce sujet. C’est sûr qu’il aurait été plus difficile à convaincre. Mais avec ce qui vient de se passer, je pense qu’il sera raisonnable »