Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Plus de matchs en juillet pour les Aigles

Trois-Rivières — Les Aigles ont été déçus par le calendrier concocté par les instances de la Ligue Can-Am en 2016. Il semble que leurs revendications ont été entendues, car ils disputeront davantage de matchs durant la saison estivale l’été prochain.

Le calendrier des six équipes du circuit a été dévoilé lundi. Celui-ci comprend 102 parties pour chacune des formations, comparativement à 100 rencontres par le passé. 

Or, les Aigles disputeront quatre matchs de moins au Stade Stéréo Plus avant le congé de la fête nationale du Québec, une période au cours de laquelle il est plus difficile d’attirer des amateurs au parc de l’Exposition.

Les Oiseaux auront aussi la chance d’évoluer dans leur nid plus souvent en juillet, alors que quatre rencontres ont été ajoutées, toujours en comparant le calendrier de 2018 à celui de 2017 (17 parties contre 13). 

À l’instar de l’an dernier, la saison se mettra en branle à Ottawa le 18 mai. Le premier match local est prévu une semaine plus tard, le vendredi 25 mai contre les Boulders de Rockland. 

Les Aigles croiseront le fer avec les Champions à 22 reprises en cours de saison. Il s’agit de l’adversaire qu’ils verront le plus souvent, alors que seulement 18 rencontres contre les Capitales de Québec figurent au programme.

Encore une fois en 2018, deux équipes internationales visiteront les six clubs de la Can-Am. On ignore pour l’instant l’identité de ces deux clubs, mais Cuba, le Japon, Taïwan et les Pays-Bas seraient dans les rangs. 

Un retour d’une équipe de la République dominicaine n’est pas exclu non plus, bien que celle-ci ait déçu par son faible niveau de jeu.

La fin pour Ayala et Lahera?

Par ailleurs, Alexander Ayala et Miguel Lahera pourraient avoir joué leur dernier match avec les Aigles. Le site web de la Ligue Can-Am annonce que le gérant T.J. Stanton les a libérés à la fin du mois d’octobre, après une saison dans l’organisation.

Si le releveur Lahera a grandement déçu, Ayala s’est avéré un excellent frappeur de moyenne. Interrogé à ce sujet, Stanton assure qu’il n’y a rien de coulé dans le béton dans leur cas, à l’instar de tous les autres joueurs de l’équipe.

«C’est un détail administratif pour les joueurs cubains. Au moment où on se parle, aucun joueur n’est sous contrat pour 2018. Je suis encore à évaluer mon personnel de la fin de saison. Nous déciderons bientôt si on poursuit l’expérience cubaine.»

Tout ça dépendra en partie du voyage à Cuba des gens des Capitales, qui visiteront le pays des Antilles à la fin novembre.