Place aux séries pour les Patriotes

Les compteurs ont été remis à zéro dans la Ligue de hockey universitaire de l'Ontario. À partir de ce soir, les clubs luttent pour leur survie... et une éventuelle place au championnat canadien. Pour les Patriotes, la route s'amorce à Kingston avec un premier rendez-vous face aux représentants d'UOIT.
Évidemment, les Trifluviens partent largement favoris, eux qui ont signé 14 gains de plus que leurs rivaux au cours de la saison. Les étudiants de Marc-Étienne Hubert ont de plus survolé les deux duels entre les deux clubs. Le véritable adversaire des Trifluviens pour cette courte série deux de trois niche dans le même vestiaire puisque l'équipe qui sera devant eux va tenter de les sortir de leur plan de match.
«On sait ce qui nous attend, les gars ont été avisés. On affronte une équipe robuste, qui va lancer la rondelle derrière nous et qui va tout faire pour nous déconcentrer. Ce sera notre réponse à leurs gestes qui est importante. On ne doit pas se laisser atteindre par le plan de match adverse», plaide Marc-Étienne Hubert, qui ne veut pas trop spéculer sur ce qui attend précisément ses hommes. «En séries, tu ne peux pas te présenter à moitié, tu dois y aller à fond peu importe comment l'autre club réagit.»
Bonne nouvelle pour les Patriotes, ils salueront le retour de leur as défenseur Martin Lefebvre ce soir. Après ce premier match à Kingston, les deux clubs se retrouveront au Colisée de Trois-Rivières samedi après-midi. Si un troisième match devait s'avérer nécessaire, les deux clubs se croiseraient une dernière fois dimanche, encore une fois dans la vétuste bâtisse du terrain de l'Exposition.