Les Gee-Gees ont sauvé leur peau devant leurs partisans vendredi soir en signant un gain de 5-3 aux dépens des représentants de l’UQTR.
Les Gee-Gees ont sauvé leur peau devant leurs partisans vendredi soir en signant un gain de 5-3 aux dépens des représentants de l’UQTR.

Patriotes et Gee-Gees devront faire un maître dimanche au Colisée

SHAWINIGAN — La série entre les Patriotes et les Gee-Gees ira à la limite.

Les Gee-Gees ont sauvé leur peau devant leurs partisans vendredi soir en signant un gain de 5-3 aux dépens des représentants de l’UQTR, qui avaient eu le dessus lors du premier duel mercredi dernier.

Grâce au brio de Sébastien Auger, les Trifluviens menaient pourtant ce match 2-1 en début de troisième. Les locaux ont toutefois mis sur pied une poussée – deux filets de Brendan Jacome – pour prendre l’avance avec moins de trois minutes à écouler. Un but dans un filet désert a porté la marque à 4-2, mais Simon Lafrance a ensuite ramené l’écart à un seul but. Cette folle fin de match s’est terminée par un deuxième filet dans une cage abandonnée des Gee-Gees.

«Nous étions à neuf minutes de réussir à éliminer une équipe mature, qui évoluait à domicile. Ce fut un bon match, malgré un passage à vide en deuxième. Les Gee-Gees ont trouvé une façon de gagner chez eux. À nous de faire la même chose dimanche», racontait le pilote Marc-Étienne Hubert, certes un peu déçu d’avoir loupé une occasion d’expédier les Gee-Gees en vacances, mais pas déçu pour autant de la performance globale des siens, qui ont été dominés 40-32 dans la colonne des tirs cadrés. «Les Gee-Gees obtiennent toujours 40 tirs par match, c’est leur façon de jouer. De notre côté, on s’attarde davantage aux chances de marquer et nous étions dans le coup.»

Il y aura donc un ultime duel dans cette confrontation dimanche après-midi au vieux Colisée. Hubert n’est pas fâché de bénéficier du dernier changement de trio dans une rencontre sans lendemain. «Jouer à la maison un match aussi important, c’est un privilège. Un paquet de petits détails sont en ta faveur quand tu joues un match comme celui-là à domicile. Il faut en profiter et compléter le travail.»

En plus de Lafrance, Mathieu Boucher et Nicolas Larivière ont aussi marqué pour les Trifluviens vendredi.