Tyler Molaison s’est imposé en grande finale face à Eddie James, de la Nouvelle-Écosse.

Payants, les sacrifices de Tyler Molaison

Trois-Rivières — Les sacrifices de Tyler Molaison ont été payants au cours des derniers jours en Colombie-Britannique. Le jeune boxeur natif de Îles-de-la-Madeleine, déménagé il y a deux ans à Trois-Rivières pour poursuivre sa progression dans un milieu plus compétitif, a été sacré champion canadien chez les juvéniles dans la catégorie des 114 livres.

L’élève du club Performance, supervisé par Patrick Bilodeau au rendez-vous national, a gagné ses trois combats pour devenir l’homme à battre au pays dans sa catégorie. En finale, face à Eddie James, le champion de la Nouvelle-Écosse, Molaison a eu le dessus 2-1. «C’est un bel espoir. Il a toute une progression. Il cogne dur, il a le sens de la bataille. Au club, ce titre canadien n’est pas une surpsise», complimentait Jimmy Boisvert. «Ça fait deux ans qu’il est avec nous, et qu’il a intégré les rangs du sport-études. Il n’a que 15 ans, il va continuer à se développer. Il était dans une catégorie relevée au canadien. Trois victoires dans le même tournoi national, c’est impressionnant», ajoutait Boisvert.

Deux autres boxeurs du club Performance participait au prestigieux événement. Clémentine Chandonnet a été stoppée à son premier combat, tout comme Louis Balleux. «Le tirage au sort n’a pas été tendre avec Clémentine, qui a dû se battre avec une triple championne canadienne. Quant à Louis, c’est sa première année chez les juvéniles, c’est de l’expérience en banque. Il reviendra plus fort l’an prochain. Il pourra se servir de Tyler comme inspiration.»