Le vétéran Kramer Sneed a connu une sortie difficile, mercredi face aux Boulders de Rockland, forçant le gérant T.J. Stanton à le retirer de l’action après trois manches de jeu.

Pénible matinée à Rockland

TROIS-RIVIÈRES — Contrairement à la veille, le suspense n’a pas duré, mercredi au Palisades Credit Union Park de Pomona, alors que les Boulders de Rockland ont malmené les Aigles de Trois-Rivières dans une rencontre à sens unique qui s’est soldée 10-2.

Une douzaine d’heures plus tôt, la bande à T.J. Stanton avait laissé filer une confortable avance avant de s’incliner au dernier tour au bâton des Boulders. Il faut croire que cette défaite n’avait pas été complètement digérée.

«C’était un très mauvais match pour nous. J’ai une gang de gars qui n’aiment pas perdre et je crois qu’il y en a qui ont perdu patience», a maugréé Stanton, dont l’équipe présente désormais un dossier de neuf victoires et autant de défaites, après ce troisième échec consécutif.

Pour ce match en matinée, Kramer Sneed a connu une autre sortie difficile sur le monticule. Le vétéran lanceur gaucher, qui est toujours à la recherche d’une première victoire dans l’uniforme trifluvien, a vu sa journée de travail prendre fin après seulement trois manches au cours desquelles il a permis quatre points sur six coups sûrs et deux buts sur balles.

La suite n’a guère été mieux avec Owen Boon aux commandes. Le lanceur recrue a accordé trois points sur des circuits de Conor Bierfeldt et Cody Regis pour mettre le match hors de portée. Brenden Webb a aussi offert à trois joueurs des Boulders de croiser le marbre pour compléter cette pénible matinée disputée devant les étudiants de Pomona.

«La balle rapide de Sneed ne fonctionnait pas aujourd’hui, ce qui fait que son changement de vitesse n’était pas efficace non plus. J’ai vu qu’il ne l’avait pas alors j’ai voulu changer le rythme en le retirant tôt du match. Mais ça n’a pas été mieux avec Boon… On effectue trop de lancers hors de la zone des prises. Il n’y a qu’une seule manche où nous n’avons permis aucun coureur sur les buts, et c’est la dernière! C’est inacceptable! On doit connaître de meilleurs débuts de match au monticule si on veut donner une chance à nos frappeurs.»

Pendant que les Boulders tonnaient au bâton, les frappeurs des Aigles ont été bien timides. Après un début encourageant, en marquant un point dès la première manche en plus de menacer sérieusement à la deuxième reprise sans en profiter, les Trifluviens sont tombés complètement à plat face à Kagen Hopkins. Plus tôt cette année, les Aigles avaient fait la fête au droitier des Boulders en produisant sept points en une seule manche. Mercredi, c’était le retour du balancier alors que Hopkins n’a concédé que deux points (un seul mérité) et quatre coups sûrs en huit manches de travail.

Taylor Brennan, encore lui, a néanmoins ajouté une longue balle au compteur. Alors que la cause était déjà entendue, le puissant cogneur des Aigles a réussi son 10e circuit de la saison, un sommet dans la Ligue Can-Am.

Les Aigles compléteront leur séjour au Palisades Credit Union Park jeudi soir en confiant la balle à Chris Murphy, avant de rentrer au bercail vendredi pour amorcer une série de trois matchs face aux Capitales de Québec au Stade Stéréo Plus.

Stanton espère que Murphy sera en mesure d’offrir un départ de qualité pour freiner la glissade. «On veut on bon départ de notre partant. Notre momentum est directement lié à la performance du gars sur le monticule. C’est l’étincelle qu’on a besoin pour se relancer.»

CARNET DE NOTES
Michael Suchy a inscrit le premier point du match grâce à un simple d’Anthony Hermelyn… David Glaude a obtenu deux des quatre coups sûrs de son équipe dans la défaite. Le Québécois totalise maintenant huit coups sûrs à ses quatre derniers matchs…