L'entraîneur-chef Marc-Étienne Hubert et le capitaine des Patriotes, Tommy Tremblay, se méfient des Lakers de Nipissing, au premier tour des séries éliminatoires.

Patriotes: le capitaine sonne la charge

Guidés par leur capitaine Tommy Tremblay et son tour du chapeau, les Patriotes de l'UQTR ont remporté le premier match de leur série face aux Lakers de Nipissing, mercredi soir à North Bay, dans un match difficilement arraché au compte de 6-3 en territoire hostile.
«On a fait preuve de beaucoup de caractère. Ce n'était pas facile de jouer ce match-là. On avait tout à perdre. Ce n'est pas une équipe de hockey facile à battre», a commenté l'entraîneur Marc-Étienne Hubert après la victoire.
Pendant les deux première périodes, les deux équipes ont échangé des filets sans arrêt, si bien que les Trifluviens détenaient une maigre priorité de 4-3. Au cours de cette séquence, les pénalités ont causé beaucoup de tort aux visiteurs qui ont encaissé deux filets en infériorité numérique. Antoine Quévillon (une pénalité d'inconduite et une extrême inconduite) et Guillaume Asselin (une pénalité d'inconduite) ont notamment subi les foudres des officiels qui n'entendaient pas à rire. Une mise en échec assénée à la tête de Félix Plouffe des Patriotes avait précédemment mis le feu aux poudres, entre autres.
Pour l'ensemble du match, les Lakers ont d'ailleurs bénéficié de neuf attaques massives contre seulement deux pour les Patriotes. «Les arbitres ont été très, très, très sévères avec notre équipe», a insisté l'entraîneur après le match, visiblement agacé par leur travail.
En troisième, Tremblay a assommé ses rivaux avec deux buts, dont un dans une cage abandonnée dans la dernière minute de jeu. «Notre capitaine a bien joué. Billy Lacasse a été extraordinaire et a montré énormément de leadership. C'est assurément le joueur du match», a vanté Hubert.
En plus de Tremblay, Lacasse, Guillaume Asselin et Marc-Olivier Mimar ont touché la cible.
«(Francis Desrosiers) a fait de très gros arrêts, particulièrement en première période. Ils nous a tenus dans le match», a ajouté l'entraîneur qui n'a jamais douté de ses équipiers, malgré les embûches proposées par les hommes zébrés.
Les Patriotes retrouveront les Lakers samedi après-midi dès 16 h au Colisée de Trois-Rivières pour le deuxième match de cette série deux de trois. Hier soir, les Patriotes ne savaient pas encore s'ils allaient être privés des services de Quévillon pour ce match en raison de son expulsion.