François Pratte s’est appliqué à dominer techniquement son rival samedi soir.

Pratte gonfle sa fiche parfaite

TROIS-RIVIÈRES — François Pratte a livré la marchandise au Casino de Montréal samedi. Le Trifluvien a gonflé sa fiche parfaite en décrochant une huitième victoire par décision unanime aux dépens d’Oscar Mata (7-4-1). La carte des trois juges (59-55, 59-55 et 58-56) rend justice au protégé de Jimmy Boisvert, qui en était à un premier combat comme membre en règle de l’écurie Eye of the Tiger Management.

«Je suis content. Mata m’a surpris un peu au premier round, il était plus agressif et plus technique que je ne l’anticipais. Souvent, les Mexicains sont des bagarreurs mais lui, il savait boxer. Il m’a fait travailler», souriait Pratte. «Pas évident de se battre contre un gars que tu ne connais pas du tout. Mais bon, après le premier round, j’ai dominé.»

Pas assez toutefois pour enregistrer un premier K.-O. en carrière! Pratte dit avoir pensé à mélanger davantage pour se donner de meilleures chances d’y arriver, mais il a finalement préféré écouter son entraîneur. «Le plan, c’était de me servir de mes jambes et de mes habiletés. J’aurais pu provoquer plus de bagarres mais ce n’est pas nécessairement à mon avantage. Je sais que le K.-O. va venir un jour ou l’autre. Ça ne donne rien de courir après par contre, ce n’est pas mon style de boxe. Je sais ce que je dois faire pour connaître du succès.»

Prêt pour un plus grand défi

Pratte est sorti de la soirée sans trop d’égratignures, il s’attend à remonter rapidement sur le ring. Il a hâte de discuter de la suite des choses avec Camille Estephan et Boisvert.

«J’espère pouvoir grimper à huit rondes au prochain combat, de façon à me rapprocher des combats de 10 rondes. C’est le but à atteindre, de façon à avoir une chance pour le titre canadien ou un titre mineur. Les ceintures, ça se gagne dans les affrontements de 10 rondes», rappelle Pratte. «On y va étape par étape. C’était une belle étape pour moi, ce combat à Montréal. J’ai livré. Je suis prêt pour mon nouveau défi.»