À son grand plaisir, François Pratte sera en action le 16 décembre.

Pratte reprend le collier

Inactif depuis qu'il a signé sa troisième victoire en carrière, le 27 mai à la Bâtisse industrielle de Trois-Rivières, François Pratte reprendra le collier en sous-carte de Jean Pascal.
Pour le Trifluvien de 26 ans, il s'agit d'un rêve de voir son nom associé à celui de l'ancien champion du monde. 
«Ça me fait chaud au coeur de pouvoir boxer en sous-carte d'un boxeur que j'admire depuis tellement longtemps. J'ai suivi sa carrière chez les amateurs, ses débuts professionnels jusqu'à aujourd'hui. De pouvoir partager le ring avec lui, c'est grandiose! Même s'il a fait partie de combats de championnats du monde, il a accepté de venir se battre à Trois-Rivières. C'est vraiment un honneur pour nous d'avoir un boxeur de cette envergure-là ici.»
Tout indique que le quintuple champion canadien chez les amateurs aura droit à un rival mexicain dans l'arène, comme ce fut le cas à ses deux derniers combats. Le nom d'Emmanuel Villamar, un boxeur de 23 ans invaincu en six sorties (6-0, 1 K.-O.), apparaît sur le radar des promoteurs.
«Ça va être un combat explosif, comme j'en ai l'habitude. Je vais m'arranger pour qu'il retourne chez lui avec sa première défaite en carrière. Il va y avoir des réseaux de télévision pour ce gala. Je veux faire un statement contre lui. Si je réussis à lui donner une bonne leçon, on ne sait jamais ce qui peut se passer par la suite avec ma carrière», explique Pratte, qui était justement sur place comme spectateur lorsque Jean Pascal s'est battu au Colisée de Trois-Rivières en sous-carte de la revanche entre David Cadieux et Patrice L'Heureux, le 18 novembre 2006.
À cette occasion, pour son 15e combat professionnel en carrière, Pascal avait facilement vaincu par décision unanime Jermain Mackey, des Bahamas.
Plus tôt dans la soirée, les quelque 4500 spectateurs avaient aussi pu voir à l'oeuvre un boxeur prometteur qui livrait son troisième combat en carrière. Un certain Adonis Stevenson...