Même s'il était un des plus jeunes participants, Pavlos Antoniades a pris le 15e rang du Championnat mondial junior de triathlon.

Pavlos Antoniades 15e au monde

Il était parmi les plus jeunes triathlètes de son groupe d'âge à Rotterdam, confronté à l'élite mondiale d'un sport qu'il pratique depuis des années. Mais ça en prenait plus pour déstabiliser Pavlos Antoniades!
En vertu du sixième meilleur temps enregistré à la course parmi les 75 participants, l'adolescent de 17 ans a pris la 15e place du Championnat mondial junior de triathlon, samedi aux Pays-Bas.
Voilà qui met un point d'exclamation à une remarquable saison pour l'un des athlètes les plus prometteurs de la région.
«À ce niveau, tes faiblesses paraissent plus et moi, c'est la natation. Mais pour la course à pied et le vélo, je suis super satisfait», a lancé le principal concerné, dans les minutes suivant son retour au Québec, après un vol de plus de six heures.
«Je suis fatigué, mais c'est une bonne fatigue! On a célébré ça samedi et j'aurai quelques jours encore pour savourer ma 15e position avant de reprendre l'entraînement en piscine», mentionne le nouvel étudiant au Collège Laflèche, qui était accompagné par ses parents à Rotterdam.
Au sein du petit groupe des athlètes nés en 2000, Antoniades a réalisé la deuxième meilleure performance, derrière le Britannique James Chantler, quatrième. «Ce gars-là, il est très fort à la nage. Être sorti de l'eau plus vite, j'aurais pu aspirer au top-10.»
Dans la portion vélo de 20 km, Antoniades s'est bien tiré d'affaires sur un parcours technique avec de nombreux virages à 180 degrés. Puis, à la course, il a bouclé les 5 km en 15 minutes et 39 secondes, bon pour le sixième chrono au cumulatif. «J'ai dû dépasser une quinzaine d'adversaires à la course. Bref, j'ai bien exploité ma force alors qu'il faisait 10 ou 11 degrés Celsius. Encore là, j'étais dans mon élément.»
Travailler sur la nage
L'entraîneur au club Trimégo, Pascal Dufresne, partage avec joie les plus récentes prouesses de son poulain. «Au vélo, il a piloté comme un chef tandis qu'à la course, on sait de quoi il est capable! Après sa pause méritée, nous allons redoubler d'ardeur à la natation. Il est sorti de l'eau autour de la 45e position samedi, on peut améliorer ça.»
Sinon, force est d'admettre que le bulletin de fin d'année s'avère digne de mention. Pas un sans faute, mais certainement un A, surtout après les victoires d'Antoniades aux Jeux du Canada ainsi qu'aux nationaux. «Il vient d'avoir 17 ans et c'était sa première expérience européenne. Je suis fier de son exécution et de son niveau de maturité.»
Donnée intéressante, Antoniades a franchi le fil d'arrivée devant le champion panaméricain Darr Smith (19e) et le détenteur du titre mondial de 2016 Austin Hindman (29e).
Smith et Hidman sont deux ans plus vieux que le Trifluvien, à qui il reste encore deux grosses années chez les juniors.