Le gardien des Paladins Daniel Vautour a fait face à 117 lancers lors des trois matchs face aux Patriotes. Il n’a cédé que trois fois.

Patriotes: «Notre indiscipline nous a coulés»

Trois-Rivières — Les Patriotes de l’UQTR traversent actuellement des moments parmi les pires de leur histoire à la suite de leurs deux défaites consécutives face aux Paladins du Collège militaire royal (CMR). Vendredi soir au Colisée, ils avaient la chance de stopper cette vilaine séquence contre cette même équipe, mais ils ont préféré se tirer dans le pied dans une défaite de 2-1 en fusillade.

La soirée s’annonçait plus éreintante qu’à l’habitude pour les Patriotes, qui n’avaient que 19 joueurs en uniforme puisque trois des leurs ont été suspendus à la suite du deuxième match à Kingston. On a vu les meilleurs atouts des locaux, Christophe Boivin et Pierre-Maxime Poudrier, à profusion sur la glace et ce sont d’ailleurs eux qui ont uni leurs forces avec six secondes à faire en première période pour donner l’avance 1-0 aux Patriotes sur un filet en désavantage numérique.

Mais les Trifluviens se sont eux-mêmes compliqué la vie par la suite en étant particulièrement indisciplinés. En deuxième période, Timothé Simard a été expulsé de la rencontre pour avoir frappé un adversaire dans le dos. Fort heureusement pour lui, ses coéquipiers ont écoulé la pénalité majeure.

Puis au troisième engagement, Allan Caron y est allé d’une retentissante mise en échec au centre de la glace sur Matthew Michie, dont le casque s’est envolé plusieurs pieds plus loin. L’officiel n’avait d’autre choix que de décerner une autre pénalité majeure et une expulsion. Cette fois, à 17 patineurs, les Patriotes n’ont pas été en mesure de s’en sauver. Une rondelle dirigée vers le filet par Riley Brandt a touché un défenseur avant de pénétrer dans la cage et créer l’égalité 1-1.

«C’était malhabile de leur part, c’est clair et on a été obligés de dépenser beaucoup d’énergie pour tuer les deux punitions. Ça nous a tués à long terme. On a eu du momentum, mais nous sommes incapables d’acheter un but», a soupiré Marc-Étienne Hubert.

Malgré 39 tirs en sa direction, le gardien Daniel Vautour n’a rien permis après la première période, propulsant les deux équipes en fusillade. Son vis-à-vis Alexandre Bélanger a cédé deux fois alors que Vautour a été parfait pour assurer la troisième victoire cette saison aux Paladins.

«Notre indiscipline nous a coulés, a avoué Hubert. Présentement, on manque d’expérience et c’est frappant. Il va falloir des mesures drastiques pour stopper ce comportement d’écoper de pénalité majeures. On veut jouer robuste et avec énergie, mais présentement, on est sur la ligne entre l’indiscipline et la robustesse.»

Les Patriotes seront de retour en action samedi soir alors qu’ils recevront leurs rivaux d’Ottawa, les Ravens de Carleton. Un total de cinq joueurs seront suspendus chez les Trifluviens pour cette rencontre qui s’annonce des plus longues.