L’entraîneur-chef des Patriotes, Shany Black.

Patriotes: en attendant le Championnat canadien

Trois-Rivières — Après avoir remporté le championnat de la saison régulière pour la première fois en 24 ans et s’être assuré de prendre part au Championnat canadien, les Patriotes de l’Université du Québec à Trois-Rivières comptent bien ajouter une autre réussite à leur tableau de chasse, soit le titre des séries éliminatoires du circuit de soccer universitaire québécois.

Les étudiants-athlètes de Shany Black affronteront, ce vendredi à compter de 21 h au stade Gilles-Doucet du Séminaire Saint-Joseph, les Carabins de l’Université de Montréal en finale de ce que plusieurs qualifient de «vraie saison». Cette ultime rencontre constituera en quelque sorte une suite logique de la saison régulière. Les Montréalais ont en effet terminé au second rang, avec seulement deux points de retard sur les Patriotes. De plus, les deux équipes ont divisé les honneurs lors de leurs deux affrontements.

Bien qu’il reconnaisse que, de l’extérieur, ce match peut sembler vide de sens étant donné que les deux formations sont qualifiées pour le championnat canadien, qui se déroulera d’ailleurs à Montréal le week-end prochain, le pilote trifluvien tient par contre à préciser que ses protégés abordent la finale avec beaucoup de sérieux. Connaissant bien les adversaires de vendredi, il ajoute qu’il est pratiquement certain qu’ils se préparent avec la même chose en tête.

«On a justement eu cette discussion lors de la reprise de l’entraînement en début de semaine. On veut poursuivre sur notre lancée en gagnant un autre titre et arriver au canadien par la grande porte. Il y a également l’aspect du classement. En remportant le championnat des séries, on devient l’équipe qui représentera le Québec en position un, donc parmi les têtes de série. On ne se contentera pas de notre qualification», martèle-t-il.

Rappelons que puisqu’ils recevront le Championnat canadien, les Carabins étaient déjà assurés d’y prendre part. En atteignant la finale québécoise dimanche, ils ont ainsi concrétisé la place des Patriotes au tournoi national. Ce sera une première pour les Trifluviens depuis 2012. L’équipe alors dirigée par Pierre Clermont était repartie avec la médaille de bronze.

En ce qui concerne spécifiquement la rencontre de vendredi, l’entraîneur-chef s’attend à affronter une opposition féroce. «Montréal a beaucoup de punch offensif. De notre côté, on a des qualités défensives dans notre organisation qui sont intéressantes. Ça sera donc un bon duel», analyse-t-il avant d’ajouter que les Carabins forment une équipe avec beaucoup de profondeur.

«Il y a des joueurs sur le banc qui pourraient déjà être titulaires, un peu comme de notre côté», poursuit Black.

Même si le coup d’envoi de la finale sera donné à 21 h, les Patriotes espèrent que les amateurs de soccer trifluviens seront nombreux à envahir les estrades du stade de la rue Laviolette. L’entraîneur-chef invitent donc les partisans de faire fi de l’heure tardive.