Steve Turcotte
Le Nouvelliste
Steve Turcotte
Montreal Canadiens goaltender Carey Price is scored on by Tampa Bay Lightning's Nikita Kucherov during first period NHL hockey action in Montreal, Thursday, Jan. 2, 2020. THE CANADIAN PRESS/Graham Hughes
Montreal Canadiens goaltender Carey Price is scored on by Tampa Bay Lightning's Nikita Kucherov during first period NHL hockey action in Montreal, Thursday, Jan. 2, 2020. THE CANADIAN PRESS/Graham Hughes

Place aux jeunes!

CHRONIQUE / Les blessures sont en train de sortir votre club du portrait des séries. Claude Julien réalise des miracles avec son alignement depuis le début de la saison mais en perdant Brendan Gallagher la veille du jour de l’an, ça porte à quatre le nombre de ses attaquants faisant partie de son top 9 coincés à l’infirmerie. Il n’est quand même pas Houdini, ce Julien!

Gallagher est la perte de trop, la goutte qui fait déborder le vase. C’est l’âme de l’équipe, le gars qui donne le ton aux soirées. Cette commotion cérébrale arrive au pire moment possible, alors que le Canadien lutte pour garder sa silhouette dans la photo de la lutte pour une place dans les éliminatoires.

À moins que Marc Bergevin n’obtienne du renfort via transactions, Julien est pris avec les effectifs en attaque de jeudi pendant au moins un mois. Prédiction: dans deux semaines, il y aura déjà pas mal de monde à la messe réclamant de faire les manoeuvres nécessaires afin d’améliorer les chances de l’équipe à la loto Alexis Lafrenière!

C’est loin d’être un mauvais plan, même si ça ne garantit évidemment pas de mettre la main sur le surdoué de l’Océanic. Pourquoi? Parce que ça donnerait du millage de qualité aux jeunes de l’organisation. Regardez ce qu’est en train de devenir Nick Suzuki... Sans les blessures, Suzuki serait probablement encore utilisé avec parcimonie par Julien. Ce n’est pas un secret d’État, Julien n’affectionne pas trop ces jeunes joueurs de talent, qui se font parfois prendre à commettre des revirements. Tous ces absents l’ont forcé à lui confier plus de responsabilités, et Suzuki est en train de s’installer solidement dans le top 6. Jeudi face au Lightning, il a été le meilleur de son clan. Pas le plus rapide, pas le plus costaud. Mais, quel instinct! Même si ce sport se joue maintenant à une vitesse affolante, il y a encore de la place pour ces athlètes dont la qualité numéro est l’intelligence sur la glace.

Plus de Suzuki, plus de Kotkaniemi et de Poehling dans les prochaines semaines et le Canadien va en récolter les fruits à moyen terme.